Autres journaux :


samedi 28 janvier 2017 à 05:29

Education – Collège Copernic à Saint-Vallier, en prévision de la rentrée 2017

Encore une classe en moins. Insupportable !





Que se passe-t-il entre l’académie et le collège Copernic à Saint-Vallier ? De toute évidence le message envoyé en septembre dernier au directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN), Fabien Ben, ne semble pas avoir fait son effet et ce, malgré la démission en bloc du conseil d’administration de l’établissement valloirien.

 

 

Un coup d’épée dans l’eau, a priori, puisque un mois plus tard, un nouveau conseil d’administration _ donc à la rentrée 2016 _ a été mis en place comme il se doit chaque année. Et aucune réaction à l’académie…

 

 

 

college cop 2801172

 

 

En septembre 2016, les représentants des parents d’élèves et ceux des professeurs ont affiché leur mécontentement en raison du nombre croissant d’élèves en 6e. L’académie estimait qu’ils seraient 138, ils furent 144 à la rentrée 2016. A cette époque, il manquait déjà une classe. « Nous voulions par cette démission en bloc, mettre en garde l’académie quand il faudra se pencher sur la rentrée 2017 » précisait-on chez les parents d’élèves.

 

D’abord un courrier puis de possibles actions

 

Or, la rentrée 2017, nous y voilà et la dotation _ des prévisions bien évidemment _ fait craindre le pire : le collège Copernic passe à 20 classes et 547 élèves (21 classes et 552 élèves cette année). En 6e, les classes sont déjà surchargées avec en moyenne 30 élèves par classe, autant en 5e. Conséquences, en septembre 2017, les 5es et 4es seront à leur tour dans le même cas. « Nous voulons récupérer les deux classes qui manquent en 5e et 4e » indique clairement l’actuel président de l’association des parents d’élèves, Stéphane Fel. Il en va de la qualité de l’enseignement, ce n’est pas la même chose de faire cours à 20 élèves qu’à 30 ! L’heure est donc de passer à l’action.

 

 

Dans un premier temps, un courrier va être adressé d’ici la semaine prochaine au directeur du DASEN. « Nous attendons une réponse rapide » insiste Stéphane Fel, « sans quoi, les parents d’élèves se mettront en ordre de marche, c’est-à-dire que des actions seront mises en place ».
Martine Durix, conseillère municipale sans étiquette, suit l’évolution du « dossier » de près en tant qu’élue. « C’est l’un de mes combats » dit-elle. « On note un manque de cohérence sur les trois dernières années. Copernic a perdu 19 élèves et 2 classes en moins » s’étonne-t-elle. Effectivement, difficile problème mathématique à résoudre pour l’académie !

 

Les élus prêts à se mobiliser

 

Le constat _ la perte d’une classe à la rentrée 2017_ est alarmant. Pour le maire Alain Philibert, sa réaction est sans détour : « Ce n’est pas normal. Copernic n’a pas ce qu’il mérite, il n’est pas doté à sa juste valeur ». Pour l’heure, bien qu’étant au courant de la situation, admet Christophe Dumont, adjoint notamment aux affaires scolaires, « nous n’avons pas été sollicités par les parents d’élèves mais, effectivement, nous avons du mal à comprendre ». Que les parents d’élèves et les professeurs se rassurent, si besoin est « les élus vont se mobiliser » assure Alain Philibert.

 

D’ci le 18 février 2017, date des prochaines vacances scolaires, il risque d’y avoir du mouvement du côté de Copernic.

 

 

Jean Bernard

 

 

college cop 2801174

 


college cop 2801173

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Education – Collège Copernic à Saint-Vallier, en prévision de la rentrée 2017”

  1. loupblanc dit :

    mai 2017 : présidentielles
    puis législatives
    on penserait à ses postes et ceux de ses copains
    juillet – août ; vacances surtout en août le peu de services administratifs seraient en stand – bye
    revenez en septembre
    personne ne se mouilleraient et 7 mois de perdus
    ainsi va notre belle patrie dans tous les domaines à part quelques exceptions

  2. montcellienbis dit :

    On peut se demander ou sont passés les soi-disant 60 000 postes de profs qui nous ont ébloui avec la gauche ?nous aurait-on menti?
    PAS POSSIBLE PAS DES GENS PROCHES DU PEUPLE lol
    jc rey