Autres journaux :



dimanche 16 avril 2017 à 06:19

Journées autrement au lycée Parriat (Montceau)



 

 Récits d’une jeunesse exilée : avec humanité cela se comprend mieux

 

 

Dans le cadre des « journées autrement » le lycée Parriat a engagé un cycle de conférences autour du problème des réfugiés.

 

 

Ce sujet qui occupe une place particulière dans les conversations, dans les rapports entre les communes et l’état, qui ronge parfois les bonnes relations entre habitants de communes concernées par leur arrivée au compte-goutte.

 

Ce sujet qui n’en finit pas d’être décliné par tous les candidats aux Présidentielles et leurs programmes, sans parfois aucun soucis de réalisme ou de vérité.

 

 

Ce sujet si clivant qui partage l’Europe, qui lui fait passer sous silence beaucoup de drames humains pour mettre en avant les coûts ou la perméabilité des frontières et donc les difficultés à les rendre imperméables.

 

 

Ce sujet peuplé de « ils », « eux », « les migrants », du fameux «appel d’air », de soi-disant et innombrables « privilèges, dont nos nationaux ne bénéficient pas »
Et là on ne parle pas de la France, ou pas que, mais de beaucoup des pays de la bannière européenne.

 

 

Eh bien, ce fameux sujet, le Lycée Parriat l’a pris à bras le corps et a entendu, au travers du visionnage du film de Rachid Oujdi « j’ai marché jusqu’à vous », casser les préjugés, combattre les idées reçues et véhiculées souvent par paresse intellectuelle.

 

 

Il ne faut jamais oublier qu’Henri Parriat accueillit des centaines et des centaines de réfugiés républicains espagnols lors et après la guerre d’Espagne entre républicains et franquistes. Il le fit dans les ateliers et dépendances désaffectées d’un tissage où travaillaient les femmes des mineurs. Ce lieu se situait là où se trouve le trait d’union et où était installée l’ancienne station-service, c’est-à-dire à deux pas du Lycée actuel.

 

 

Bon nom de baptême ne saurait mentir donc…

 

 

Dans la salle Raymond Renaud, du nom d’un grand résistant et baptisée ainsi en son honneur et ceux de ses camarades, les représentants de RESF, Du Pont, de la CADA, présentent aux étudiants à la fois une carte des migrations et des mini films illustrant le, les sujets. Dans cette on présente aussi la tente Shelter Box financée par le Rotary et  l’Interact club de Jean Moulin.

 

http://montceau-news.com/enseignement/355917-rotary-club-au-college-jean-moulin-montceau.html

 

 

Dans une autre salle l’association Humanity aborde les mêmes sujets et ouvrent les mêmes dialogues. Toute la journée ce sera comme ça.

Tous les élèves ne sont pas allés voir le film, mais ceux qui l’ont vu ont été profondément marqués.

 

 

« J’ai marché jusqu’à vous, récits d’une jeunesse exilée » de Rachid Oujdi a reçu le Prix du Public du Meilleur long-métrage au Festival Amnesty International 2017 « Au Cinéma Pour Les Droits Humains ».

 

 

Pitch : « À travers des parcours de vie aussi poignants qu’intimes, ce documentaire explore le processus d’intégration des mineurs isolés étrangers, ces jeunes de moins de 18 ans venus du monde entier, souvent au péril de leur vie, qui débarquent à Marseille, sans bagage ni visa, pour tenter d’y construire un avenir. En attendant leur majorité, ils sont mis sous la protection de l’aide sociale à l’enfance.

 

Commence alors, pour eux, un autre périple… Ce film a pour objectif de nous donner à voir autrement ces jeunes exilés solitaires. »

 

 

Rappelons que ce même réalisateur de documentaires nous a offert « Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliés ». Ce documentaire d’une rare humanité nous raconte la vie et la retraite de ces hommes venus d’Algérie entre 1951 et 1971, seuls, pour travailler en France, et qui prévoyaient, un jour, de repartir au pays. Les années se sont écoulées, ils sont maintenant retraités et ils sont toujours là.

 

 

Les conférences, table rondes, ont occasionné des débats extrêmement intéressants. Espérons qu’elles auront atteint leur but.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

parriat 15051710

 

parriat 1505172

 

parriat 1505173

 

 

parriat 1505174

 

 

parriat 1505175

 

 

parriat 1505176

 

 

parriat 1505177

 

 

parriat 1505178

 

parriat 1505179

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer