Autres journaux :



mercredi 4 octobre 2017 à 06:15

Nouvelles activités périscolaires ( Les Bizots )

Le retour à la semaine de quatre jours plébiscité par les parents



 

 

 

 

 

Le 4 juillet 2017, les parents d’élèves de l’école des Bizots envoyaient un courrier à leur maire, Jean-Paul Luard, pour le retour à la semaine de quatre jours pour leurs enfants. Et ce, pour l’année scolaire 2017-2018.

 

 

 

Mais le calendrier pour l’organisation de cette rentrée prévoyait une réponse des communes au 30 juin 2017, dernier délai. Le directeur académique a validé les propositions pour une mise en place dès septembre 2017.

 

 

 

« Aucune modification des rythmes scolaires ne peut être prise en compte au-delà de cette date » avait répondu Stéphanie Marlin, l’inspectrice de l’Education Nationale. Ajoutant : « Concernant la commune des Bizots, le rythme sera de quatre jours et demi pour toute la durée de l’année scolaire ».

 

 

 

Donc, faute de demande dans les délais impartis, il n’a pas été possible de modifier ce temps scolaire. Au grand mécontentement des parents d’élèves.

 

 

 

Ce mardi, en mairie des Bizots, le maire Jean-Paul Luard, entouré de ses adjoints Mireille Bouvier et Gérard Genevois, avait convié Mme Marlin qui n’a pu se déplacer, mais qui était représentée par Pierre Leoussoff, conseiller pédagogique. Sur place également, Gilbert Coulon, maire de Charmoy, Carole Rey, directrice de l’école et des représentants des parents d’élèves.

 

 

 

Plusieurs questions se posaient : peut-on arrêter les NAP en cours d’année ? Peut-on les placer le mercredi matin ? Tout en sachant que la commune de Charmoy (qui a des élèves aux Bizots) n’assurerait plus les transports si les NAP étaient déplacées au mercredi matin. Que faire des six intervenants dont un emploi d’avenir qui a été embauché le 3 avril 2017 pour une durée de 3 ans ? Autant de questions qui tracassaient les parents d’élèves.

 

 

 

Au cours de cette réunion, le maire des Bizots propose d’attendre les prochaines élections de parents d’élèves, de mettre en place un conseil d’école et d’engager la demande en vue de supprimer les NAP et de revenir à la semaine de quatre jours à la rentrée 2018-2019.

 

 

 

Il y aura ensuite une enquête nominative auprès des parents, et au retour de celle-ci, une analyse sera effectuée. « Le 2e conseil d’école validera définitivement l’arrêt » dira M. Luard.

 

 

Restera la question du licenciement des personnes qui assuraient les NAP. Pour l’heure, l’année scolaire se terminera comme elle a commencé, avec la semaine de quatre jours et demi et les NAP.

 

 

 

Et comme l’a précisé Jean-Paul Luard : « Nous avons toujours donné la priorité à l’école et à aux enfants. Nous allons faire l’économie des NAP, mais nous mettrons ce budget autre part, toujours pour les enfants ». Dont acte…

 

 

 

ND

 

 

 

 

bizot 0410172

 

 

bizot 0410173

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer