Autres journaux :



vendredi 9 mars 2018 à 06:30

Journée internationale des droits des femmes

Débats à l’auditorium des Ateliers du Jour



 

 

 

Ce jeudi l’auditorium des Ateliers du Jour accueillait quatre débats sur la place de la femme dans la société actuelle. Ces débats avaient été organisés et étaient orchestrés par des élèves du lycée Parriat, élèves des secondes 5 et 9.

 

 

Et ils ont été développés toute la journée à travers plusieurs questions : Les femmes sont-elles faites pour les sciences ? Quels hommes pour demain ? La femme est-elle une bonne ménagère ? Comment déclarer son amour aujourd’hui ?

 

 

En préparant cette journée, les élèves ont été amenés à réfléchir et à produire des textes (scènes de théâtre, poèmes, questionnaires) qu’ils ont présenté à cette occasion en ouverture de mini-débats.

 

 

Enfin les présentations ont été faites devant des élèves du lycée mais aussi du collège Jean Moulin.

 

 

Les femmes manquent-elles de confiance en elles ?

 

 

 

Dans le premier débat de la journée et chiffres à l’appui, les lycéens ont pu constater une progression lente du nombre de femmes scientifiques. Le rééquilibrage entre hommes et femmes semblerait être en cours.

 

 

 

Au cours du débat dans la salle, une jeune fille a toutefois dénoncé ce qu’elle appelle « une hypocrisie de la société » sur le sujet qui « fait que la femme n’a pas confiance en elle ». Certes le nombre de professeurs des écoles, en collège et en lycée augmente dans le genre féminin. Toutefois le nombre d’enseignantes en Université augmente plus lentement.

 

 

Dans le contexte universitaire, 80 % des professeurs sont des hommes. Une adulte a son opinion sur le sujet : « C’est chasse gardée pour les hommes » explique-t-elle. Et d’ajouter : « Il y a des freins ».

 

 

 

L’école véhicule-t-elle des préjugés ?

 

 

 

C’est aussi un autre questionnement qui a été soulevé au cours de cette journée. Pour les élèves comme pour les enseignants, le constat est le même : Oui l’école continue malgré elle de véhiculer des préjugés.

 

 

 

Un enseignant témoignait ainsi des adjectifs que l’on employait pour indiquer d’une jeune fille qu’elle travaillait bien à l’école et de ceux employés dans un cas identique pour un jeune garçon. « On reconnaîtra qu’un jeune homme est brillant » déclarait-il.

 

 

Les femmes sont-elles plus impliquées que les hommes ? Là aussi la question a fait mouche. Et il a été bien difficile de départager les uns et les autres. Pour un jeune homme, « les hommes vont droit au but ». Et une jeune femme de répliquer : « Dans les sciences, il est important de prendre le temps de réfléchir. Je ne suis pas d’accord. Se poser les questions, c’est important, surtout dans les sciences ».

 

 

 

Les discussions se sont ainsi développées autour du poids des stéréotypes, de la culture des parents, de l’environnement dans lequel on évolue, on grandit enfant.

 

 

 

Une jeune fille déclarait ainsi : « Cela dépend de l’environnement dans lequel on vit… si la femme est rabaissée, si on vit dans des pays d’Afrique, des traditions. »

 

 

La question du poids de la tradition a fait l’objet elle-aussi de débats intéressants et riches entre jeunes filles.

 

 

Et une jeune fille avait le sentiment que la culture occidentale n’est pas meilleure que les autres sur la question de la mixité : « C’est juste caché » exprimait-elle.

 

 

 

Chaque temps de la journée a été introduit par des scènes, slams, voire même des vidéos.

 

 

Les échanges ont été riches aussi bien entre jeunes lycéens et collégiens qu’avec les adultes.

 

 

 

Oui la place de la femme dans la société évolue. Elle évolue lentement, signe qu’une culture ne se change pas du jour au lendemain. L’école peut sans doute constituer l’un des terreaux afin d’en prendre conscience. C’est en tout cas ce qu’ont proposé plusieurs enseignants du lycée Henri Parriat ce jeudi, en conclusion d’un travail mené en classe au cours de l’année.

 

 

EM

 

 

adj 0903186

 

 

adj 0903182

 

 

adj 0903183

 

 

adj 0903184

 

adj 0903185

 

 

 

 


 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer