Autres journaux :


jeudi 21 juillet 2016 à 11:29

Nouvel incident à la décharge de Torcy (Environnement)

Stop Bourgogne Poubelle crie son mécontentement



 

 

Mardi 19 juillet, un nouvel incident écologique a eu lieu sur le site d’enfouissement technique se situant à Torcy, lequel est géré par la société Sita et accueille les déchets du charolais, du brionnais et de l’autunois.

 

 

D’après nos informations, ce serait le propriétaire du Château de Torcy, voisin direct du site d’enfouissement qui aurait donné l’alerte. Un bouchon aurait obstrué le tuyau d’évacuation des lixiviats en direction de la station d’épuration de Torcy.

 

 

 

 

Dès connaissance des faits, l’association Stop Bourgogne Poubelle, avec laquelle nous avons échangé, a pris contact avec les services de l’État en charge du dossier, la Dreal.

 

 

Celle-ci a missionné un agent sur place afin non seulement de constater les dégâts mais surtout de mettre en place des mesures correctives le plus rapidement possible. Il était notamment question de curer le tuyau permettant l’évacuation des « jus de décharge » (lixiviats). Hier cette évacuation était stoppée afin de permettre de curer le dit-tuyau, lequel traverse la propriété du Château de Torcy, château classé monument historique.

 

 

Ce tuyau en pvc a été installé en 1983 alors que le site d’enfouissement et le château appartenaient à Creusot Loire. Il semblerait qu’aucun curage n’est jamais été réalisé depuis son installation. Et d’après les témoignages du propriétaire du château et du Président de Stop Bourgogne Poubelle, les spécialistes auraient indiqué qu’une manœuvre de curage avec des techniques lourdes sur un tel matériel ne seraient pas adaptés. En effet, il y aurait un fort risque de rupture du tuyau.

 

 

Un site qui devrait fermer en 2019

 

 

tor 21 07 161

 

 

Stop Bourgogne Poubelle nous a indiqué son inquiétude sur la gestion actuelle du site et la future gestion pendant la période dite de « post-production ». En effet, l’association anticipe la prochaine fermeture du site, prévue ultimement au 31 décembre 2019 par arrêté préfectoral.

 

Et cette fois-ci, la fermeture devrait bel et bien être effective, car lors de la dernière Commission de Surveillance du Site (CSS) du centre d’enfouissement s’étant tenue en juin dernier, la CSS a voté une diminution de la capacité d’accueil du site. Cette décision a aussi été validée début juillet par le Conseil Départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst).

 

 

Pour autant, l’association rêve d’une fermeture anticipée du site qu’elle juge aujourd’hui dangereux pour la santé publique. Appuyée de plusieurs autres associations, Autun Morvan Écologie, la Capen 71 et le Creusot Montceau Territoire Écologique, l’association Stop Bourgogne Poubelle a déjà contacté le Conseil départemental et le Conseil régional qui ont refusé une rencontre avec les associations pour discuter non seulement de la fermeture du site, mais surtout de la gestion des déchets sur le territoire.

 

 

Et les associations semblent bien avoir des idées pour améliorer celle-ci, comme nous l’ont montré les courriers envoyés par les associations signataires.

 

 

Une nouvelle torchère qui fait débat

 

 

Pour sa part, le propriétaire du Château de Torcy ajoute aussi que la nouvelle torchère installée en fin d’année dernière lui cause des troubles du voisinage conséquents. Il refuse le nouvel emplacement, qui n’a par ailleurs pas été validé par les services de l’État.

 

Interrogée sur le sujet, l’association Stop Bourgogne Poubelle explique que la torchère a été installée afin de remplacer deux autres torchères, cette dernière ayant la capacité des deux autres de moindre capacité. La dite torchère brûle actuellement les gaz générés par la décomposition des déchets dans le massif. Elle les brûle 24h sur 24h et 7 jours sur 7.

 

Mais le déplacement d’une torchère est soumis à approbation par les services de la Dreal, ce qui ne semble pas avoir été le cas, d’après Stop Bourgogne Poubelle.

 

 

Il semblerait bien que les dysfonctionnements et les mauvaises manœuvres se multiplient sur le site en passe d’être fermé.

 

 

La Dreal va-t-elle exiger de nouvelles procédures de protection de l’environnement pour ce site en exploitation depuis plus de 35 ans ? La nouvelle torchère installée sans autorisation par Sita sera-t-elle déplacée ? Une fermeture anticipée est-elle possible ? Ce sont les questions auxquelles l’association Stop Bourgogne Poubelle aimerait obtenir des réponses rapides.

 

 

Une actualité prise au sérieux sur facebook

 

 

Sur le facebook de l’association Stop Bourgogne Poubelle, de nombreux adhérents et sympathisants s’insurgent contre les pratiques de Sita et la gestion du site. Depuis la mise en ligne de la nouvelle de l’incident par l’association, ce sont déjà plus de 1000 personnes qui ont pris connaissance de l’article et qui relaient la nouvelle. Un véritable soutien se déploie autour de l’association et une vague de mécontentement déferle contre l’existence d’un tel site et les pratiques de gestion de celui-ci.

 

 

Ainsi une internaute s’exprime : « C’est scandaleux quelles sont les conséquences pour la santé des habitants à proximité? »

 

Et une autre d’ajouter : « Entre l’ancienne décharge de Montchanin et celle-ci on est pas gâtés ».

 

 

Les ressources en eau semblent être au cœur du sujet des discussions des internautes qui s’inquiètent des conséquences de l’incident sur l’environnement.

 

A ce jour, il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences. Une enquête a débuté afin de déterminer l’origine de l’incident. Il faudra attendre encore plusieurs semaines pour les connaître.

 

A suivre.

 

 

AD

 

 

tor 21 07 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer