Autres journaux :



mercredi 15 novembre 2017 à 11:02

Compagnons de l’environnement et du patrimoine (Sanvignes)

Avis mitigés suite à la réunion du comité de pilotage



 

 

Lors de la manifestation silencieuse de ce mardi matin au Puits Laugerette, salariés, usagers et bénéficiaires de l’association des Compagnons de l’environnement et du patrimoine attendaient fébrilement le résultat de la réunion du comité de pilotage.

 

Ils nous avaient expliqué qu’un énorme potentiel existait quant à leurs activités d’entretien des rivières, de foresterie et de vente de bois de chauffage. « Mais celles-ci sont sous-exploitées et ne rencontrent aucune volonté politique » diront-ils en chœur. Ajoutant : « Nous avons vraiment l’impression d’être abandonnés… ».

 

 

Il aurait fallu que l’association soit une entreprise, mais elle est un chantier d’insertion et forcément, elle n’est pas assez rentable… Un sentiment général et désabusé des personnes présentes ce mardi. Mais il faut savoir que les personnes en insertion chez les Compagnons sont trop éloignées de l’emploi pour intégrer une structure « normale ».

 

 

Concernant la non-rentabilité des Compagnons, la secrétaire de l’association précise : « Il faut dire aussi que nous avons subi des baisses de subventions et nous avons été cambriolés deux fois : une fois en octobre 2015 et une autre fois en mai 2017 ».

 

Et bien évidemment, c’est le matériel qui a été volé : tronçonneuses, taille-haie, extincteurs, débroussailleuses etc… Et sans outils, difficile d’être performants… Et pourtant, les serrures trois points étaient solides. Mais tout a été cassé, arraché !

 

Ce matin, suite à la réunion d’hier, Jean-François Gueidan, du comité de soutien des Compagnons résume celle-ci.

 

 

Tout d’abord, un constat qui fait chaud au cœur : la collecte de signatures pour le comité de soutien a vu son nombre augmenter de 24 nouvelles signatures, s’ajoutant à celles déjà reçues par internet.

 

D’autre part, usagers, bénéficiaires, salariés et administrateurs ont enfin eut l’occasion de se rencontrer et de manifester leur présence.

 

La présence d’élus des collectivités de Sanvignes, Blanzy, Montceau et le Creusot à été fortement appréciée par tous. « Ils ont montré que la fibre sociale et environnementale est toujours présente sur la CUCM » constate M. Gueidan. De même, le président de la CAPEN71 (Confédération des associations de protection de la nature de Sanvignes) est venu en personne les soutenir.

 

C’est d’ailleurs Pierre-Etienne Graffard, conseiller délégué au développement durable de la CUCM, à titre de membre du comité de soutien qui a lu, en présence des membres du comité de pilotage (Etat, département, Pôle emploi et l’association AGIRE) la demande relative à l’aide à apporter, pour s’orienter vers une reprise des activités. Et ce, par l’un des ensembliers de l’insertion du territoire.

 

Il a été décidé lors de cette réunion, que les institutions présentes feraient remonter cette proposition. Pôle Emploi et Agire y sont plutôt favorables. Quant à l’Etat et le département, ils émettent des réserves de faisabilité techniques et logistiques.

 

Pour donner suite aux projets de développement en partenariat avec les collectivités, l’Etat se propose de provoquer une réunion avec les communes, pour faire avancer les choses. Leurs rythmes d’élaboration d’un projet étant souvent très différents.

 

Et comme le dit Jean-François Gueidan « l’association des Compagnons souhaite prendre contact avec les responsables des structures d’insertion susceptibles de reprendre les activités… ».

 

De leur côté, les élus présents souhaitent que la solution proposée soit portée au niveau de la politique de la CUCM, dans le cadre du développement de l’économie sociale et solidaire. Et autant que faire se peut, en harmonie avec la politique de développement durable de la CCM.

 

ND

 

nel 1511172

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer