Autres journaux :



vendredi 4 mai 2018 à 10:21

Montceau – Rejeté en bloc…

Le compteur Linky, une affaire de génération ?






Réunion d’information plus qu’houleuse ce jeudi, à la salle des fêtes du Bois du Verne, où les représentants d’Enedis étaient venus échanger avec la population sur le compteur Linky.

 


Dans la salle, un public complètement sur ses gardes, avec Marie-Claude Jarrot en maître de cérémonie, qui est intervenue tout d’abord pour faire remarquer à la salle le grand nombre d’élus présents ce soir. « Nous (les élus et Madame le maire) sommes venus en nombre car le sujet prend de l’ampleur et implique toute la collectivité… ».

 

 

Des élus, le directeur général des services William Dumont, mais aussi des personnes venues avec de gros dossiers, fruits de leur pêche à l’information concernant ces fameux compteurs.

 

A la porte, deux agents de la Police municipale, prêts à intervenir en cas de trop grand désordre. Et le moins qu’on puisse dire est que cette réunion a déchainé les passions.

 

Mme Jarrot, en début de séance, prévient : « Ne vous inquiétez pas, si vous ne voulez pas de Linky, vous ne l’aurez pas ! ». Ajoutant : « Nous allons prendre nos décisions en fonction des informations que l’on va nous donner ce soir.

 

Vraiment ? Non, si l’on lit attentivement le courrier envoyé aux citoyens par Enedis. Il y est dit texto : « Ce changement de compteur est-il obligatoire ? Réponse : « Oui. Ce matériel est mis à votre disposition et ne vous appartient pas. L’accès à chaque compteur est inscrit dans les conditions générales de vente du contrat d’électricité et le projet est encadré par la loi ». Dont act…

 

Dans la salle, venant contredire le maire, un habitant raconte l’histoire d’un de ses voisins qui ne voulait pas du compteur Linky, qui avait exprimé par lettre recommandée ce refus à Enedis et à la mairie et qui, absent de son domicile lorsque Oti France (qui sous-traite avec Enedis et qui pose les compteurs) est passé, n’a pu que constater que son compteur avait été changé. Sans espoir de retour en arrière… « Il ne faudrait pas nous prendre pour des lapins de 6 semaines !!! » se révolte un homme dans la salle.

 

Nous n’allons pas là retracer tous les arguments en faveur du compteur Linky, avancés par Enedis. Mais si ses représentants sont arrivés avec le sourire, c’est l’énervement qui a cédé la place au fur et à mesure que la vindicte populaire grondait…

 

Et ces messieurs, le directeur d’Enedis en tête, sont parfaitement au courant (sans vilain jeu de mots) de ce que les gens reprochent aux compteurs Linky : une violation de la vie privée et la vente des données personnelles, ses effets sur la santé avec l’émission d’ondes électro magnétiques, le coût, les incendies de compteurs, et le fait que bon nombre de pays ont refusé l’installation de Linky.

 

Les questions ont été nombreuses et les arguments de la salle pertinents. Une dame explique qu’elle n’a pas internet et pas d’ordinateur, et se demande comment elle va pouvoir suivre sa consommation d’électricité. On lui répond qu’elle aura toujours sa facture papier…

 

Une autre personne s’énerve : « Pourquoi changer des compteurs qui marchent bien, avec ce que ça va coûter et surtout, ce que ça va nous coûter, malgré le fait que vous annonciez la gratuité pour ce changement de compteur ? ».

 

Là, le poisson a été noyé… Pas moyen d’obtenir une réponse claire et précise. Damien Garnier, Directeur Territorial d’Enedis Saône et Loire, Alain Vitali, en charges des collectivités locales et Serge Maître (qui travaille avec M. Vitali) embrayent sur des explications alambiquées qui exaspèrent la salle.

 

Sur la question des compteurs qui marchent bien, Enedis répond : « Les compteurs actuels ne répondent plus aux besoins… ».

 

Une personne, qui travaille dans le milieu médical soulève la question des ondes émises par ce compteur : « Aucune étude fiable n’a été réalisée quant à sa non-dangerosité… Il s’agit de notre santé et nous ne comptons pas occulter ce sujet… ».

 

Petit clin d’œil avec ce lien : https://www.maconinfos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7930:saone-et-loire-enedis-saone-et-loire-et-l-aomsl-s-unissent-pour-la-protection-des-oiseaux-et-de-la-faune-sauvage&catid=81&Itemid=294&lang=fr

 

Enedis s’inquiète de la protection des oiseaux, et cela est tout à son honneur, mais s’inquiète-t-il de la santé des humains ?

 

Par ailleurs, d’autres évoquent également les suppressions d’emplois qui ne manqueront pas d’intervenir, car comme les consommations en électricité seront relevées à distance, plus besoin de personnel pour le faire.

 

Et puis, une personne s’insurge : « Avec ces manipulations à distance, ils vont pouvoir couper l’électricité comme ils veulent. Et dans ce cas, quid des personnes qui sont sous assistance respiratoire et auxquelles on peut couper l’alimentation à tout moment ? ».

 

Un opposant à ces compteurs lit, téléphone portable en main, à la salle quelques conseils qui auraient (votre serviteur écrit au conditionnel) été dispensés aux techniciens poseurs de compteurs et notamment celui-ci : « Ne pas tenir compte des affiches de refus apposées par les citoyens qui ne veulent pas de Linky. Cassez les cadenas et remplacez le compteur… ».

 

Un homme crie : « Ils ont des comportements de voyous ! ».

 

Et au fond de la salle, quatre jeunes (3 hommes et une femme) discrets qui s’avèrent être les encadrants des poseurs de compteurs. Questionnés par nos soins, ils affirment que cela est faux : « Si les gens nous disent ne pas vouloir de Linky, nous n’insistons pas et ne le posons surtout pas de force ».

 

Mais ces jeunes gens nous demandent une faveur : « Dites bien à vos lecteurs que nous voulons surtout qu’ils n’agressent pas nos techniciens car ils ne font que le travail qui leur a été demandé. Ils subissent journellement des agressions verbales et même physiques et cela n’est pas acceptable ». Mme Jarrot demande à la salle de leur réserver un meilleur accueil, même en refusant Linky.

 

Un autre d’entre eux s’exprime sur le refus des gens à cette nouvelle technologie : « Je crois que c’est une affaire de génération. En effet, ce sont surtout les personnes âgées qui refusent Linky. Les autres sont pour les avancées technologiques… ».

 

Enfin, quelqu’un aborde le coût de remplacement des compteurs (c’est le contribuable qui va payer) à hauteur de 7,7 millions euros. Tandis qu’un monsieur pose la bonne question : « Combien cette opération va rapporter à Enedis ? ».

 

Le mot de la fin est revenu à Mme Jarrot : « Le mardi 19  juin prochain, lors du conseil municipal, nous prendrons un vœu, concernant la liberté de la pose des compteurs Linky… ». Précisant : « Pourquoi je ne prends pas de délibération ? Je ne peux pas le faire car le préfet la retoquerait aussitôt. Mais j’ai bien entendu vos préoccupations… ».

 

 

 

 

link 0405181

 

 

 

 

link 040518

 

 

 

 

 

link 0405182

 

 

 

link 0405183

 

 

 

link 0405184

 

 

 

link 0405185

 

 

link 0405186

 

 

 

link 0405187

 

 

 

link 0405188

 

 

 

link 0405189

 

 

 

link 04051810

 

 

 

link 04051811

 

 

 

link 04051812

 

 

 

link 04051813

 

 

 

link 04051814

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Montceau – Rejeté en bloc…”

  1. Kikidilui dit :

    C’est quand même pas une poignée d’assistanst à la réunion qui va faire la loi…???La plupart des coffrets électriques edf sont à l’extérieur des appartements..et s’ils émettent un tant soit peu d’ondes..parait-il…l’intensité de celles-ci diminue avec le carré de la distance..vous n’êtes pas toujours la tête collée sur votre compteur…???Et puis le compteur est la propriété d’EDF,donc chacun n’a rien à y voir…Quant aux courants porteurs HF…Enedis sait certainement s’ils peuvent perturber les installations de chacun ou non…par ex:les horloges HF de pilotage des processeurs d’ordinateurs…

  2. lebonsens dit :

    Bonjour,

    le courant qui vous a « traversé » vous a coupé la lumière à tous les étages.

    Cordialement

  3. zezette71 dit :

    Bonsoir,
    Mais quand est-ce que vous respecterez la liberté de pensée de chacun ? Vous acceptez ce compteur tant mieux, ce n’est pas pour cela que vous détenez la vérité,laissez ceux qui n’en veulent pas décider.
    Le plus çà va le plus il faut se ranger à un seul avis qui est censé correspondre à tous et bien NON sinon dans peu de temps on nous obligera sur bien d’autres choses.
    Je trouve que notre liberté est bien mise à mal.
    J’ai l’impression de voir un troupeau de moutons.
    Ces compteurs sont posés par des ‘techniciens’, permettez-moi de douter, car la société en question sur Montceau et loin d’employer toutes des personnes qualifiées et je sais de quoi je parle !
    Il y a beaucoup de jeunes sans qualification particulière qui sont pris en formation et qui ne résistent pas, si je dis cela c’est que dans ma famille un jeune a été confronté à cette situation .
    Pour mon compte le compteur se trouve à l’intérieur de ma maison et je n’en veut pas.

  4. gilbert71 dit :

    il faut laisser le choix a chacun de choisir c’est pas a un collectif de dicter quoi que ce soit , surtout avec des «  »probablements «  » »donc rien d’affirmatif meme du coté santé