Autres journaux :



mardi 8 mai 2018 à 10:32

« Coup de gueule » (Montceau – Environnement)

Quand toutes les bennes sont pleines a craquer...






Le « message » de notre lecteur :

 

Bonjour,

 

j’ai un petit coup de gueule a donner

 

 

Ce matin j ai voulu emmener des bouteilles et autres bocaux en verre;

 

 

Dans les bennes prévues a cet effets, sur le quartier du Bois du Verne et du Bois Garnie , j’ai fait pas moins de 8 endroits différents, toutes les bennes étaient pleines a craquer…

 

 

 

On nous dit sans cesse de faire le tri ………comment faire dans ces conditions ?

 

 

Nos impôts servent a quoi ?

 

 

Bonne journée

 

 

 

 

poubelle 0506172

 

 

 

Photo d’illustration

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “« Coup de gueule » (Montceau – Environnement)”

  1. chimel dit :

    bjr ,

    j’habite st vallier et nous connaissons le meme probleme .par contre j’ai les cuves sous mes fenetres et des « que ça coince » je le signale a la communauté et jusqu’a maintenant véolia a toujours réglé le problème l’apres midi ou le lendemain matin avez vous télèphoné?

    je vous souhaite une bonne journée .

  2. misha dit :

    Et après les gens se plaignent de dechetterie sauvage !!!! Mais faut pas s’etonner car pas le choix !

  3. Doudou71 dit :

    Une honte pour l’entreprise qui doit s’occuper de cette pagaille, c’est la la France d’aujourd’hui, en entendant nous nous payons des impôts,c’est comme cela que l’ont coule une entreprise.

  4. docteur house dit :

    Il m est arrivé là même chose pour le 1 er mai .
    A St Vallier j ai fait 4 bennes à verre elles étaient pleines 😠😈😠😈

  5. roussillon dit :

    Et à la déchetterie, je vous dis pas tout le bazar…

    Fo déballer par terre ses 100 kgs d’herbe (de tonte) et puis les remballer…des fois qu’on aurait placé de la drogue? Double boulot en guise de punition ?

    Cela convient à la nouvelle machine plusieurs milliers d’euros et à l’Europe disent les employés