Autres journaux :


jeudi 24 septembre 2015 à 19:29

Après le rodéo aux Rives du Plessis…

... opération de police devant le lycée Parriat mais...



 

… ce qui devait être un simple rappel à l’ordre et un contrôle des deux roues en infraction ou non a quelque peu dégénéré !

 

 

A 16 heures ce jeudi, deux policiers du commissariat et une adjointe de sécurité se sont postés devant l’entrée du lycée.

 

Mais un  jeune homme, circulant sur une moto dépourvue de plaque d’immatriculation, est alors arrivé sur les lieux. De fil en aiguille, le ton est monté et finalement un groupe de jeunes est arrivé, obligeant les fonctionnaires à appeler des renforts. 

 

Pourtant au départ il ne s’agissait pas de verbaliser à tout-va mais simplement rappeler que la circulation en sens interdit ou à grande vitesse (dans cette zone limitée à 30km/h) relevait de la pure inconscience. Inconscience que les deux roues ne sont pas seuls à faire preuve puisqu’une riveraine de cette rue de Gourdon, dans un commentaire mis sous l’article consacré au rodéo,  fait état de passage de voitures circulants à environ 70km/h !

 

Après quelques jets de pierres, les jeunes gens sont finalement partis !

 

Annabelle Berthier

 


police lycee2409152

 

 

police lycee2409154

 

 

police lycee2409153
police lycee2409155

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




12 commentaires sur “Après le rodéo aux Rives du Plessis…”

  1. KIRI dit :

    Quelle triste époque…
    C’est triste à dire mais c’est à croire qu’il n’y aurait plus que les matraques pour que cette nouvelle génération comprenne ce que signifie le respect des règles et le respect d’autrui. Ça finira mal tout ça…

  2. griotte dit :

    Ces jeunes gens se croient tout permis. J’aimerais savoir quelle contravention il a eu ? Surement rien sinon…

  3. virginie85 dit :

    hé oui…trop malins pour recevoir des conseils….manque de pot les résultats sur les routes sont trés défavorables en ce qui concerne leurs conneries…..

  4. corso dit :

    Voilà ce qui arrive à force de laisser faire depuis longtemps. Les habitudes sont durs à changer. Il aurait fallu être plus vigilant, plus intransigeant. Les jeunes et autres délinquants routiers ont pu agir impunément. Le mal est fait. Il fallait se bouger bien plus tôt.

    • Daniel dit :

      Tout à fait, à force de tout laisser faire aux enfants rois, ceux ci se croient tout permis ! Certains disent qu’il y a des coups de pied au cul qui se perdent, moi je dis qu’une bonne calotte ne fait pas plus mal mais est bien plus efficace car plus vexant pour la personne qui l’a reçoit ! Si ça pouvait servir je serais prêt à en distribuer à ceux qui en méritent ! Ah oui, les châtiments corporels sont interdits !!!!

  5. jeanmichel71 dit :

    Mais quéqu’y’est qu’çà?
    Nous, en 68 on y’eux balançait des pavés, pas des gravelles…
    J’vous y dis, y’a pus d’jeunesse…

  6. canalou dit :

    un bus urbain à reçu aussi un jet de pierre
    trop de laisser aller

  7. Cervantes dit :

    On n’a pas autant de scrupules à appliquer strictement la loi sur des conducteurs qui pour quelques kilomètres de plus vont écoper d’une belle amende, souvent dans des endroits et circonstances non dangereuses. Ici, nous avons une moto qui accumule les défauts, des comportements à risques élevés, des incivilités inadmissibles et en final, rien, si des jets de cailloux!. J’hallucine, on est à Montceau ou à….

  8. rouge dit :

    habitant à proximité du lycée il n’y pas que le le sens interdit emprunté a contre sens il y a les feux rouge non respecté pas seulement par les 2 roues mais également par des automobilistes et vous parle même de la vitesse
    quand a ceux qui ont lancés des pierres sur les forces de l’ordre seront appréhendés
    le code de la route et les lois sont pour tous le même

  9. AnniMo dit :

    Après quelques jets de pierres, les jeunes gens sont finalement partis !… Voilà une « chose quelle est bonne » et que celui qui n’a jamais caillassé un flic me jette la première pierre ? Décidément, je ne comprend plus rien à l’ordre publique.

  10. lebonsens dit :

    Bonjour

    Il serait utile de savoir qui « ils sont » !

  11. montcellienbis dit :

    On se fout de nous , « après quelques jets de pierres , ils sont partis » …mais de quoi et de qui parle-t-on , je pense à cette r…. qui emmerdent les gens du Plessis qui se prennent pour des rois du territoire , que l’on connait et à qui on ne dit rien.
    Les policiers étaient là , les jeunes délinquants sur leur mobylette et personne n’a reçu l’ordre de les arrêter.On va me dire oui ils sont mineurs , ah cette sacro-sainte loi des mineurs , ce sont des mineurs délinquants alors on les stoppent un point c’est tout
    Et ou est-elle cette promesse que les parents et leur fils ou fille devaient être convoqués à la mairie devant les élus pour les « remonter les bretelles « …oublié, il fait que cela change et vite…