Autres journaux :



jeudi 22 octobre 2015 à 18:47

Ce week-end à Montceau-les-Mines…

... bagarre devant un bar de nuit et 25 jours d'ITT pour la victime !



 

 

Les fait se sont déroulés rue le trottoir du quai Général de Gaulle à la sortie d’un bar de nuit !

 

 

C’est un sportif de haut niveau (dont nous tairons le nom car il est toujours présumé innocent) qui aurait frappé un consommateur de cet établissement de nuit.

 

Placé en gare à vue, « l’agresseur » présumé, rappelons-le, a vu cette garde à vue prolongée. C’est cue nous venons d’apprendre de la bouche du commissaire de police : Jérôme Besse. Quant à la victime, hospitalisée dès que l’alerte a été donnée et qui a été transportée au centre hospitalier Jean Bouveri, elle a subi, déjà, plusieurs opérations et est déjà en ITT (interruption Temporaire de Travail) de 25 jours. Et c’est un minimum, toujours selon M. Besse. 

 

M. Besse qui précise encore : « Nous le présumons bien évidemment innocent, voilà pourquoi la garde à vue est prolongée: afin de faire émerger la vérité dans cette malheureuse affaire…« 

 

L’auteur des faits devrait être présenté, prochainement devant un juge du tribunal de Grande instance de Chalon-sur-Saône.

 

Une affaire à suivre donc…

 

Annabelle Berthier

 

 

POLICE NATIONALE

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Ce week-end à Montceau-les-Mines…”

  1. pertes et fracas dit :

    une info qui claque!!

  2. ludz71 dit :

    Je ne pense pas que le fait qu’il soit sportif de haut niveau soit important, des bagarres il y en a eu des tas et on ne précise pas leur statut à chaque fois.. Où bien même les noms ( chose que se sites a eu le respect de ne pas dévoiler pas comme d’autres sites..)Merci de respecter cette personne, en disant ça les préjugés vont aller de bon train , qu’enquête soit faite. Et n’oublions pas que ne connaissant pas l’issu de l’histoire la personne est toujours présumé innoncente… Dans ce cas courage au DEUX personnes..