Autres journaux :


mardi 3 novembre 2015 à 12:13

Du 20 au 26 octobre dernier à Montceau…

.. 3402 véhicules soumis à un contrôle de police et 690 d’entre eux verbalisés.!



 

 

Interrogé par nos soins suite à la publication du bilan des contrôles routiers ayant été effectués ce week-end, le commissaire de police Jérôme Besse nous a donné quelques précisions concernant la circonscription de police de Montceau : circonscription qui en globe Montceau, Sanvignes, Saint-Vallier et Blanzy !

 

 

Montceau-news.com : quel premier bilan  tirez-vous de ce week-end de contrôles ?

 

Jérôme Besse : « Sur mes instructions, dans la semaine du 20 au 26 octobre 2015, les services de police du commissariat de Montceau-les-Mines ont effectué des contrôles de la vitesse des véhicules sur l’ensemble de la circonscription. Ainsi, 3402 véhicules ont été soumis à un contrôle de police et 690 d’entre eux ont été verbalisés.  Je signale au passage que des permis de conduire sont en cours de suspension…

 

M.N. : constatez-vous, malgré tout,  des avancées en matière de sécurité routière ?

 

J.B. : « En terme de sécurité routière, il faut se garder de croire que l’on est arrivé à la sécurité totale et complète de tous. Les usagers de la route doivent se responsabiliser en ayant le sens des réalités. Je veux signifier par là, que chacun doit se rendre compte de la dangerosité potentielle de son comportement sur la route. Toutes les comparaisons qu’il peut y avoir avec d’autres types d’infractions apparaissent comme nulles et inopportunes. Chacune a sa justification et celle de la sécurité routière est sous-estimé car elle est fondamentale : la sécurité des femmes, des hommes et des enfants….« 

 

 

M.N. : des priorités ?

 

J.B. : « J’ai expressément demandé que ces contrôles soient effectués dans les zones limitées à 50 km/h. Pourquoi ? La ville est un lieu de vie. Dès lors, pour moi cette considération implique de pouvoir circuler à pieds, à vélo etc.en toute sécurité et en toute quiétude. Sur la route, nous sommes toujours les garants de l’intégrité physique du plus vulnérable. Il apparaît comme inadmissible de mettre en péril la vie faute d’agir comme un individu responsable….« 

 

M.N. : de mauvaises « habitudes »…

 

J.B. : « Oui est déjà de croire qu’un accident ne peut point vous arriver après X années de conduite. Ceci est faux. Croire qu’un accident est le fait du destin et que l’on y peut rien est également une idée fausse. « Le hasard ne favorise que les esprits préparés ». Vous connaissez aujourd’hui les facteurs à risques créateurs d’insécurité routière, de cause à effet, cette dernière ne peut disparaître que si l’on élimine les mauvais comportements… »   

 

M.N. : des conseils à donner à nos lecteurs ?  

 

 

J.B. « J’appelle la population à se remobiliser à cet égard et à saisir la dimension de cette problématique. J’appelle chacun à responsabiliser et à sensibiliser son entourage sur tout ce qui peut afférer à cette thématique majeure. Je vous dis aujourd’hui qu’il faut être intraitable avec tous les comportements dangereux et, à cet égard, je vais l’être. L’état de la situation actuelle établit par mes services ne me paraît point inacceptable.« 

 

Propos recueillis par Annabelle Berthier

 

 

jerome besse

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer