Autres journaux :


mercredi 27 juillet 2016 à 08:57

Faits divers : Un acte volontaire qui ne fait aucun doute à Pouilloux…

Un incendie détruit un local communal et une baie vitrée de la salle des fêtes brisée



 

Dans le bourg de Pouilloux, vers 4h du matin, certains des habitants qui dormaient la fenêtre ouverte ont senti une odeur de fumée. Non loin de là, sur la place de la salle des fêtes, un épais nuage de fumée se dégageait du local communal qui sert d’atelier, tout proche de l’école primaire. L’alerte a été donnée par l’un des voisins à 5h au centre de secours de Montceau-les-Mines. Un camion avec six hommes à bord se rendaient immédiatement sur les lieux pour combattre le sinistre.

 

 

Sur place déjà, le maire Michel Chardeau ne pouvait que constater les dégâts malgré l’intervention des sapeurs pompiers. Dans le bâtiment communal, un local d’environ 100 m2 était en feu avec à l’intérieur du matériel, notamment un tracteur-tondeuse, des chaises, des bancs, des tables, tout est parti en flamme. L’intervention des pompiers a permis de sauvegarder la seconde partie du bâtiment, de sauver un tracteur et sa remorque et de préserver le préau de l’école.

 

 

feu 27 07 16

 

De toute évidence, il ne s’agit pas d’un incendie accidentel puisque d’après les premières constatations des gendarmes de Perrecy-les-Forges, la grande porte en bois située sur le côté a été fracturée. Autre fait intriguant, une baie vitrée de la salle des fêtes située un peu plus haut sur la place, a été vandalisée. Le ou les auteurs ont littéralement « balancé » une plaque d’égout sur la baie vitrée avec, apparemment, l’intention de pénétrer à l’intérieur. « C’est la salle des fêtes qui était visée » déclarait le maire. « Et comme ils n’ont pas pu entrer, ils s’en sont pris au local communal ».

 

 

feu 27 07 161

 

Une hypothèse que la gendarmerie ne pouvait pas valider au petit matin. « Les deux faits ne sont pas forcément liés », indiquait l’adjudant présent sur place. L’enquête ne fait que commencer.

 

Jean Bernard

 

 

feu 27 07 1611

 

 



feu 27 07 162

 

 

feu 27 07 163

 

 

feu 27 07 164

 

 

feu 27 07 165

 

 

feu 27 07 166

 

 

feu 27 07 167

 

 

feu 27 07 168

 

 

feu 27 07 169

 

 

feu 27 07 1610

 

 


feu 27 07 1612

 

 

feu 27 07 1613

 

 

feu 27 07 1614

 

 

 

 

 

feu 27 07 1618

 

 

feu 27 07 1619

 

 

feu 27 07 1620

 

 

feu 27 07 1615

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “Faits divers : Un acte volontaire qui ne fait aucun doute à Pouilloux…”

  1. marguerite71 dit :

    des personnes là, quand on les retrouve, ce que je souhaite, il faut leur faire refaire de leurs propres mains ce qu ils ont détruit délibérement… au moins ils seront utiles à la société et seront ocupés intelligemment

  2. Daniel Z dit :

    Inutile de s’offusquer.

    Cet état de fait va durer et s’amplifier.
    Ce qui arrive n’est que la résultante du laxisme pratiqué par des générations qui auront surtout œuvré pour leur confort, oubliant de préparer un avenir tant à notre République qu’à ses sujets.
    Ce qui fait que pour un certain nombre d’entre eux, notre société est basée sur les rapports de force et l’absence de limites dans un gigantesque espace de possibilités nuisantes.

    Peut être une solution, très imparfaite mais serait ce pire ?
    L’organisation de milices citoyennes .

    Amitiés et courage aux habitants de Pouilloux.

    • arabesque dit :

      Excellent ! Évident ! Qui sème le vent récolte la tempête, mais ce ne sont hélas pas ceux qui ont semé le vent qui récolte cette tempête !

      Organiser des milices citoyennes ne peut pas être une solution pire, puisque le pire est bien présent.

      Mais pour organiser de telles actions ? Comment faire ? Les générations qui récoltent la tempête, semblent avoir bien peur de tout, pour organiser des milices citoyennes, c’est peut être le nombre qui ferait la force et non l’individualisme bien ancré dans ce monde de terreur ?

      • Daniel Z dit :

        «  »organiser de telles actions ? » »

        Ce n’est effectivement pas simple.

        La plus grande opposition viendra de l’ État et de ses représentants.
        Comment pourraient ils admettre que leurs actions aient été déterminantes dans la dégénérescence de notre pays et que des français entreprennent sans eux !
        Il faudra s’attendre à des réactions musclées, voire sectaires.

        Effectuant une recherche, je découvre qu’une tentative municipale qui faisait appels aux citoyens a bien été tentée, mais qu’immédiatement :
        «  »Le tribunal administratif de Montpellier a suspendu l’exécution de la décision controversée du maire biterrois, qui envisageait de former une garde de volontaires pour patrouiller dans les rues de sa ville.
        La préfecture de l’Hérault avait déposé un recours en urgence pour s’assurer de bloquer immédiatement la mise en application de la mesure. » »

        L’Histoire n’étant qu’un éternel recommencement, faut il s’attendre à un épisode style fin des rois fainéants ?

        Amitié

  3. jacky.juredieu@wanadoo.fr dit :

    je dis tout simplement un grand merci à daniel z pour ses propos tout à fait justes

  4. Silvano71 dit :

    Et bin,si la racaille sévit désormais jusqu’à Pouilloux…Nous sommes délibérément dans la moîse…

  5. joel dit :

    pas de soucis comme d’habitude le contribuable paiera

  6. Piloupiloupilou dit :

    +1 pour les milices.
    Il faut que les citoyens se rassemblent en groupes « clandestins » pour s’occuper de ceux qui ne respectent pas les règles de la vie en communauté, qui représentent un danger et qui ne souhaitent pas contribuer au vivre ensemble.

    On en peut accepter plus longtemps le système d’impunité mis en place par nos décideurs et qui laisse le champ libre aux crapules.

    En Corse, e FLNC passe à l’action http://www.20minutes.fr/societe/1900831-20160728-corse-flnc-22-octobre-menace-islamistes-radicaux

    • Daniel Z dit :

      D’autant Piloupiloupilou, que l’hymne national, celui auquel il nous est demandé d’adhérer sans réserve dise :

      « Aux armes, citoyens, formez vos bataillons »

      Mais, si j’en crois les jugements, il est peut être dangereux d’évoquer ce chant car des condamnations ont déjà été prononcées contre ceux qui ont dit « je crois que ».

      Alors il nous faut peut être se convertir vers une autre forme de musique car il semblerait que les propos du rap soient l’objet d’une plus grande bienveillance ?

      Amitiés