Autres journaux :



vendredi 19 mai 2017 à 12:14

Réactualisé à 20 h 30 – Faits divers – Le Maximarché encore pris pour cible à Sanvignes

Tentative de braquage en pleine journée



 

Les faits se sont produits ce mercredi, plus précisément dans l’après-midi lorsque deux individus ont tenté de braquer le Maximarché à Sanvignes situé cité Léon Blum.

 

 

 

Réactualisation :

 

Les faits se sont produits à 16 h 45, mercredi. A ce moment, un homme cagoulé et portant des gants, menace l’employé de la caisse du magasin avec une matraque télescopique. Mais, un second employé arrive, menace de composer la 17 ce qui fait s’enfuir l’individu. Prévenus, les fonctionnaires de police arrivent sur les lieux, visionnent la vidéosurveillance et remarquent qu’un homme se cache, dehors, derrière un buisson. Grâce à la police scientifique, des empreintes « parlent ». Le lendemain, c’est à dire jeudi, les deux hommes, qui ont été identifiés, sont interpellés à leur domicile (dans le bassin minier).

 

Le premier à 15 h 20 et le second 25 minutes plus tard. Conduits dans une forêt proche, les policiers découvrent la cagoule et une paire de gants. Entendus, les deux hommes finissent par reconnaître les faits et, ce vendredi après-midi, ils comparaissaient devant un juge du parquet de Mâcon. 

 

Le « braqueur » a été condamné à 24 moiius de prison dont 6 fermes et conduit immédiatement à la prison de Varrenne-el-Grand. Il a été condamné, en outre, à une obligation de soins (de l’héroïne a été retrouvée à son domicile) et à trouver du travail à sa sortie de prison. Le second doit comparaître une deuxième fois le 19 juin prochain.

 

 


 

Sur place, la directrice de la supérette n’a fait aucun commentaire, « on m’a dit de ne rien dire pour les besoins de l’enquête » a-t-elle simplement déclaré. Quant à la caissière, elle n’était pas en poste le jour de cette tentative de braquage.

 

Ce n’est pas la première fois que ce Maximarché à Sanvignes est l’objet d’une visite de personnes malveillantes. En effet, en juin 2012, 700€ furent dérobés par trois individus encagoulés et armés. En novembre 2014, c’était un homme seul, armé d’un pied de biche qui avait menacé la caissière.

 

Jean Bernard

 

 

 

max 19 05 17

 

 

 

max 19 05 171

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer