Autres journaux :



lundi 7 août 2017 à 17:57

Crime de SALENGRO

La CNL interroge le bailleur sur sa responsabilité



 

 

On nous prie d’insérer :

 

 

« Bien implantée dans la cité SALENGRO, la CNL a interrogé l’OPAC Saône et Loire sur les démarches entreprises lors du signalement effectué par les locataires du bâtiment A afin de s’assurer que tout a été fait correctement. C’est sans aucune restriction que l’OPAC Saône et Loire a fourni les explications demandées et a retracé la chronologie des opérations que nous portons à la connaissance de tous.

 

 

Mardi 02/08/2017 à 11h05 appel d’une locataire, voisine d’un palier supérieur, qui signale qu’il y a des odeurs horribles dans tous les étages et même dans l’ascenseur ».

 

La personne chargée de clientèle tente de contacter les locataires du logement en question mais sans résultat puisqu’ils sont partis en vacance à l’étranger, comme ils le font tous les ans. Nous supposons alors un abandon de détritus dans le logement pouvant expliquer ce phénomène.

 

Les services recherchent des parents dans l’annuaire téléphonique, et tentent de les joindre, sans résultat là encore, mais des messages sont déposés.

 

L’OPAC Saône et Loire rappelle la locataire pour la tenir au courant des démarches entreprises et lui rappelle que l’OPAC Saône et Loire ne dispose pas des clés des locataires occupants et qu’aucun bailleur n’est pas autorisé à pénétrer dans le logement. Seuls les Pompiers ou la Police peuvent intervenir.

 

 

Mercredi 03/08/2017 à 13h10 la locataire sollicite à nouveau une intervention de l’OPAC Saône et Loire.et contacte les pompiers qui la réorientent vers le commissariat.

 

Deux responsables de l’OPAC Saône et Loire se rendent sur place à la demande de la Police Nationale et sollicitent l’intervention du serrurier ; il est environ 16 heures.

 

A l’ouverture de la porte palière, l’inspecteur découvre la scène. Les forces de l’ordre prennent alors les dispositions pour protéger l’accès au palier jusqu’à l’arrivée de la Police scientifique de Dijon ; l’OPAC Saône et Loire reste présent sur place jusqu’à 17H30.

 

 

A partir de 19h30 : intervention de l’OPAC Saône et Loire pour tenter de neutraliser les mauvaises odeurs présentes dans l’ensemble du bâtiment (10 étages traités avec information des locataires au fur et à mesure) puis ver 1 h 24 les deux responsables de l’OPAC Saône et Loire sollicitent à nouveau l’intervention du serrurier pour refermer la porte palière du logement.

 

 

Jeudi 05/08/2017 L’entreprise ECLAT DU MORVAN est mandatée par l’OPAC Saône et Loire pour intervenir dans le bâtiment et procédé à un nettoyage complet des sols des parties communes et une nouvelle désodorisation. L’agent de proximité accompagné du tuteur référent sont également sur site pour tenter d’atténuer les mauvaises odeurs. Un contrôle sur site est effectué en fin de journée.

 

 

La CNL confirme qu’un bailleur n’a pas le droit de pénétrer chez un locataire sans son autorisation et ne dispose pas d’un double des clefs »

 

 

 

new cnl 17 04 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Crime de SALENGRO”

  1. Khomat dit :

    Polemiquer sur une ouverture de porte me paraît être du n importe quoi compte tenu des faits et du résultat.
    Je me pose la question cela aurait changer quoi.
    Les bailleurs ont bon dos.
    On entend jamais rien
    On ne voit jamais rien
    Mais on juge et on critique.