Autres journaux :



lundi 25 septembre 2017 à 02:22

Ouragan Maria

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle aux Antilles et activation du fonds de secours pour les outre-mer



Deux informations sur le même sujet et qui ont fait la une de l’actualité, il n’y a pas si longtemps.

 

En premier lieu, un texte dela filière Banane de Guadeloupe & Martinique et dans un second temps le communiqué du premier ministre.

 


 

 

Filière Banane de Guadeloupe & Martinique

 

Suite au passage de l’ouragan Maria aux Antilles, les 18 et 19 septembre, les exploitations de Guadeloupe et Martinique ont été sévèrement touchées :

 

– 100 % de la production de bananes détruite en Guadeloupe,

 

– 70 % de la production de bananes détruite en Martinique.

 

Les zones de production des deux îles se trouvaient essentiellement sur la trajectoire de Maria.

 

Comme vous le savez, le bananier est une herbe très fragile. Aucun d’entre eux n’a pu résister à la puissance des vents atteignant les 260 km/h.

 

Situation inédite pour les producteurs qui se relevaient à peine de l’ouragan Matthew (28 septembre 2016) et retrouvaient depuis avril un niveau normal de production.

 

En tant que premier employeur privé des 2 îles et face à la gravité de la situation, la filière met en place toutes les actions nécessaires pour soutenir les producteurs et leurs salariés.

 

Il s’agit d’un nouveau défi à relever pour tous les acteurs de la filière.

 

Cette même filière qui vous a garantie un soutien sans faille sur l’accompagnement et le soutien de vos nombreux projets (évènements culturels, sportifs, associatifs et autres…), doit aujourd’hui se focaliser sur la reconstruction des exploitations de bananes en Guadeloupe et en Martinique.

 

Durant cette période, nous ne pourrons participer à aucune action de sponsoring et de mécénat (apport de bananes et/ou soutien financier). Evidemment, nous vous tiendrons régulièrement au courant de l’évolution de la situation en plantation via les réseaux sociaux.

 

En attendant le retour de la Banane de Guadeloupe & Martinique sur les étals au printemps 2018, les 600 producteurs comptent sur votre fidélité en tant qu’ambassadeur.

 

 


 

Et le communiqué de M. Edouard Philippe :

 

L’arrêté portant reconnaissance de catastrophe naturelle aux Antilles a été publié ce dimanche 24 septembre 2017.

 

Les Iles du Nord, l’ensemble de la Guadeloupe et les communes du centre et du nord de la Martinique ont ainsi été reconnues en état de catastrophe naturelle.

 

D’autres communes et collectivités non concernées par cet arrêté pourraient également bénéficier de cette reconnaissance une fois les expertises d’urgence complétées.

 

En parallèle, la ministre des outre-mer a décidé d’activer le fonds de secours pour les outre-mer. Ce dispositif permet d’indemniser les dégâts matériels non assurés des particuliers sous conditions de ressources, des petites entreprises, des collectivités locales ainsi que les pertes de fonds et de revenus des exploitants agricoles. La ministre des outre-mer a demandé aux préfets de Guadeloupe et de Martinique de constituer les missions d’expertise des dommages agricoles.

 

Ce dispositif est complémentaire à celui des assurances. En effet, le taux de pénétration des assurances n’est que de 50% aux Antilles.

 

La combinaison du dispositif assurantiel (catastrophe naturelle) et de la solidarité nationale (fonds de secours pour les outre-mer) permettra ainsi au plus grand nombre d’être indemnisé des effets du cyclone Maria.

 

 24 septembre 2017

 

 

 

ban 24 09 171

 

 

 

 

ban 24 09 17

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer