Autres journaux :



mardi 10 avril 2018 à 09:19

Encore une affaire de « stups » jugée à Chalon…

... trois prévenus vivent à Montceau, l’un à Sanvignes les Mines !



 

Ils sont quatre. Trois d’entre eux vivent à Montceau, l’un à Sanvignes les Mines, ils sont poursuivis pour trafic de drogue, tous en détention provisoire depuis le 6 avril. Le parquet a décidé de les faire passer en comparution immédiate hier lundi 9, or le dossier est volumineux, il y a eu des écoutes et des surveillances, il y a eu enquête et les quatre avocats qui débarquent ont à peine eu le temps de lire le dossier, nul ne comprend l’orientation en CI, la procédure rapide de jugement.

 

Dans le box, avec leurs escortes :

 

Un algérien de 34 ans (interprète) dont le titre de séjour expire en mai prochain. Il a épousé une française en 2016, il est venu vivre à Montceau en 2017, il reconnaît consommer du cannabis, il ne travaille pas pour l’instant et il demande un délai pour préparer sa défense.

 

Un albanais de 27 ans (interprète), entré irrégulièrement en France en 2016. Il est marié et père de deux enfants, ne consomme aucune drogue, et travaille, dit-il, comme coiffeur dans un petit salon que le parquet désigne d’ores et déjà comme « un des lieux de revente ». Son CDI devrait favoriser l’obtention d’un titre de séjour, il peut en justifier si on lui en laisse le temps, son employeur est dans la salle. Il demande un délai également.

 

Un jeune homme de 21 ans, né à Ivry, dont les parents sont dans la salle (une salle pleine, hier, et étonnamment pas un seul policier de faction) et qui voudraient bien le récupérer à domicile pour lui serrer la vis. Au chômage depuis 3 mois, il se fait fort de retrouver du travail. Il est le seul à avoir reconnu des faits, et accepte d’être jugé immédiatement.

 

Enfin, un père de famille de 40 ans, creusotin d’origine, qui perçoit l’allocation pour adulte handicapé. Il a 7 mentions à son casier, dont 2 pour stupéfiants. Il souffre d’une maladie mentale de type bipolarité (comme le précédent), et prend un traitement assez lourd de médicaments quotidiens et d’une injection mensuelle. A son domicile on a trouvé 3 grammes de cannabis. Il voudrait être jugé dans l’instant.

 

 

Le tribunal ne veut pas disjoindre les dossiers, et décide de renvoyer le jugement au 7 mai. Dans l’attente les quatre hommes sont placés sous contrôle judiciaire : interdiction de sortir du département, interdiction de sortir de chez soi entre 20 heures et 7 heures le matin, obligation de répondre aux convocations de l’AEM, obligation de travailler et d’engager des soins (sauf le jeune albanais qui ne se drogue pas), ils devront pointer deux fois par semaine au commissariat. Ils sont censés ne plus avoir de contacts entre eux.

 

 

FSA

 

 

Police 110118

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer