Autres journaux :



jeudi 25 juin 2015 à 20:05

Communauté Urbaine Creusot-Montceau…

... parking de la gare TGV Coriolis !



 

 

… parking de la gare TGV Coriolis !

 

 

 

Un des dossier les plus « pointus » de cette réunion !

 

Il est revenu à David Marti, président, de présenter ce rapport qui, vous allez le constater constitue une véritable révolution en la matière ; révolution, mais « imposée juridiquement » comme il a tenu à le souligner aux élus !

 

 

 

gare tgv 2506153

 

 

 

Cela étant arrivons-en à l’exposé. 

 

Convention avec la SNCF

 

 

Sur l’Espace Coriolis, une conventions avec SNCF Gare & Connexion pour la requalification, le financement et l’entretien des espaces de stationnement en gare TGV.

 

« Le développement de l’Espace Coriolis TGV compte parmi les grandes priorités de la Communauté urbaine sur la période 2015 – 2020. Son ambition est d’en faire l’un des principaux hubs ferroviaires bourguignons et nationaux, un parc d’activités interconnecté et bénéficiant d’une situation stratégique entre les deux principales métropoles françaises, mais également un point d’entrée ayant valeur de vitrine pour le territoire communautaire.« 

 

Et le président d’ajouter : « Pour parvenir à relever ce triple défi, Coriolis a besoin de retrouver de l’attractivité et de changer son image, aujourd’hui altérée par un déficit d’organisation des équipements des espaces publics. Ce changement d’image suppose un effort important de requalification des
abords de la gare et tout particulièrement de la zone de stationnement. C’est pourquoi la Communauté urbaine a travaillé depuis plusieurs mois avec SNCF Mobilité –Gare & Connexion, propriétaire de la majorité des surfaces de parking, afin d’élaborer un programme de réaménagement des espaces de stationnement et de la gare routière, répondant aux objectifs suivants :

 

 

– faciliter et sécuriser les cheminements piétons ;

 

– fluidifier la circulation des véhicules et sécuriser le stationnement ;

 

– améliorer la signalétique directionnelle et faciliter l’entretien du site ;

 

– améliorer le fonctionnement et la visibilité de la gare routière.

 

En parallèle, la Communauté urbaine a participé à une réflexion sur le mode de gestion du stationnement. Des études, conduites par la Communauté en 2014, ont montré les limites du modèle basé sur la gratuité totale du parking. Celle-ci a en effet des répercussions négatives à la fois sur l’organisation fonctionnelle et sur la gestion du stationnement.

 

Du point de vue de l’organisation, on constate :

 

– un excédent de véhicules stationnés par rapport au nombre de places disponibles, 30% des véhicules fréquentant le site sont stationnés en dehors des places matérialisées

– un taux élevé de « rotation lente » : plus de 70% des véhicules restent plus d’une journée en stationnement et consomment plus de 80% de l’offre de stationnement globale.

 

Ces deux phénomènes, conséquences directes de la gratuité, se traduisent par le mécontentement des utilisateurs, mis en évidence dans les enquêtes de satisfaction réalisées par la SNCF auprès de ses usagers. Par ailleurs, le maintien de la gratuité a pour conséquence un accroissement constant de la fréquentation du parking et, par-là, un effet inflationniste sur la consommation foncière, qui conduit à réduire l’espace disponible pour les activités économiques.

 

 La solution proposée consiste à permettre aux usagers résidant sur le territoire communautaire de stationner gratuitement pendant 12h et de bénéficier d’un tarif réduit (49 € au lieu de 55 €) sur les abonnements mensuels. La mise en œuvre de cette solution sera permise par la division du parc de stationnement en 3 zones (voir plan en annexe). Les conditions particulières consenties aux résidents du territoire s’appliqueront sur les espaces P2 et P3.

 

Les parkings existants

 

 

PAR 25 06 15

 

L’aspect financier

 

 

 

Ce montant se décompose de la façon suivante :

 

Convention financement –EP complémentaire – Interconnexion en gare du Creusot TGV- 2014

 

 

– Montant forfaitaire de maîtrise d’ouvrage, d’AMOA et de communication : 103 453 € HT ;

 

– Montant forfaitaire de maîtrise d’œuvre : 110 349 € HT ;

 

– Provision pour aléas et incertitudes : 44 829 € HT ;

 

– Montant des travaux : 1 379 368 € HT somme pour laquelle la CCM s’engage à hauteur de 553 000 € !

 

En complément des travaux prévus par la SNCF, la communauté urbaine va réaliser des travaux d’aménagement périphériques (dont l’objectif est notamment d’empêcher le stationnement sauvage) pour 1,215 million d’euros (glissières, noues, plantations, liaison douce… afin d’éviter le stationnement « sauvage » d’usagers demeureant, piur la plupart, jors de la CCM.

 

Somme à laquelle s’ajoutent divers ses « prestations » : dont  la gestion de la propreté, des espaces verts, le balayage  des parkings etc.

 

A noter :  Le parc de stationnement  en 3 zones totalise de 1009 places de stationnement auxquels s’ajoutent une dizaine de places « dépose-minute » (contre 900 places actuellement).

 

Et, pour en revenir au terme « imposé » écrit plus haut, c’est parce que juridiquement la collectivité ne peut pas subventionner à plus de 50% un tel dossier, sous peine de voir ce projet « retoqué » !

 

 

 

Tarification du stationnement 

 

 

Pour ce qui est de la tarification du stationnement sur les parkings, une fois ceux-ci réaménagés, la solution retenue consiste à permettre aux usagers résidant sur le territoire communautaire de stationner gratuitement pendant 12h et de bénéficier d’un tarif réduit sur les abonnements (49 €/mois au lieu de 55 €).

 

Par rapport aux 3 zones détaillées à l’article 1, les conditions particulières consenties aux résidents du territoire, s’appliqueront sur les espaces P2 et P3.

 

Un tableau valant mieux que tous les discours…

 

 

 

par 25 06 grille tarf

 

 

 

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

 

 

 

gare tgv 2506154

 

 

 

gare tgv 2506155

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Communauté Urbaine Creusot-Montceau…”

  1. jean-pierre71 dit :

    C’est vrai que c’est un peu le bordel sur le parking………….il y aurait eu de temps en temps des distributions de pv nous n’en serions pas arrivés là !!!

  2. merline dit :

    Usagé régulier du parking car vivant entre Montceau et la région parisienne , mes petits moyens ( je ne voyage qu’en billets prem’s) ne me permettront pas de payer le parking en plus. Aussi je me ferai déposer à la gare et on reviendra me chercher. Soit 2 allers et retours en plus en voiture pour chaque voyage en train. Les écolos apprécieront !
    Je précise que je me gare toujours dans les parking et pas sur les plates bandes , même pas peur de faire 200 m à pied … mais bon tout le monde n’est pas comme moi …

  3. dc37e dit :

    Ctastrophique ,la décision de rendre payant le parking ,c’est ridicule ,stupide et débile,il n’y a pas d’autres mots pour qualifier cette décision prise par les élus, contre la volonté de l’immense majorité des utilisateurs . Il aurait été tellement plus simple d’aggrandir le parking…

    • chimel dit :

      bjr ,

      il est un peu dommage de ne pas savoir qui ,parmi tous les rédacteurs prend le train régulierement ou jamais .la gratuité totale n’est pas une panacée . je connais deux personnes vivant a paris qui viennent 5 ou 6 fois par an et qui ont une vieille voiture qui stationne a l’année , et les usagers réguliers du train cavalent dans les prés pour se garer .

      gratuit pour quelques jours oui pour 2 mois non , c’est un manque de civisme évident .

      bon WE

  4. filou dit :

    Quel sera le prix pour déposé quelqu’un puis repartir 30 minutes aprés ??? Combien de temps faudra-t-il arrivé à l’ avance pour ne pas louper son t g v .Car l’ autre jour des amies ont conpostées leurs billets en même temps le t g v est parti résultat elles ont pris deux nouveaux trajets 1heure aprés , alors que les billets étaient payés. taxe de 46 euros pour imprimer deux nouveaux billets !!!Bravo la S N C F.

  5. Pascontent dit :

    Pour la gratuité: il y a 2 solutions: soit agrandir le parking, soit améliorer les dessertes « MONREZO » en bus. C’est toujours le contribuable qui paiera, sous forme de péage ou d’impôt.
    Moi, je prends toujours les dessertes en bus depuis Montceau. Mais malheureusement elles n’existe que pour les destinations sur Paris et Lyon. Donc lorsque je vais sur Roissy ou Lille (raisons professionnelles): 45 euros de taxi (tarif de nuit le matin).
    Donc proposition: Améliorer et faire la publicité sur les dessertes « MONREZO » pour diminuer les accès individuels. Il y a une énorme lacune de communication. De plus les transports en commun paraissent plus écolo.