Autres journaux :



jeudi 25 juin 2015 à 19:59

Communauté Urbaine Creusot-Montceau…

... les élus de la minorité de Montceau quittent la salle !



 

 

… les élus de la minorité de Montceau

 

quittent la salle !

 

 

Il était un pêu plus de 19 h 15, ce jeudi soir, quand les élus de la minorité : Marie-Claude Jarrot en tête  et les élus de sa majorité (de Montceau précisons-le) ) ont quitté le conseil qui se tien à l’Alto.

 


C’est quite à une déclaration de  Jean-Claude Lagrange, s’exprimant au nom de la majorité, que cet « événement » s’est produit.

 

Déclaration que voici pur que vous puissiez vous faire une idée précise de la situation :

 

« Monsieur le Président,

 

Je n’ai pas de remarques particulières à faire sur ce compte-rendu mais je voudrais vous livrer quelques réflexions faites par le groupe socialiste qui a préparé cette session.

 

Je voudrais tout d’abord rebondir sur les termes employés par notre collège Lionel Duparay qui s’exprimait en l’absence de Mme Jarrot, lors de votre présentation du projet de mandat.

 

Je cite ses termes :

 

« Vous pourrez compter sur notre groupe pour défendre tout au long du mandat les sujets que nous jugerons importants pour notre territoire sans côté partisan. Je pense que ce projet de mandat nous permet de voir qu’il n’y a pas de lutte entre Le Creusot et Montceau …. »
Il y aurait beaucoup à dire sur la notion du groupe cité par M. Duparay. Mais, cela est peu important et n’apportera rien de constructif, finalement !!!
S’agissant de l’appréhension que la minorité a de la CUCM, nous tenons à leur rappeler que la CUCM ne se limite pas à deux villes-centres. Elle est composée de 27 communes.

 

Approuver de façon consensuelle le projet de mandat est une posture, qui laisse finalement penser que notre intercommunalité est unanime dans ses choix. Bien plus, ce type de positionnement laisse croire que la politique, au sens premier du terme, c’est-à-dire de la cité, est absente de nos débats.

 

M. le président, il est utile de rappeler à notre minorité ou opposition que les choix stratégiques sont définis par notre majorité politique. Qu’il y a une différence entre une majorité et une opposition, fusse-t-elle minoritaire…

 

Et fort heureusement !!!

 

Car, pour l’instant, la vision stratégique et les projets structurants sont aux abonnés absents au sein de cette minorité.

 

M. le président, ce fait majoritaire se traduit par les délégations que vous avez données en compétence à chacun de vos vice-présidents.

 

Je voudrais rappeler que les compétences économiques, les relations avec le Grand Chalon ou encore la gestion des services publics, relèvent de la décision d’une majorité qui étudie, propose, concerte et décide.

 

S’il est vrai que tout maire ou élu municipal est légitime dans sa commune, il ne doit pas, pour autant, s’approprier des compétences qui ne sont pas les siennes. Bien plus, s’en approprier les résultats en tant qu’élu municipal.

 

A titre d’exemple, quand Mme Jarrot accueille M. le Préfet de Saône-et-Loire. C’est son droit.

 

A l’avenir, il serait de bon usage républicain non partisan d’associer le président de la CUCM lorsque, en tant que maire de Montceau, Madame Jarrot évoque le devenir économique du Bassin minier, qui relève de la compétence communautaire.

 

Pour terminer, si l’on souhaite défendre les intérêts de notre territoire dans son ensemble, il faudra que les donneurs de leçon qui s’expriment ailleurs, par médias interposés, ou dans des assemblées départementales ou régionales, se rappellent qu’ils sont aussi élus pour défendre un des plus grands bassins de Saône-et-Loire.

 

La majorité du conseil départemental semblerait, par ses choix politiques, vouloir porter plus d’attention sur les territoires exclusivement ruraux.

 

Pour autant, le conseil départemental ne doit pas négliger les agglomérations et notre communauté urbaine.

 

La CUCM attend de ces élus qui siègent à Mâcon, et particulièrement de, ceux de la nouvelle majorité départementale, qu’ils soient porteurs des intérêts de nos communes rurales et urbaines.

 

Enfin, dans un nouveau contexte territorial en devenir, avec des dossiers structurants à porter au sein d’une nouvelle région à compter du 1er janvier 2016, avec une contractualisation à finaliser, le travail de notre majorité devra conduire, M. le président, à renforcer le positionnement influent de la communauté urbaine.

 

Alors, plutôt que de faire de l’agitation pour certains, de la critique systématique pour d’autres, tout en sachant afficher démocratiquement nos divergences dans cette assemblée et seulement dans cette assemblée, j’insiste, nous appelons, comme M. Duparay, à une vraie politique au profit des intérêts de tous.

 

Jean-Claude Lagrange

 

conseil sanvignes 2903143

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Communauté Urbaine Creusot-Montceau…”

  1. jean montceau dit :

    C’est étonnant, ces gens qui critiquent et démolissent tout ce qui ne vient pas d’eux et ne supportent pas que l’on puisse les remettre à leur place. C’est ce que l’on appelle une républiqu’haine.

  2. talaouano dit :

    Vous avez besoin d’exister Mr Lagrange malgré que vos amis politique veulent votre mort!!!!!

  3. fanfan dit :

    Mr Lagrange ne s’est toujours remis d’avoir été battu aux départementales par ces amis, il est bien placé pour donner des leçons de moral.