Autres journaux :


mercredi 4 novembre 2015 à 20:15

Communauté Urbaine Creusot-Montceau…

Débat d’orientation budgétaire, intervention du groupe communiste et républicain



« Tracer les contours du budget 2016, tel est l’intérêt du débat d’orientation budgétaire qui mobilise les élus que nous sommes… S’il est toujours un exercice ardu que de définir les orientations budgétaires d’une collectivité, force est de constater que cet exercice devient de plus en plus complexe tant l’équilibre financier devient difficile à atteindre. Et le projet de loi de finances ne facilite pas la réussite de cet objectif.

 

 

La refonte de la DGF engendrant une baisse des concours financiers de l’Etat est anxiogène et n’est pas sans conséquences pour les collectivités territoriales qui se trouvent en « bout de chaîne ». Cour des comptes, Observatoire des finances locales, Comité des finances locales, le Sénat ; de nombreux rapports s’alarment sur les conséquences de la baisse des concours financiers sur les collectivités territoriales.

 

 

Il en est ainsi pour toutes les communes et intercommunalités. Nos budgets étant obligatoirement équilibrés, comment vont faire les collectivités qui n’ont pas les réserves assez solides ou les intercommunalités qui n’ont que peu de ressources économiques ?

 

 

Il est grand temps que le gouvernement entende les préoccupations légitimes des territoires qui condamnent sa politique d’austérité handicapant de façon pérenne les politiques qu’ils souhaitent conduire.

 

 

Notre groupe ne partage toujours pas l’idée qu’il faille sans cesse réduire les dépenses utiles aux populations. Nous restons convaincus que l’argent existe pour faire fonctionner les services publics, valoriser les territoires, répondre aux besoins des habitants, au vivre ensemble et à la cohésion nationale.

 

 

Malgré les décisions de l’exécutif national qui ne font qu’accélérer le rythme et le niveau de la baisse des dotations, les élus de la majorité communautaire ont tenu, aux côtés du Président, à définir des orientations budgétaires dont l’un des principaux impératifs est de stabiliser l’annuité de la dette, encadrer, contenir et rationnaliser les dépenses de fonctionnement pour ne pas obérer une réelle capacité d’investir à un bon niveau.

 

L’élaboration du projet de budget 2016 ne privilégie pas l’attentisme en choisissant de retarder les investissements. Il est le fruit d’une réflexion sérieuse visant à repenser, revisiter et innover notre action publique sur ce territoire.

 

La diminution du montant des dépenses de personnel, l’objectif d’évolution « zéro valeur » des dépenses de fonctionnement, la rationalisation et le regroupement des structures publiques, la mutualisation des services externes ou fonctionnels, la recherche d’équilibre dans les budgets annexes sont autant de pistes qui ont été explorées pour garantir un niveau d’investissement correct.

 

Ce courageux travail d’innovation de notre action publique offre à notre collectivité les outils nécessaires pour mieux maîtriser et anticiper l’évolution de nos contraintes liées à la hausse des dépenses et à la baisse de nos ressources.

 

Nous cautionnons sans réserve l’orientation que vous proposez, Monsieur le Président, qui consiste à maintenir dans ce contexte d’austérité une politique de service public de proximité utile à nos concitoyens au territoire et à l’emploi.

 

Le groupe communiste et républicain soutient pleinement cette volonté de maintenir la collectivité dans un rôle de bouclier territorial, social, et humain.

 

Nous approuvons également au travers des orientations budgétaires que nous nous sommes fixées, la volonté de maintenir le service public et sa proximité, pour l’adapter aux besoins nouveaux des habitants. »

 

Daniel Meunier

 

 

 

 

ccm 0411156

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer