Autres journaux :


jeudi 17 décembre 2015 à 22:04

Communauté Urbaine Creusot-Montceau : haut débit…

... la communauté urbainedevance le plan départemental



 

Il a été annoncé qu’au plus tard début 2018 et partout où cela est réglementairement possible, la communauté urbaine va déployer le haut débit dans les communes concernées par la deuxième phase du plan départemental d’aménagement numérique (2020 – 2022).

 

 

En 2011, le gouvernement a lancé un appel à manifestation d’intention d’investissement auprès des opérateurs afin de déterminer les communes où ces derniers envisagent de déployer le très haut débit pour tous. Orange s’est positionné sur les deux villes centres de la communauté urbaine : Le Creusot et Montceau. L’opérateur historique a déclaré qu’il déploierait la fibre optique jusqu’à l’abonné sur l’ensemble des deux communes à partir de 2016 pour une finalisation en 2020.

 

 

Le plan départemental

 

Pour le reste du territoire, l’Etat a confié aux départements l’élaboration d’un schéma directeur territorial d’aménagement numérique. L’objectif fixé par le gouvernement est que chaque foyer dispose d’un accès au très haut débit d’ici 2022.

 

Le conseil départemental de Saône-et Loire a défini deux phases d’intervention. La première, de 2017 à 2020, concerne : Le Breuil, Montcenis, Montchanin, Saint-Sernin, Saint-Vallier et Sanvignes. Il prévoit également d’améliorer le débit d’un quartier de Torcy sur cette même période.

 

Les 19 autres communes  : Les Bizots, Blanzy, Charmoy, Ciry-le-Noble, Ecuisses, Génelard, Gourdon, Marigny, Marmagne, Perrecy-les-Forges, Pouilloux, Saint-Bérain-sous-Sanvignes, Saint-Eusèbe, Saint-Firmin, Saint-Julien-sur-Dheune, Saint-Laurent-d’Andenay, Saint-Pierre-de-Varennes, Saint-Symphorien-de-Marmagne et le reste du territoire de Torcy seront desservies en très haut débit à partir de 2020 pour une finalisation du programme départemental en 2022.

 

 

L’engagement communautaire

 

Le programme d’Orange et le plan départemental ne devant donc pas résorber donc pas la fracture numérique sur la communauté urbaine avant 2022, la collectivité a donc décidé de déployer une solution de montée en débit dans les communes pour lesquelles rien n’est prévu avant 2020.

 

Et cela, dans le respect des critères de l’autorité de régulation des télécoms

 

 

 

conseil ccm 1710153

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer