Autres journaux :



samedi 27 août 2016 à 08:32

Le Président Marti aux Bizots

Une visite communale forcément particulière



Les Bizots, ah les Bizots, comment dire ? Vous voyez Capri ? Non mauvais exemple, Capri c’est fini… mais bon, Capri : centre du monde des amoureux, de la Jet set, île dans la baie de Naples… vous voyez bien ?

 

 

 

Les Bizots c’est pareil mais autrement. Jean Paul Luard le dit sans cesse avec une conviction chevillée au corps et à l’âme, Les Bizots c’est le centre du monde, une île au cœur de la CUCM, un havre de paix, un paradis sur terre.

 

 

 

Sauf que cet Eden en Saône et Loire se bat pour donner le maximum à ses heureux habitants avec le peu qu’il possède.

 

 

 

Donc son Edile fait un siège assidu des responsables étatiques, régionaux, départementaux et forcément communautaires. Cet homme qui vous reçoit à bras ouverts est un rude débatteur, un dialecticien redoutable.

 

 

Ce matin du vendredi 26 août 2016 c’est le Président Marti qui s’y colle.

 

 

Dans le cadre de sa tournée des communes de la CUCM il est à 8h00 en Mairie des Bizots. Il est accompagné de son responsable Technique Joël Gressard, l’homme qui connaît chaque pouce de voirie de la CUCM, chaque Maire et élus responsables.

 

 

 

Comme à chaque fois, avant d’entendre les attentes ou propositions des élus, le Président Marti fait un long exposé sur les projets structurants de la communauté urbaine. Cet exposé donnant lui-même lieu à des échanges.

 

 

Dans la salle de la Mairie il a face à lui, en toute convivialité, Jean Paul Luard le Maire, Gérard Genevois le 1er Adjoint et Vincent Olivieri et François Aguilar conseillers municipaux.

 

 

Ils sont très sensibles aux projets et actions de la CUCM parce que ce sont des fervents défenseurs de l’intercommunalité et qu’ils naviguent beaucoup sur son territoire. Tous sont très investis dans la vie locale et communautaire et c’est donc avec attention qu’ils écoutent le Président Marti et dialoguent avec lui.

 

 

L’ordre du jour tourne autour des grands projets 2016/2020 de la CUCM.

 

 

Le développement économique

D’abord Coriolis (projet majeur du mandat).
Triple objectif : Faire de Coriolis
l’un des principaux Hubs ferroviaires Bourguignons et Nationaux
un parc d’activités en développement et en plein accueil d’entreprises nouvelles
une vitrine du territoire communautaire

Tout ceci sur fond de réaménagement du stationnement, de l’amélioration des espaces publics et de l’accessibilité.

 

 

A la question de Gérard Genevois, le Président Marti est clair, l’accessibilité est développée et optimisée, mais le stationnement est payant même pour les handicapés.

 

 

 

Ensuite Mécateam : le Président Marti rappelle tous les éléments du dossier et insiste sur le rôle important que ce cluster va jouer dans le développement économique de la région et sur le rôle primordial joué par la CUCM au sein du partenariat public privé.

 

 

 

Site technopolitain : la CUCM s’implique avec force dans l’innovation et la soutient en accompagnant les projets.

 

 

 

Pour finir Le site industriel du Creusot qui avec 5000 emplois dont 600 d’ingénieurs et chercheurs de haut niveau est revenu au niveau d’emploi du moment du dépôt catastrophique de bilan de Creusot Loire en 1984. 32 ans de lutte des élus et des acteurs économiques pour faire revivre ce secteur. Sa modernisation est due aussi à une volonté et un investissement massif de la Communauté Urbaine.

 

 

Infrastructures :

 

 

La CUCM s’implique très fortement dans le soutien au développement des grandes infrastructures sur son territoire.

 

 

La RCEA : 6 ans de lutte des élus de terrain et de la CUCM pour la sécurisation de cette voie si importante et pour le maintien de sa gratuité. Sur 658 M€, 628 sont pris en charge par l’Etat, eu égard au classement de cet axe, 12,5 M€ par la région et autant par le Département et 5 M€ par la CUCM.
La fibre optique (Jean Paul Luard est dans les starting blocks). Il y a là des incidences politiques et techniques. Il faut préciser que le réseau actuel appartient à Orange (quel que soit le fournisseur d’accès) et qu’il est quasi totalement en cuivre. Pour véhiculer du très haut débit n’importe où et à n’importe quelle distance il faut changer le cuivre par de la fibre optique. C’est ce que prévoit le plan départemental qui intervient là où les opérateurs privés (dont orange) ne couvrent pas les besoins. La CUCM va accompagner le département sur son territoire à hauteur de près de 8M€ dont 4,1M€ pour la première phase 2016/2020 et 3,75 pour la seconde phase 2020/2022

 

 

 

Urbanisme

 

 

 

OPAH : 1000 logements privés rénovés d’ici 2018. Financement à 50% en moyenne des projets. Plus de10M€ d’aides publiques dont 7M€ pour l’Etat et l’agence nationale de l’habitat, la CUCM pour 2,4 M€, le Département pour 755K€. Les communes interviennent aussi dans le cadre des opérations façades.

 

 

Le pont de l’avenue François Mitterrand au Creusot : 5,5 M€ prévus, des années de concertation avec les concessionnaires et la SNCF, mais cela devrait commencer à l’automne 2017.

 

 

Le projet urbain de Montceau est mis à l’étude, il porte sur la redynamisation du centre-ville au travers du commerce, de l’animation touristique, du port de plaisance, des mobilités piétonnes et cyclistes, de la prise en compte de l’habitat dégradé, de la poursuite du développement du quartier des équipages, du secteur du Magny identifié prioritaire en matière de construction neuve d’habitat.

 

 

Le réaménagement du boulevard du 8 mai à Torcy après l’ouverture de la pénétrante et la disparition des commerces. Il devient urgent de repenser et réaménager cette entrée de ville et de requalifier les lieux, pour en faire le véritable cœur de ville de Torcy et un secteur résidentiel avec un boulevard urbain.

 

 

 

Jean Paul Luard revient sur sa préoccupation de base au niveau de la voirie. Le changement de la dotation accordée par la CUCM aux communes pour l’entretien de leur voirie en fonds de concours lèse des petites communes comme les Bizots qui jouent vraiment le jeu et justifient des dépenses réellement effectuées. C’est une avance de trésorerie qui handicape les autres projets de la ville.

 

 

Le Président Marti est bien conscient de la situation atypique des Bizots, mais c’est un problème à la fois de justice de redistribution et d’égalité de traitement. Il est vrai que dans ce domaine la commune des Bizots peut apparaître comme traitée avec moins d’égalité que les autres.
Jean Paul Luard propose que ce fonds de concours soit résolu en nature : apport de matériaux et prestations. Ceci obèrerait moins le budget communal et permettrait un même niveau de dépenses, sans faire l’obligation d’avance de trésorerie. Surtout cela établirait un contrôle sur la réalité des dépenses réellement effectuées.

 

 

 

Jean Paul Luard signale le faïençage de certaines voies de la CUCM sur le territoire communal qui auraient besoin à titre préventif d’un tapis d’usure pour éviter plus tard d’investir beaucoup plus.

 

 

 

Le Maire des Bizots repose, une fois de plus, le problème de la déviation de la circulation pendant les travaux de la RCEA sur la D102. La voirie est absolument dégradée par le passage des poids lourds et des gros engins. Ce qui préoccupe le plus les élus c’est le passage incessant d’innombrables transports de matière dangereuses qui aboutissent au carrefour de la D980 en bordure du lac de la Sorme. Toute la région pourrait être privée d’eau potable en cas d’accident et de déversement dans le lac.

 

 

Jean Paul Luard demande que la CUCM mène une étude sur le développement du Bourg des Bizots à moyen et long terme.

 

Le Président Marti répond que c’est pleinement le rôle de la CUCM d’aider les communes à mener ce genre d’étude pour réaliser des plans d’ensemble.

 

 

Le Maire explique que la commune a édité et distribué aux habitants leurs QR code pour la déchetterie. Il en profite pour remercier les services communautaires de leur proximité et de leur réactivité. Il se félicite du maillage territorial des services communautaires.

Le Président Marti qui a fait un exposé lors du congrès des Maires à Paris sur justement ce qu’il appelle la « Territo », le maillage territorial, s’est rendu compte que la CUCM est un des seules en France à avoir poussé aussi loin le maillage territorial. Pour lui, c’est ce qui renforce l’esprit communautaire, mais qui doit encore aller plus loin et plus avant. Il faut renforcer cette coopération et son esprit. La CUCM présente cette particularité quasi unique d’être une communauté urbaine composée de deux bassins ayant à leur tête deux villes moyennes. C’est une situation atypique qui complexifie les choses.

 

En ce qui concerne la voirie, la CUCM a engagé un PPE et demi sur 2016, c’est énorme et rendu possible aussi par les négociations de contrats avec des prix compétitifs.

 

 

Tous ces échanges ayant eu lieu les élus se rendent sur les lieux des travaux de la CUCM, le parking devant les écoles et la route de Torcy où le dernier tronçon va bientôt être engagé.

 

 

Encore une visite studieuse pour le Président Marti… il n’a pas fini la tournée des communes…

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

bizot 2708168

 

 

bizot 2708162

 

 

bizot 2708163

 

 

bizot 2708164

 

 

bizot 2708165

 

bizot 2708167

 

 

bizot 2708169

 

bizot 27081610

 

bizot 27081611

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer