Autres journaux :



mercredi 21 septembre 2016 à 20:11

Conseil de communauté urbaine Creusot-Montceau…

Restauration de la Villa Perrusson



 

 

 

Une excellente nouvelle concernant la restauration de la Villa Perrusson.

 

Excellente nouvelle annoncée par le préfet de Saône-et-Loire, lors de l’inauguration de ce lieu, quant au subventionnent possible de cette opération d’envergure.

 

 

– Demande de subventions auprès de la DRAC et du Fonds de soutien à l’investissement public local

 

Après deux années consacrées à la réhabilitation du jardin et à la restauration du clos et du couvert ainsi que des décors en céramique qui agrémentent la toiture et la façade de la Villa Perrusson, le public a pu découvrir ce lieu le 4 juin dernier.

 

L’inauguration du 4 juin a constitué le point d’orgue du fait de la forte affluence du public local qui, par la même, a rappelé son attachement au patrimoine de proximité et à l’histoire du territoire.

 

A cette occasion, le Préfet de Saône-et-Loire et le Directeur Régional des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche-Comté ont donc tous deux affirmé leur soutien au projet, proposant sans réserve d’aider financièrement la poursuite des travaux de restauration de la Villa. L’objectif étant de permettre au public d’en découvrir le plus rapidement possible les décors intérieurs ainsi que les collections de l’Écomusée relevant du domaine céramique qui dorment actuellement dans les réserves.

 

Le projet de restauration de la Villa comprend deux volets :

 

– La restauration et l’aménagement intérieur de la Villa Perrusson selon les préconisations formulées par l’architecte en chef des monuments historiques Frédéric Didier. Le coût de ce premier volet est estimé à 1 334 000 € HT et comprend deux phases. La 1ère phase est consacrée à la restauration des espaces patrimoniaux et des décors Desfontaines ainsi qu’aux interventions structurelles nécessaires à la circulation des visiteurs
entre les deux pavillons. La 2ème phase concerne des travaux permettant l’hébergement de chercheurs comprenant trois unités de vie et un espace commun. A l’heure actuelle, seule la première phase estimée à 968 000 € HT est retenue.

 

– La conception et la réalisation de la muséographie pour l’exposition des collections céramiques de l’Ecomusée dont le coût est estimé, sur la base des surfaces à aménager, à 253 000 € HT.

 

Le plan de financement pour les travaux de restauration et de réalisation de la muséographie sera donc le suivant :

 

 Fonds de soutien à l’investissement (50%) : 610 500 €

 

 DRAC (30 %) : 366 300 €

 

 CUCM (20 %) : 244 200 €

 

 

 

 

Discussion :

 

 

 

Madame Jarrot

Cela nous a échappé que la décision C51 était groupée avec les autres. Sur le point 2, le montant de la redevance, ce sera 85 euros de l’heure pour utiliser les jardins de Perrusson. Nous considérons que ce tarif est trop élevé. Nous considérons que cela devrait être gratuit comme l’est le jardin du Château. Oui c’est un très beau jardin. Charge à la CUCM de s’organiser pour le jardin.

Nous nous abstiendrons.

 

P. Baumel

Madame Jarrot. Les 85 euros, c’est le tarif qui est fixé dans les jardins qui ont le label jardin remarquable nécessitant un entretien particulier. Ce jardin est fermé en vérité. Les personnes qui voudront se faire photographier devront être accompagnées.

Sincèrement je me demande dans cette remarque où est la cohérence quand j’entends que ce projet est trop cher. Nous allons donc compléter les recettes afin d’engranger d’autres capacités financières. Je ne comprends pas. Je crois qu’il y a encore le témoignage d’une incohérence.

 

Sur le lavoir des Chavannes, nous avons longuement travaillé sur le lavoir des Chavannes. Et s’il est encore debout, c’est bien grâce au travail accompli. Je rappelle que le choix de ce projet avait un coût conséquent de 16 millions d’euros. Nous n’avons pas voulu engranger de tels coûts.

 

D.Marti

Je rappelle simplement par rapport à la gratuité. Vous rappeliez le Château par exemple. Je reçois régulièrement une fois ou deux par semaine une demande d’utilisation gratuite du Château. Or nous sommes sur un site classé. Et cela aurait des coûts conséquents.

 

 

M.C Jarrot

 

 

Malgré votre dialectique maîtrisée Monsieur Baumel, l’incohérence, on peut la partager. Comment vous pouvez oser dire que vous allez louer 85 euros de l’heure les jardins pour diminuer les coûts.

Je crois qu’on est à hauteur d’engagement d’argent public de 2 millions. Nous continuerons àne pas voter les décisions sur la villa Perrusson.

 

Concernant le lavoir des Chavannes : en 2013, la CUCM s’est occupée de financer l’avenir du lavoir des Chavannes. Pourquoi ne as avoir pensé que le lavoir des Chavannes devienne un édifice appartenant à l’écomusée puisque le lavoir des Chavannes correspond parfaitement à la définition. J’espère que vous répondrez positivement à l’étude du lavoir des Chavannes.

 

D. Marti

Je vais mettre un terme au débat. Vous prenez vos responsabilités et c’est très bien. Nous aussi. Le débat ne doit pas être relancé. Nous avons établi des critères. Vous n’y adhérez pas. Très bien. Nous en prenons acte.

 

 

 

 

Hervé Mazurek

 

Je suis satisfait de la volonté communautaire de poursuivre la réhabilitation de la Villa Perrusson. C’est un produit attractif pour le tourisme.

3000 visiteurs cet été. Nous avons la possibilité de restaurer l’intérieur de la villa. Nous avons la possibilité de terminer ce qui a été débuté. Notre territoire a des atouts pour un public familial. La cité de la nature et de l’industrie est la signature de cette villa. La CUCM saura mettre en avant les nouvelles communes.

 

 

 

villa perr 05061626

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Conseil de communauté urbaine Creusot-Montceau…”

  1. gilbert71 dit :

    juste a coté de cette villa il y a (avait ) le musée du canal car fermé aujourd’hui que va -il devenir un exemple pour promouvoir le canal délaissé ainsi que la villa , une reprise s’impose