Autres journaux :



samedi 17 décembre 2016 à 07:16

Gare TGV le Creusot-Montceau…

,enfin le dialogue !



 

 

C’est au cours d’une conférence de presse ce vendredi soir au Château de la Verrerie que David Marti, Président de la CUCM et Philippe Baumel, député, ont fait le point sur la dialogue avec la SNCF au sujet de la gare TGV.

 

 

Il faut dire que jusqu’à présent, le dialogue avait été à l’initiative des élus qui non satisfaits des retours du Directeur de la SNCF avaient été obligés de montrer davantage de fermeté.

 

 

A l’origine ? La potentielle fermeture des guichets de la gare TGV qui avait été vécu comme un véritable bouleversement par les usagers de la ligne et une incompréhension totale pour tous, élus et usagers, face aux chiffres présentés par la SNCF.

 

 

En effet, sur le territoire nationale, la gare SNCF le Creusot-Montceau est l’une de celles qui voit son activité la plus stable avec même une progression du nombre de voyageurs.

 

La CUCM comptait bien faire peser de tout son poids notamment avec les travaux financés des parkings de la gare et le développement de la zone Coriolis et l’arrivée de nouvelles entreprises.

 

 

Un dialogue et des négociations

 

 

Philippe Baumel et David Marti ont attendu avant de répondre aux questions de la presse ces dernières semaines attendant la réponse du Directeur de la SNCF. Et ils avaient pris un engagement. Si la réponse n’était pas à la hauteur, ils étaient près à mettre en place des actions.

 

 

Au cours de la conférence de presse, David Marti a rappelé que ce sont les deux élus qui ont été à l’origine du dialogue avec la SNCF, alors que celle-ci semblait plutôt fermée à ce dernier.

 

Aujourd’hui les élus annoncent que le dialogue est apaisé après avoir posé des conditions d’acceptation.

 

 

Dans un courrier datant du début du mois de novembre, les élus avaient posé un ultimatum au Directeur de la SNCF. Si réponse n’était pas obtenue au 1er décembre, ils seraient passés à l’action. Et c’est le 30 novembre qu’ils ont reçu le courrier de la SNCF.

 

 

Trois questions avaient été posées par les élus : l’harmonisation des horaires du point de vente de la gare TGV, la signalétique permettant aux usagers de mieux trouver le nouvel espace de vente et l’installation d’une borne de vente de billets de grande ligne à la gare TER Le Creusot Ville.

 

 

La signalétique a été revue en gare TGV. Les horaires du point de vente sont aujourd’hui plus lisibles avec une ouverture de 16h45 à 20h tous les jours et le dimanche et le lundi matin en complément.

 

Enfin une borne libre-service Grandes lignes sera installée en gare du Creusot Ville à la fin des travaux du pont SNCF.

 

 

Pour David Marti, le Directeur de la SNCF a répondu aux exigences des élus. « Mais nous restons vigilants à tous les points de vue » a-t-il ajouté.

 

 

Philippe Baumel déclarait pour sa part : « Nous avons été heureux que ces réponses arrivent. La vente reste ouverte à des horaires intelligibles pour tous. On sait que c’est une étape dans notre relation avec la SNCF. On veut que la gare ne soit pas amoindrie au regard du développement économique de Coriolis. »

 

 

Et David Marti de rappeler : « Le dialogue n’était pas simple au départ. Ce n’était pas dans leur culture. Sachant que c’est eux qui prennent la décision finale, mais nous avons un pouvoir d’action ».

 

 

Et Philippe Baumel de rappeler : « Au départ, on n’avait plus rien, ni vente à la gare TGV, ni borne à la gare du Creusot Ville. »

 

 

Le guichet pour acheter ses billets se trouve à présent à l’ancien point d’accueil de la gare TGV. Et pour ceux qui avaient un faible pour le point de restauration, rassurez-vous il est de retour !

 

 

Les élus ont conclu sur la vigilance qui restent la leur sur ce dossier et ont indiqué que le dialogue se poursuivait à présent de manière apaisée avec la SNCF.

 

 

EM

 

 

 

baumel-marti-16-12-16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer