Autres journaux :



mardi 26 septembre 2017 à 20:18

Communauté urbaine Creusot-Montceau

Villa Perrusson : projet de création d’un parking et d’une voirie



 

 

Le site de la villa Perrusson à Ecuisses est doté d’un parking pour l’accueil de ses visiteurs, qui propose une trentaine de places pour les voitures et deux emplacements pour les autocars.

 

La première saison d’ouverture a révélé quelques difficultés liées à l’offre actuelle de stationnement des visiteurs sur le site Perrusson. En effet, le parking aménagé sur le terrain SNCF n’est pas arboré et les visiteurs ne s’y stationnent pas, faute d’ombre lors de la période estivale. Très régulièrement, les visiteurs le délaissent donc pour un stationnement sur des propriétés privées, ce qui occasionne des gênes pour les riverains.

 

 

Par ailleurs, le terrain appartenant à la société Cicofer est le seul moyen d’accès pour les engins d’entretien à la parcelle de l’ancien potager, à l’arrière de la villa Perrusson, également propriété de la communauté urbaine.

 

 

Pour répondre aux besoins de stationnement des visiteurs et doter les engins d’entretien d’une voie d’accès, la communauté urbaine souhaite acquérir une partie des terrains de la société Cicofer, pour un montant d’environ 31 000 €. Cette acquisition permettra la réalisation d’un parking et d’une voirie qui reliera la rue du Moulin à la rue de la Gare.

 

 

 

M Gisclon

 

La Villa Perruson est de retour. En fait elle ne nous a jamais quitté. Depuis plusieurs années, la CUCM met régulièrement de l’argent dans la Villa Perrusson. A l’intérieur, il faudra s’y attaquer et notamment à la mérule. Maintenant on s’intéresse au parking. Cela va améliorer le bien-être des riverains et la sécurité. Nous voterons donc cette proposition.

 

Je rappelle aussi qu’il y a d’autres sites.

 

D. Marti

 

 

Vous avez décidé de faire de la Villa Perrusson un sujet politique. Et cela me plaît bien. Nous avons décidé il y a quelques temps de redonner une valeur patrimoniale à la Villa Perrusson. Nous avons un bâtiment qui en vaut la peine. Cela peut être contesté. Mais c’est un choix que nous assumons. Les jardins ont été faits. Nous avons eu des subventions. Une fois les jardins terminés, l’État nous a dit avec la DRAC « vous devez absolument restauré l’intérieur de la Villa. Et nous sommes là pour vous aider ». Si l’État prend au minimum 70 % des subventions, alors la CUCM poursuivra. Et le Préfet et la DRAC ont dit d’accord. La CUCM engagera les travaux si nous avons ces financements. Aujourd’hui nous n’avons pas la notification de ces engagements. C’est le seul projet de la CUCM subventionné à cette hauteur par l’État. Il estime qu’il y a une vraie valeur patrimoniale à restaurer ce bâtiment.

Deuxième élément qui vous concerne moins M. Gisclon, mais plutôt Madame Jarrot. Qu’on fasse un sujet politique de la Villa Perrusson, soit. Mais qu’on tienne des propos désobligeants. Et il y en a eu à l’égard du Vice-président sur ce dossier. Quand on dit que la Villa Perrusson est la danseuse du vice-président, peu respectueux du vice-président, des danseuses et des femmes. Quand vous pointez du doigt le ton moqueur des uns et des autres, vous n’avez pas de leçon à donner.

 

 

M-C Jarrot

 

 

Notre groupe souhaite raconter la grande histoire de la CUCM à travers l’écomusée. Quant à ce que j’ai pu dire, vous savez que la danseuse n’est pas toujours une personne. Il peut s’agit d’un objet.

 

 

 

 

ccm 2805162

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer