Autres journaux :



mercredi 20 décembre 2017 à 18:56

Conseil de communauté Creusot-Montceau

Intervention de David Marti, président



 

 

« Avant d’entamer l’ordre du jour de ce conseil, je souhaiterais rappeler que l’essentiel de l’action communautaire, qu’elle concerne une ville ou une commune plus rurale, qu’elle relève du développement économique, de l’urbanisme ou de la modernisation d’infrastructures, bénéficie bien souvent à l’ensemble de notre territoire.

Certains esprits chagrins estiment que le bassin minier se meurt, voire qu’il est laissé pour compte par la communauté urbaine…

 

 

C’est oublier notre action pour transformer le quartier des Equipages en une extension contemporaine du centre-ville. Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, nous y avons investi 8,6 millions d’euros. Et ces efforts portent leurs fruits. De nouvelles entreprises se sont progressivement implantées, parmi lesquelles Webhelp et Le bon coin, qui emploient à elles deux plusieurs centaines de personnes. Plus encore, des équipements culturels et de services publics se sont installés et développés.

 

Je citerai également, sur d’autres secteurs du bassin, Michelin, qui connaît une activité considérable avec de nombreuses créations d’emplois, ou encore une entreprise de plus petite taille mais tout aussi importante pour notre territoire, So Bag, qui développe son activité et que nous allons soutenir dans le cadre de son agrandissement au travers d’une délibération qui sera présentée lors de ce conseil. Je pourrais citer encore d’autres exemples d’entreprises qui réussissent.

 

Sans oublier l’essor de Mecateamcluster, qui va permettre à des entreprises du bassin minier et au-delà de conforter leur développement et de conquérir de nouveaux marchés en s’alliant pour proposer une offre unique en France. Faut-il rappeler que la communauté urbaine, avec l’aide de la Région et de l’Europe, a déjà investi 7 millions d’euros dans la remise en état du site des Chavannes ? Et qu’elle va continuer à le faire puisque nous démarrons actuellement l’étude de la réhabilitation d’un troisième pont-rail qui franchit la rue des Chavannes et la Bourbince. Faut-il encore rappeler que la communauté urbaine est, aux côtés de la Région et des acteurs privés, actionnaire de la Semcib, la société en charge de l’exploitation de la plateforme de Mecateam ?

 

 
Je ne nie pas que des entreprises du bassin minier, comme partout ailleurs, rencontrent aujourd’hui des difficultés. Mais nous ne restons pas inactifs ! Les pouvoirs publics se mobilisent pour réfléchir à des solutions de poursuite d’activité en explorant toutes les pistes possibles. Vous comprendrez que je ne peux pas laisser dire que les pouvoirs publics, et la communauté urbaine en particulier, se désintéressent de ces questions !

L’essentiel de notre action tend vers un seul objectif : préparer l’avenir de notre territoire, ce qui induit d’en renforcer l’attractivité et d’y améliorer la qualité de vie. Derrière ces mots que certains jugeront peut-être galvaudés, notre volonté est de conforter les entreprises déjà installées, de leur offrir les conditions nécessaires à leur développement et de favoriser des implantations nouvelles. Avec pour objectif in fine de préserver et dynamiser l’emploi.

 

Lors des dernières décennies, la communauté urbaine s’est fortement mobilisée pour sauvegarder le site industriel du Creusot et permettre au bassin minier de rebondir. Aujourd’hui, ce travail est en grande partie accompli ; nous concentrons nos efforts sur Coriolis, dont j’ai fait une priorité forte de ce mandat. Grâce à la gare TGV, Coriolis dispose d’un réel potentiel de développement et c’est, à mon sens, une opportunité qu’il nous faut saisir.

 

Améliorer la qualité de vie bénéficie bien entendu aux habitants de la communauté. Mais c’est aussi se donner les moyens de convaincre des nouvelles entreprises et des personnes extérieures à notre territoire de s’y installer. Avant de prendre une telle décision, ces nouveaux habitants potentiels s’interrogent sur la qualité des logements que nous pouvons proposer, que ce soit un appartement en centre-ville ou une maison plus adaptée à une vie familiale dans une commune rurale. Ils s’interrogent sur la desserte du territoire. Et notre gare TGV constitue un atout précieux. Les nouveaux habitants potentiels s’interrogent sur les offres en matière de petite enfance, de périscolaire… Ils s’interrogent aussi sur la qualité des connexions Internet. C’est même l’une de leurs principales préoccupations.

 

 

Lorsque nous déployons le haut débit, et je rappelle que nous le faisons partout où l’autorité des télécoms nous y a autorisés, nous œuvrons donc non seulement pour nos habitants mais aussi pour permettre à nos communes les plus rurales de séduire de nouvelles familles. Les aménagements urbains que nous réalisons dans les communes, quelle que soit leur taille, vont bien entendu dans le même sens.

 

Au-delà de nos convictions politiques, et sans nier les difficultés, je pense que nous serons tous d’accord pour affirmer qu’il est de notre responsabilité d’élus d’avoir foi en notre territoire et de tout mettre en œuvre pour lui assurer le meilleur avenir possible. C’est, à mon sens, ce que traduit en chiffres le budget 2018 que nous allons examiner dans quelques instants.

 

 David Marti, président

 

 

 

ccm 2012172

 


 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Conseil de communauté Creusot-Montceau”

  1. bizounourse dit :

    Que voilà un bon moment de démagogie et d’auto satisfaction, en particulier concernant le développement de l’activité économique, à l’instar de Mme JARROT qui concernant l’affaire BROCHOT, voyait dans le bassin minier une activité economique débordante de vitalité….. grâce à elle…..