Autres journaux :



lundi 25 juin 2018 à 05:58

Les herbes folles s’invitent à la Villa Perrusson

Une soixantaine de personnes pour évoquer leurs usages traditionnels



 




 

 

Ce dimanche après-midi la Villa Perrusson accueillait une animation inédite « Pas si folles… les herbes folles ». Celle-ci était animée par un membre de la Société d’Histoire Naturelle du Creusot.

 

Et c’est en présence d’une soixantaine de personnes que l’animation a débuté dans le jardin de la Villa avant de se poursuivre dans l’ancien potager de la propriété.

 

Une promenade commentée dans l’ancien potager

 

L’ancien potager était encore jusqu’à récemment la propriété de la ville d’Ecuisses qui l’a rétrocédé à la Villa Perrusson. Aujourd’hui il ne reste plus que le nom de potager puisque celui-ci n’a pas été travaillé depuis une cinquantaine d’années : le temps nécessaire à la nature de faire son travail et laisser les herbes folles en reprendre possession en partie.

 

Tout au long de l’heure de déambulation dans le jardin potager de la Villa Perrusson, il a été question d’évoquer l’utilisation traditionnelle voire plutôt médicale de certaines herbes.

 

Mais pourquoi les plantes ont-elles des propriétés ? C’est en partie pour se défendre contre leurs prédateurs. Il s’agit donc d’une défense chimique qui peuvent aller jusqu’à modifier les métabolismes des animaux.

 

C’est ainsi que l’être humain s’est demandé quel dosage pourrait être utile pour lui et en fonction de la plante. Les échanges au cours de l’après-midi ont même porté sur les champignons qui s’ils ne sont pas considérés comme des plantes peuvent être fort utiles pour certains : en effet, nous rappelle-t-on, les premiers antibiotiques ont été inventés par les champignons pour se défendre contre les bactéries.

 

Des herbes pour soigner blessures ou au contraire tonifier

 

C’est ce qu’ont pu découvrir les personnes venues ce dimanche après-midi : des herbes aux vertus oubliées. Et des noms aussi aux histoires parfois drôles : on a ainsi trouvé un géranium dit des Pyrénées… en Bourgogne. En réalité, cette plante porte vraisemblablement ce nom puisque la personne l’ayant découverte se trouvait en Pyrénées.

 

Assurément il n’y avait pas que le conférencier qui était passionné par les plantes. Certains étaient venus avec de quoi prendre des notes et d’autres avec l’appareil photo.

 

Il aura manqué de temps pour voir les quelques 100000 espèces de plantes à fleurs répertoriées à ce jour dans le monde.

 

Et pour ceux qui auraient manqué cette animation et comme la poursuite de cette thématique, une conférence intitulée « Pourquoi les plantes nous font-elles tant de bien ? » sera animée par Francis Hallé, botaniste et Dominique Padirac, biologiste, le mercredi 27 juin à 18h30 à la mairie d’Ecuisses.

 

EM

 

 

 

emi 2406185

 

 

emi 2406182

 

 

emi 2406183

 

 

emi 2406184

 

 

 

 

emi 2406186

 

 

 

emi 2406188

 

 

 

emi 2406189

 

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer