Autres journaux :



vendredi 29 juin 2018 à 06:45

Valorisation touristique du canal du Centre

La CCM est chef de file d’un projet de coopération intercommunale






La communauté urbaine Creusot Montceau est chef de file d’un projet de coopération intercommunale avec le Grand Chalon, Beaune Côte et Sud et le Grand Charolais afin d’organiser la valorisation touristique du canal du Centre via le dispositif du contrat de canal.

Le canal du Centre constitue une infrastructure structurante qui traverse le territoire de la communauté urbaine Creusot Montceau sur 43 km, ainsi que les territoires voisins : le Grand Chalon, Beaune Côte et Sud et le Grand Charolais sur 112,5 km. Son potentiel touristique se fonde sur la plaisance et le cyclotourisme le long de l’Eurovélo 6.

Dans le cadre de son schéma régional de développement du tourisme et des loisirs (2017-2022), la Région Bourgogne Franche-Comté propose aux territoires riverains d’un axe navigable la mise en place d’un dispositif de contractualisation, le contrat de canal, destiné à organiser la valorisation touristique du canal.

Le contrat canal dédié au canal du Centre, associant la communauté urbaine Creusot Montceau, le Grand Chalon, Beaune Côte et Sud et le Grand Charolais, permettra ainsi d’améliorer les conditions d’accueil touristique et de travailler à l’émergence d’une destination touristique « canal du Centre », en partenariat avec les professionnels du tourisme.

Dans le cadre de cette coopération, les territoires du Grand Chalon, de Beaune Côte et Sud et du Grand Charolais ont confié à la communauté urbaine Creusot Montceau le rôle de chef de file.

 

 

 

 

Charles Landre

 

Le statut de SPL n’est pas soumis aux mêmes règles de concurrence. Le Grand Chalon a souhaité la création de cette SPL. JE veux rappeler quelques éléments.

 

Le développement des SEM en matière d’opérations d’aménagements, cela créé de la confusion. Il y a aujourd’hui plus dans la façon dont les SPL ont été pensé, la préservation des intérêts des contribuables par les enchevêtrements qui se sont créés. Cela n’assure pas la participation transparente des élus.

 

Manque de capacité à évaluer les actifs en possession de ces SPL.

 

La réalité est que pas un membre de l’assemblée ne peut juger de l’efficacité de ces SPL et de la façon dont l’action publique est menée. C’est un vrai soucis et je note qu’on créé une SPL qui a les mêmes actionnaires, les mêmes objectifs que la SEM Val de Bourgogne. Soit il s’agit que la SEM Val de Bourgogne n’était pas assez efficace. Soit c’est un doublon et il ne faut pas y adhérer.

Pourquoi ne pas avoir pris le temps de transformer la SEM et SPL ? Cela pouvait se faire.

 

Il ne faudrait pas que devant ces outils séduisants, un élu devienne un entrepreneur.

 

Je ne suis pas en mesure d’évaluer aujourd’hui si la participation de la CUCM à ces SEM est vraiment pertinente. A multiplier ces outils, nous serons de moins en moins capables de savoir si les décisions prises seront efficaces.

 

J’attire l’attention entre la SEM Val de Bourgogne et la SPL. L’objet est de ne pas se soumettre aux règles de la concurrence. Ce n’est pas une opération qui se justifie pour la CUCM. Ensuite il s’agit non seulement d’un doublon et d’un outil qui sera néfaste. J’invite les autres assemblées qui partageraient ma position à ne pas voter. Comme c’est un sujet sérieux, j’ai demandé à mon groupe de ne pas s’opposer à la création à cette SPL. Je ne voterai pas.

 

David Marti

 

Je ne vais pas répondre à tous vos propos. Deux réponses : la transparence de la gestion. Je crois que la transparence, nous l’avons démontrée. Si vous considérez que d’autres n’ont pas été transparents, demandez-leur.

 

 

Sur la SEMSIB, il faut démontrer l’efficacité de la SEMCIB ? On va inaugurer un nouveau bâtiment d’une entreprise espagnole qui va venir s’installer.

 

Vous avez fait allusion à quelque chose. Vous avez parlé de rémunération des administratifs. Pas un n’a une rémunération pour être dans telle ou telle structure. Si vous sous-entendez quelque chose, je vous invite à le dire à ceux concernés. Concernant le vote, j’ai compris votre position.

 

Deux conseillers communautaires siègent au département qui a voté favorablement.

 

 

 

port 3105183

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer