Autres journaux :



jeudi 27 septembre 2018 à 18:52

Conseil de communauté Creusot-Montceau

Intervention de David Marti, président



 




 

« Avant d’aborder l’ordre du jour de ce conseil, je veux remercier l’ensemble des maires pour leur accueil lors de mes visites cet été.

 

Ce fut l’occasion d’échanges constructifs sur l’action communautaire dans les communes, de faire le point sur ce qui va mais aussi sur ce qui peut encore être amélioré.

En cette fin de mois de septembre, je souhaite également faire un point sur la rentrée étudiante. Les premiers chiffres dont nous disposons confirment la tendance observée ces dernières années. Nous devrions en effet nous situer au-delà des 1.600 étudiants, voire approcher les 1.700.

Ces chiffres témoignent de l’attractivité de nos établissements d’enseignement supérieur. Ils doivent également nous conforter dans le soutien que nous leur apportons, que ce soit par le biais de subventions pour les aider à moderniser leurs équipements ou dans la prise en charge de frais liés à leur présence sur des salons, tels que le salon de l’Etudiant à Lyon ou Studyrama à Dijon.

En matière d’enseignement supérieur, la communauté urbaine structure historiquement son action autour d’un double objectif. D’une part, conforter l’existence de diplômes d’excellence, tels que les masters Vibot et Maia, tous deux labellisés Erasmus. D’autre part, défendre la démocratisation de l’enseignement supérieur pour permettre aux jeunes de notre territoire qui n’ont pas les moyens d’aller ailleurs de pouvoir faire leurs études ici. Nous avons prouvé notre détermination en ce sens en prenant en charge les frais de la filière AES pour garantir son maintien sur notre campus.

Pour en revenir à l’ordre du jour, je souhaite maintenant revenir sur un sujet que nous avons déjà évoqué en juin : la RCEA. Il y a peu encore, un accident mortel s’est produit dans le Charollais. Ce nouveau drame nous conforte dans nos choix de tout mettre en œuvre pour améliorer la sécurité sur cet axe.

Comme je vous l’avais annoncé en juin, l’Etat a proposé de concentrer la totalité des travaux de mise à 2 x 2 voies sur la phase 2 du programme. La Région, le Département et la communauté urbaine ont été invités à consentir un effort financier supplémentaire pour atteindre cet objectif, qui porte l’estimation du coût de la phase 2 de 231 millions à 328 millions d’euros. Sur le principe, nous étions bien entendu d’accord. Mais, comme je vous l’avais indiqué en juin, le niveau de sollicitation n’était pas supportable pour notre collectivité. Notre contribution était initialement chiffrée à 20 millions d’euros sur la période 2019 à 2026. Soit près du quart du montant des investissements réalisés par la communauté urbaine sur un mandat. Nous avons donc demandé à ce qu’elle soit ramenée à 10 millions. Le nouveau tour de table ayant été accepté cet été par le gouvernement, l’approbation de la convention vous est soumise ce soir.

Cette convention pourrait faire l’objet d’un avenant. J’ai en effet appris hier, de manière non officielle, que le Charollais pourrait finalement participer au tour de table. A mon sens, toutes les collectivités concernées par les travaux de sécurisation de la RCEA devraient contribuer à l’effort financier et j’avais déjà exprimé mon étonnement sur l’absence du Charollais dans le tour de table. Il semblerait que j’aie été entendu. Si cela devait être confirmé, un avenant devrait vous être soumis lors d’un prochain conseil.

Autre point important de ce conseil : les projets « Action Cœur de Ville ». Ce sont 222 villes qui ont été retenues par le gouvernement comme bénéficiaires de ce plan national. Montceau et Le Creusot en font partie, et nous ne pouvons que nous en féliciter ! Ce programme vise en effet à enrayer la dévitalisation des centres-villes en favorisant une approche coordonnée entre tous les acteurs et partenaires, publics comme privés.

S’ils sont portés et pilotés par les villes, les projets « Action Cœur de Ville » vont impliquer fortement la communauté urbaine car de nombreuses actions relèvent de ses compétences. Parmi les enjeux majeurs, je citerai une offre plus attractive en matière de logement et la redynamisation du commerce. Ce sont des domaines dans lesquels nous agissons déjà depuis longtemps, bien entendu ! Mais ce sont aussi des questions sur lesquelles la communauté urbaine ne maîtrise pas tout et qui impliquent de nombreux acteurs, notamment privés. En incitant tous les acteurs à se mettre autour d’une même table, en mobilisant des moyens, les projets « Action Cœur de Ville » nous permettront, je l’espère, d’avancer plus vite et de rendre les actions engagées plus efficaces.

Je précise au passage que Le Creusot et Montceau ne sont pas tout à fait dans le même calendrier. C’est pourquoi nous sommes invités à délibérer ce soir sur la convention qui concerne uniquement Le Creusot. Celle de Montceau doit être inscrite à l’ordre du jour de notre conseil de novembre. »

 

 

 David Marti, président

 

 

 

ccm 2709182

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer