Autres journaux :



mercredi 3 octobre 2018 à 05:38

Réunion grands projets de la communauté urbaine

Une petite assemblée pour la première



 




 

 

 

Ce mardi soir, la salle des fêtes de Saint Sernin du Bois a accueilli la première réunion dédiée aux grands projets menés dans et par la CUCM. David Marti, Président de la CUCM s’est engagé à venir rendre des comptes et au dialogue avec les habitants de la CUCM. Ce mardi soir, la salle n’était donc pas au complet.

 

 

Il était venu accompagné de plusieurs vice-présidents et élus afin de présenter les projets dans les domaines de l’enseignement supérieur, du développement économique, des infrastructures, de l’habitat etc. Evelyne Couillerot, Olivier Perret, Hervé Mazurek, Frédérique Lemoine, Daniel Meunier, Jean-François Jaunet, Jean-Claude Lagrange et Jérémy Pinto étaient venus assurer la présentation de leurs « gros » dossiers et répondre aux questions de la salle.

 

 

Après avoir été accueillis par Jean-Marc Hippolyte, Maire de la commune, les élus communautaires ont débuté leurs présentations, David Marti le Président le premier.

 

 

 

Le développement économique et son symbole phare : la zone Coriolis

 

 

 

La soirée a débuté par un programme lancé dès 2016 avec l’aménagement et les implantations sur la zone Coriolis où « il y avait énormément à faire » a commenté David Marti.

 

 

Il a ainsi rappelé un premier travail réalisé au niveau de la gare TGV afin de gagner en attractivité, réorganiser les déplacements et anticiper les implantations des nouvelles entreprises.

 

 

 

Cela est passé par l’aménagement du parking de la gare TG et en favorisant les mobilités douces. La CUCM a investi 5 millions d’euros. Les aménagements seront terminés fin 2019.

 

 

La deuxième phase des travaux débutera dès cet automne. Cette dernière phase comprend un travail de réorganisation de la rue Coriolis, un travail sur les assainissements, la mise en place d’un rond-point etc.

 

 

 

David Marti a insisté ensuite sur les atouts de ces aménagements pour de nouvelles implantations : LIDL et sa plateforme de 58000 m², l’entreprise Hespéria 71 qui va construire son siège social ou encore NeoEnergies qui pérennise son activité sur la zone en construisant son propre bâtiment d’une superficie de 200 m².

 

 

 

D’autres sollicitations d’entreprises seraient en cours d’examens selon le Président de la CUCM.

 

 

 

Premier sujet de la soirée, il a sans doute constitué celui qui a soulevé le plus de passions dans la salle. L’on a appris qu’un aménagement de liaison douce avec la gare de Montchanin pourrait être mise en place. En revanche, pour les riverains qui verront défiler les camions de transport desservant notamment la plateforme LIDL, aucun mur anti-bruit pour l’instant n’est prévu pour réduire les nuisances sonores. Et pour cause ! La CUCM n’en a pas le pouvoir, s’est défendu David Marti.

 

 

 

Un site technopolitain qui se précise

 

 

 

Deuxième grand projet de la CUCM, le site technopolitain prendra place en lieu et place de l’ancien lycée Jean Jaurès dans le bâtiment historique. Son objectif est de favoriser l’innovation et l’entrepreneuriat. Il assurera une fonction de formation, de recherche et de transfert de technologies, d’incubation et de création d’entreprises innovantes. A ce titre, il pourra héberger des start-up par exemple. Il comprendra notamment une halle technologique de 700 m² et 1090 m² dédiés à la formation et à la recherche.

 

 

Afin d’héberger l’ensemble des missions du projet, le bâtiment historique sera complété par un autre bâtiment le jouxtant directement. Les travaux devraient débuter dès le milieu de l’année prochaine.

 

 

Quant à la grande barre du lycée, celle-ci sera démolie et un quartier d’habitations sera construit. Mais aucun calendrier pour cette phase n’a été avancé.

 

 

 

Le Mecateamcluster, filière ferroviaire en plein essor

 

 

 

C’est ensuite Jean-Claude Lagrange qui est venu présenter son dossier de prédilection : le Mecateamcluster. Il a ainsi indiqué les éléments constitutifs de la plateforme mutualisée de services pour les engins de travaux ferroviaires : une halle de maintenance et de conception de nouveaux matériels, des bâtiments dédiés à la formation et un atelier de peinture.

 

 

 

Pour soutenir le développement économique, la CUCM a investi. Et en mai 2018, un premier bâtiment a été réceptionné : la halle de maintenance. Le campus de formation est en travaux actuellement et devrait être livré pour l’automne 2019. Enfin le groupe d’origine espagnole Erion a mis en construction un bâtiment, centre de maintenance de locomotives.

 

 

 

C’est ensuite la RCEA qui a attiré toutes les attentions à travers ses programmes de mise en 2X2 voies : « un long serpent de mer de 50 ans » comme l’a présenté Daniel Meunier.

 

 

 

La phase 1 qui a débuté en 2014, s’achèvera en 2019 pour un coût de 4,64 millions d’euros pour la CUCM. La deuxième phase sur laquelle la totalité des travaux est concentrée avec l’accord de l’État atteindra un coût total de 328 millions d’euros pris en charge comme suit : 202 millions d’euros par l’État, 58 millions d’euros par la Région, 58 millions d’euros par le département et 10 millions d’euros par la CUCM.

 

 

Cette phase débutera en 2019 pour s’achever en 2026. Les travaux comprendront la traversée de Montcea-Blanzy, la mise en 2X2 voies de la section Montceau-Génelard.

 

 

Enfin la troisième phase sera engagée à partir de 2024.

 

 

Au final, 6 années auront été gagnées sur le calendrier initial.

 

 

 

Urbanisme et habitat : renforcer les attractivités des centres-villes

 

 

 

C’est Evelyne Couillerot qui a poursuivi la soirée par la présentation de plusieurs dossiers importants : l’aménagement des centres-villes, au Creusot, le nouvel espace public avenue F. Mitterrand, les aménagements à Montceau-les-Mines et ceux à venir à Torcy.

 

 

 

La démolition du pont vétuste au Creusot et la conception d’un nouvel équipement possédant une dalle de 39 mètres de large aura coûté 5 millions d’euros dont 1,6 millions pris en charge par la Région dans le cadre de l’électrification de la voie SNCF.

 

 

 

A Montceau-les-Mines, la CUCM a pris en charge l’aménagement du centre-ville ! Les abords de l’Hôtel de ville, les terrasses et la place de l’église, l’esplanade ou encore la passerelle Condorcet.

 

 

 

Le port et la capitainerie constituent un autre dossier important de la CUCM. Le port déjà livré comporte 37 anneaux pour accueillir des bateaux et peut aussi accueillir une péniche événementielle.

 

 

 

La capitainerie accueillera notamment du personnel municipal. Et début 2019, un autre local devrait être construit à côté pour compléter l’accueil.

 

 

 

Hervé Mazurek a insisté sur l’objectif de valorisation du canal du centre à travers les randonnées, la pratique du vélo, des parcours touristiques etc.

 

 

 

Enfin l’entrée de la ville de Torcy devrait progressivement changer de visage dans les années à venir. C’est l’axe du boulevard du 8 mai 1945  qui est concerné avec une requalification pur devenir un espace urbain et commercial.

 

 

A l’heure actuelle, le projet comporte trois phases. La première devrait bientôt débuter avec la destruction du centre commercial en face de la mairie et la construction de nouveaux logements, commerces et services de proximités.

 

 

 

La CUCM prendra en charge la réalisation d’une place publique.

 

 

La deuxième phase touchera plus précisément les abords du Marteau Pilon. Et la troisième phase consistera en l’aménagement du reste du Boulevard en direction du magasin de l’enseigne Géant Casino.

 

 

 

 

OPAH et Bimby : deux opérations pour l’habitat

 

 

 

Frédérique Lemoine a présenté pour sa part deux opérations permettant l’accompagnement de propriétaires ou futur propriétaires pour dans un cas la rénovation de plus de 1000 logements dans la CUCM (depuis 2013) et la création de nouveaux logements dans le deuxième cas.

 

 

 

Le dispositif Bimby pour sa part après une phase d’essai sur deux villes de la CUCM sera élargi à 9 communes du territoire, les communes les plus urbaines, entre 2019 et 2021.

 

 

Pour le Président de la CUCM : « ces opérations ont transformé petit à petit certaines rues. »

 

Elles sont selon lui le moyen d’adapter l’offre de logements dans la CUCM.

 

 

C’est à l’issue de cette dernière présentation que la soirée s’est conclue autour du verre de l’amitié.

 

 

Pour obtenir plus de précisions sur les dossiers abordés, deux autres réunions auront lieu :

 

 

 

– le mardi 9 octobre à 18h à Blanzy

 

 

– et le mercredi 10 octobre à 18h à Génelard.

 

 

 

EM

 

 

 

ccm 03101815

 

ccm 03101817

 

 

ccm 03101816

 

 

ccm 0310183

 

 

 

 

 

ccm 03101814

 

 

ccm 03101813

 

 

ccm 03101812

 

 

ccm 03101811

 

 

ccm 03101810

 

 

ccm 0310189

 

 

 

ccm 0310188

 

 

ccm 0310187

 

ccm 0310186

 

 

ccm 0310185

 

ccm 0310184

 

 

 

 

 

ccm 0310182

 

 

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer