Autres journaux :



jeudi 2 mai 2019 à 19:37

Conseil de communauté Creusot-Montceau

Intervention de David Marti, président






« Historiquement, le développement économique s’est fondé sur l’activité de très grandes entreprises, au Creusot comme à Montceau. Certes, notre territoire peut encore aujourd’hui s’enorgueillir de la présence de groupes de renommée mondiale. Et nous y sommes bien évidemment très attachés ! Mais nous ne pouvons pas nous reposer uniquement sur ces grands groupes pour favoriser le dynamisme économique, qui est – je le rappelle – la priorité majeure de ce mandat.

De nos jours, le soutien de la communauté urbaine aux entreprises prend des formes différentes :
–    en leur cédant du foncier pour s’implanter ou s’agrandir,
–    en les conseillant sur les aides publiques, les montages immobiliers, les réglementations…,
–    en jouant le rôle de facilitateur dans un projet de reprise,
–    par le biais de subventions, comme nous le verrons un peu plus tard pour Isosign…

Au-delà de ces aides individuelles, nous savons qu’agir efficacement, c’est aussi structurer des filières, favoriser la création et le développement d’écosystèmes.

Si les mails, les SMS, les réseaux sociaux nous donnent le sentiment que la communication est instantanée et universelle, nous nous rendons compte, lorsque nous réunissons les dirigeants d’entreprise, que chacun ne connaît pas forcément son voisin, ni son activité. Nous nous rendons compte que des acteurs présents sur le territoire pourraient développer des projets ensemble et que, s’ils ne l’ont pas fait, c’est qu’ils n’ont pas forcément eu l’opportunité de se rencontrer et d’identifier des synergies possibles.

Le projet de site technopolitain, qui vous sera présenté tout à l’heure par Jérémy Pinto, vise à relever ce défi. Nous comptons de nombreux atouts : un socle industriel solide, un site universitaire, deux laboratoires de recherche publics labellisés CNRS, des laboratoires privés, une plateforme technologique…

Nous sommes convaincus qu’il existe donc, ici, un véritable potentiel de création d’entreprises. Et qu’il nous faut stimuler les mises en relations entre les différents acteurs – étudiants, chercheurs, porteurs de projets, dirigeants d’entreprise… – pour transformer ce potentiel en projets concrets.

C’est pourquoi les espaces qui favoriseront les échanges entre les acteurs du site technopolitain sont si importants. Car l’idée qui donne naissance à une nouvelle entreprise apparaît parfois de la confrontation d’idées de manière impromptue au sein d’un environnement propice et adapté.

Le succès de Mecateamcluster repose lui aussi, comme son nom l’indique, sur l’émergence d’un réseau. Sa force, ce n’est pas seulement d’avoir réuni des PME. Sa force, c’est aussi d’avoir mis en place une offre de formation, à la fois initiale et continue.  Rappelons que, dès 2012, des formations à coloration ferroviaire allant du bac pro à la licence, ont été créées dans les établissements de notre campus. Et, dans un peu plus d’un an, le bâtiment du Campus ouvrira ses portes.

La force de ce cluster, c’est enfin la stimulation de l’innovation. Dès cette année seront commercialisés une rame automatisée de ballastage pour gagner en productivité et un système de détection d’obstacles sur les voies pour une meilleure sécurité, tous deux fruits de la collaboration entre membres du réseau.

C’est donc bien une filière complète qui se structure, de la formation à l’innovation, grâce à l’initiative de chefs d’entreprise locaux et avec l’appui de la puissance publique, au premier rang desquelles la communauté urbaine. Un travail collectif salué et reconnu par beaucoup de donneurs d’ordre, comme l’a fait il y a quelques jours Patrick Jeantet, le PDG de SNCF Réseau, que nous avons accueilli sur le site des Chavannes. »

 

 

 

 

ccm 0205192






Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer