Autres journaux :



vendredi 15 décembre 2017 à 03:20

« Esprit communautaire où es-tu ? »

Le cou"coup de gueule" d'un citoyen déçu...



Le « coup de gueule  » de ce lecteur :

 

 

 

« Ici, je me présente en citoyen, non partisan, pour poser ici une question simple: que devient l’esprit communautaire, si tant est, qu’il ait un jour existé ?

 

 

La récente « affaire » du complexe cinématographique, prévu d’être implanté à Torcy, le prouve une fois de plus, s’il en était besoin…

 

 

Je ne suis pas Torcéen, mais diantre – pour ne dire pas plus -, qu’il y a t-il de plus logique, que de vouloir implanter – au centre de la C.C.M. – un cinéma au profil moderne, contemporain et avant-gardiste, comme des architectes-designers savent les concevoir actuellement ?

 

 

En effet, aussi bien, aussi bien, le cinéma Le Morvan au Creusot, que le Plessis à Montceau, voient leurs fréquentations, régulièrement baissées, pourquoi ? pour 2 raisons essentielles:

 

 

– parce que l’ architecture et conception, de ces salles sont devenus obsolètes.

 

 

– parce ce qu’ils sont largement concurrencés – et ceci est vrai, sur tout l’ hexagone – par les nouveaux réseaux sociaux, et le « piratage des films ».

 

 

Seules les villes et communautés d’agglomération, qui « s’en sortent », sont celles qui investissent dans de nouveaux complexes du 7ème art.

 

 

C’est ce qui est proposé à Torcy, alors pourquoi pas ne pas oser ?

 

 

– oser la nouveauté

 

– oser la modernité,

 

– oser la réussite…

 

 

Malheureusement, certains élus – de tous bords, d’ailleurs – n’ont pas cette capacité d’oser, préférant défendre le « pré carré », de leurs petites villes.

 

 

La C.C.M. a déjà scandaleusement échoué, s’est lamentablement « plantée », en refusant l’implantation à Coriolis, d’un centre hospitalier communautaire, et ce par rivalité stérile de l’époque des maires des 2 agglomérations principales e la C.C.M.

 

 

Va-t-on recommencé, avec le cinéma ? NON, Mesdames, Messieurs les élus, ce ne serait pas responsable !

 

 

ESPRIT COMMUNAUTAIRE, OU ES-TU ?

 

 

Un citoyen déçu de la « petitesse d’esprit » de certains élus

 

 

 

 

savoir-0212162

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “« Esprit communautaire où es-tu ? »”

  1. millepattes dit :

    Ce citoyen déçu à 1000 fois raison, et si les politiques y sont pour beaucoup, n’oublions pas non plus l’esprit de clocher idiot des habitants, j’en veut pour exemple les réflexions débiles du Creusot ou de Montce au qui proclament préférer faire leur courses à Chalon plutôt qu’a l’autre agglomération de la CCM. Ce peut être nécessaire dans certains cas ( si on veut aller dans un section par exemple) mais dans la majorité des cas on trouve ce qu’ on veut soit au Creusot soit à Montce au…Alors avant de tout mettre sur le dos des élus, commençons par nous moucher!!

  2. millepattes dit :

    Merci de lire decathlon au lieu de section ( écriture automatique du PC)

  3. jyton dit :

    Ô Lecteur Déçu, serais-tu partisan de la mort des centres-villes ? Moi je veux aller au cinoche au Montceau à pied et pas prendre ma caisse pour aller à Torcy. Mme le Maire bravo très sincèrement. Faire vivre une ville ce n’est pas la peinturlurer de toutes les couleurs mais lui conserver un semblant d’activité.

  4. filou dit :

    Bonjour, exactement , Pourquoi bâtir à Torcy , si il y en a un au Creusot ? A qui appartient les murs du bowling sorti de terre il n’ y a pas des années . Ne serait il pas assez grand pour créer le cinéma ?

  5. zezette71 dit :

    Entièrement d’accord avec vous ‘jyton’, c’est vrai qu’aller au cinéma à Torcy n’a pas l’air de poser de problèmes à certains et bien qu’ils aillent donc au Creusot.
    Moi personnellement je préfère voir mes petits enfants rester à Montceau que de les savoir sur la route, route par ailleurs dangereuse !
    Et pour les jeunes qui n’ont pas le permis je pense que c’est plus facile d’aller au centre ville à pied.
    Tout sans parti pris de politique mais simplement du bon sens.