Autres journaux :


jeudi 23 avril 2015 à 06:54

Jumelages (Montceau-les-Mines)

Ce que je veux créer c’est une nouvelle dynamique



 

Une grosse quarantaine de personnes s’entassent dans la salle 5 du pôle de la sablière face à une longue table derrière laquelle se trouvent Mmes Jarrot, Buchalik, les membres du bureau du comité de jumelage avec Zory, Le DGS de la ville. Parmi le public se trouvent notamment Mme Marie-Claude Valabrègue, présidente du comité de jumelage avec Geislingen, MM. Selvez, Simon, Lautissier. Et puis tous les membres et bénévoles des associations de jumelage.

 

 

L’ambiance est calme mais passionnée, les participants connaissent à fond le monde du jumelage, du travail associatif de terrain, ils connaissent les difficultés que rencontrent leurs structures pour mener à bien leurs projets et les efforts fait pour les financer.

 

Ces gens-là ne se laissent pas impressionner par les formules, ils sont pratiques, réalistes et pragmatiques, donc les discours doivent être clairs, précis et sincères pour les convaincre. On les sent sceptiques au début de la réunion, et intrigués au fur et à mesure que les explications leur sont données. Sceptiques mais attentifs, précis dans leurs questions et dans les exemples qu’ils donnent pour expliquer leurs craintes et leurs manières de fonctionner.

 

 

L’annonce que la ville allait supprimer les subventions de fonctionnement les a fait venir à cette réunion pour en savoir plus et parler de ce qui fait leur vie de membres d’association. Comme le dit la Présidente « je voulais que tout le monde entende ce que vous avez à dire »

 

 

M. Lautissier s’étonne qu’il « ait fallu tant de réunion et de communiqués pour en arriver là ».

 

 

 

Madame le Maire rétorque que les choses ont été faites dans l’ordre et qu’il fallait bien réfléchir au fait qu’en plus des deux jumelages avec l’Allemagne et la Pologne deux autres pays étaient en jeu, l’Italie et le Portugal. Pour cette dernière destination cette année cela ne va rien coûter à la ville puisque Mme Buchalik la représentera dans le cadre de ses vacances. « Je ne peux pas financer 4 jumelages en même temps avec un budget contraint. Ce que nous voulons c’est entrer dans une nouvelle dynamique./… il faudrait nier la réalité si l’on continuait à donner des subventions de fonctionnement, il vaut mieux financer des projets./… J’ai décidé de supprimer votre subvention de 1200€ car c’est absolument dérisoire. J’ai créé une ligne de 10 000€ de droit de tirage, enfin d’avance sur projet. Bien sûr cela ne suffira sans doute pas. Nous prendrons sur les budgets fêtes et cérémonies, transport pour abonder les crédits des jumelages./… je ne conçois pas les comités de jumelage comme des associations semblables aux autres, mais comme des partenaires, nous devrions mettre en place des budgets prévisionnels pluriannuels ».

 

 

 

 

 

Mme Buchalik rappelle qu’il y a un accord pour prendre en charge les dix officiels et que cela n’est pas imputé au budget des jumelages.

 

 

« Il y a peut-être eu un manque de communication au début mais nous nous sommes bien rattrapés depuis. Nous voulons dynamiser les jumelages et surtout en direction des jeunes. C’est important d’avoir des relations avec d’autres pays européens. L’an prochain nous aurons aussi l’Italie et le Portugal, d’où un budget contraint et des difficultés à faire tout vivre. »

 

 

La présidente du comité s’inquiète « vous supprimez nos 1200€ de subvention de fonctionnement, vous prenez en charge les 10 officiels, mais comment allons-nous financer les frais du séjour des 40 autres personnes participant à l’échange ?

 

 

Nous n’avons pas de réserves à l’association et nous devons financer le prix des visites, les sorties et la restauration pendant ces sorties, les frais de transport. »

 

 

Madame le Maire rétorque qu’elle ne peut tout financer, que « le comité pourra disposer de 2000€ sur projet alors qu’avant elle n’en avait que 1200, qu’il fallait étudier le projet pour savoir comment financer en partie le solde du programme. C’est facile d’avoir des projets mais ensuite il faut les faire vivre.

 

 

Ce que je veux créer c’est une nouvelle dynamique. Les jumelages sont notre préoccupation, surtout avec la suppression des classes bilingues.

 

 

Vous verrez qu’avec mon nouveau système vous serez finalement gagnants ».

 

 

 

Monsieur Selvez conteste cette façon de voir « ce n’est pas une autre dynamique, c’est le même système avec moins de crédits. Dans le financement des jumelages il y a deux parties. La première concernant les officiels, les élus, la ville règle directement. La seconde concerne la vie propre des comités et des activités d’échanges entre les villes jumelées. Si vous supprimez les subventions de fonctionnement vous empêchez les activités d’échanges. Avant il y avait 10 000€ pour 2 jumelages, maintenant vous dites qu’il y a 10 000€ pour 4 jumelages ».

 

 

Les membres des comités de jumelage s’inquiètent en effet pour leur budget annuel du fait que les manifestations ne rapportent plus autant qu’avant du fait qu’il faut prendre en charge la location des salles municipales et de la sécurité.

 

 

Madame le Maire explique que pour elle le prix des salles est trop élevé et que toutes les associations ne sont pas toutes logées au même niveau dans ce domaine. Elle a donc décidé de remettre le système à plat. Les services étudient ce dossier. En septembre tous les présidents d’associations vont recevoir un mode d’emploi avec un tarif de location des salles (tarifs été et hiver) le plus modique devant assurer les frais d’électricité, eau et chauffage. Un ensemble de tarif de location de sono, matériel, vaisselle, etc. sera joint.

 

 

Pour résumer plus de subventions de fonctionnement, un droit à tirage de 10 000€ pour des avances sur projet, un allègement des charges des associations dans le cadre du support des équipements communaux et un rendez-vous donné en fin d’année pour juger de ce que cette nouvelle dynamique aura produit comme effet.

 

Subliminalement il est demandé aux associations de se « responsabiliser » et de trouver d’autres sources de financement hors budget communal. Effectivement tous les participants de ce soir seront sans aucun doute réunis à nouveau fin d’année ou début d’année prochaine pour faire le bilan du nouveau système mis en place.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

sory 2304154

 

sory 2304152
sory 2304155

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Jumelages (Montceau-les-Mines)”

  1. chanteuse dit :

    Bonne chance aux jumelages car cela ne sera pas simple .

  2. toutou71 dit :

    effectivement, ce ne sera pas simple et un jour ou l’autre les associations de jumelage ne pourront plus entretenir les liens d’amitié qui se sont créés depuis de si nombreuses années

  3. rosemicjar dit :

    Madame JARROT veut dynamiser les jumelages surtout pour les jeunes……….Quant aux associations, elles doivent trouver de l’argent autre que communal! Quant aux élus, pas de problème une pris en charge sur nos impôts comme ce voyage en Italie de l’année précédente?