Autres journaux :



mercredi 29 avril 2015 à 11:26

Ecole Colette du Bois Garnier (Montceau-les-Mines)

Les parents d'élèves ne "désarment" pas !



 

« Après avoir appris par un coup de téléphone d’une maman qui voulait inscrire son enfant à l’école Colette que celle-ci fermait définitivement alors que Mme JARROT nous a dit que les inscriptions iraient jusqu’au 30 avril pour avoir un effectif minimum….

 

Jamais Mme JARROT ou Mme FRIZOT sont venues nous l’annoncer !

 

Sachant qu’au service éducation on refuse les inscriptions pour cette école, (les parents ont des preuves) avec cette situation … comment pouvons-nous avoir le nombre d’élèves voulu pour garer une école ouverte ?

 

 

Nos enfants vont où ????

 

 

Qu’est-ce que vous avez mis en place ????

 

 

Où est l’honnêteté ???

 

 

Vous nous avez promis l’approbation des dérogations le jour où vous êtes passée à l’école à l’improviste pendant notre mouvement de grève avec l’inspecteur académique Mr BASSET le jeudi 16 avril 2015 à 17h15, en espérant que cela ne soit pas encore des.. !!! »

 

Les parents d’élèves qui soutiennent la non-fermeture de l’école Colette 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Ecole Colette du Bois Garnier (Montceau-les-Mines)”

  1. sillabruno dit :

    Récemment Fabien Ben, Directeur académique des services de l’Éducation Nationale affirmait « Je n’attribue pas des emplois en fonction du volume sonore ». Mais, face à une politique d’austérité et de régression sociale, comme dit le dicton « qui se tait, consent »
    A suivre…

  2. verain dit :

    Qu’il y ait eu 16 ou potentiellement 20 élèves inscriptible en septembre prochain, ce qui me saute aux yeux c’est qu’on se fiche des enfants.

    Les écoles avec un grand nombre d’élèves c’est évidemment la qualité des enseignements qui dépérit et le bien être de tous : quartier, élèves.

    Qui est gagnant dans l’affaire? Les politiciens qui ont une vision court-termistes et l’argent, toujours l’argent.

    Je ne peux m’empêcher de penser que cela n’est pas nouveau. A un moment, il faut appeler un chat un chat, les français se font voler. De l’argent il y en a. J’encourage ceux que ça dérange à s’intéresser un peu plus à la politique, l’arnaque de la dette, les directives de l’union européenne et de ne pas trop écouter les prêches de la télé.

    Peut être que dans 20 ou 30 ans les choses changeront.