Autres journaux :


vendredi 5 juin 2015 à 05:25

VILLEO – « Charges en hausse… (Bassin minier)

... des locataires s’inquiètent et contactent la CNL !



 

« Alors que depuis deux ans, les locataires percevaient un reliquat de charges, ils viennent d’avoir la mauvaise surprise de recevoir une note à payer parfois relativement salée.

 

 

Ainsi un locataire ayant perçu un trop versé de 74 euros pour les charges de 2011 et de 140 euros pour celles 2012 et de 120 euros pour 2013, se trouve aujourd’hui mis en demeure de payer la somme de 190 euros pour les charges de 2014 ! Et ce n’est pas une exception.

 

 

Les locataires mécontents se sont naturellement tournés vers la CNL, organisation représentative des locataires, qui va examiner le dossier et se tourner vers le bailleur pour obtenir des explications, voire des corrections si nécessaires.

 

 

Au cours de la rencontre, bien d’autres revendications sont apparues et les locataires ont décidé de s’organiser pour rejoindre la CNL et défendre leurs droits.

 

 

La CNL se tient à la disposition des consommateurs. locataires, copropriétaires, accédants à la propriété.

 

 

Pour la contacter ? Une ADRESSE POSTALE :

 

Confédération Nationale du Logement 

 

Fédération de Saône-et-Loire

 

B.P. 46 – 71302 MONTCEAU-LES-MINES CEDEX

 

 

Un n° de téléphone : 03 85 58 07 81 (les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 à 17 h )

 

Une adresse e-mail : cnl.71@orange.fr

 

 

Ses responsables départementaux C.N.L. sont :

 

BURY Colette Présidente

 

COSTE Norbert Trésorier

 

DEFAYE Pierre Secrétaire« 

 

Madame Colette BURY
Présidente Départementale

 

LOGO CNL 31 01 15

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “VILLEO – « Charges en hausse… (Bassin minier)”

  1. montcellienbis dit :

    Combien de maisons , et en particulier au Bois du Verne et au Magny , se trouvent dans un état lamentable ou ont été rasées, une réponse de la part de VILLEO serait la bienvenue , mais n’y comptons pas trop .
    j c rey