Autres journaux :


jeudi 11 juin 2015 à 07:52

Au joli mois de mai, joli mois de l’Europe

Flûte, hautbois, clarinette, cor, basson c’est bien un quintet et pas du vent pour clore le mois de cette Europe qui souvent déchaine des tempêtes.



 

Flûte, hautbois, clarinette, cor, basson c’est bien un quintet et pas du vent pour clore le mois de cette Europe qui souvent déchaine des tempêtes.

Platon et Jocelyne Buchalik nous disent : « La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée ». Ce n’est pas une plaisanterie, l’adjointe à la culture de Montceau a conclu ainsi le concert de fermeture du « joli mois de l’Europe ». Le public a apprécié le concert et la citation.

 

 

 

Et les cinq professeurs du Conservatoire à Rayonnement Communal (CRC) ont assuré déclenchant à la fin du concert des bravos, bravos d’un public applaudissant vigoureusement debout. Le quintet a joué un répertoire européen faisant voyager les spectateurs entre l’Allemagne avec le 1er quintet de Frantz Danzi (1763-1826), l’Italie avec « une furtiva lacrima » de l’elisir d’amore (l’élixir d’amour) de Gaetano Donizetti (1797-1848), l’Espagne (bien que le musicien ait vécu partout en Europe plus qu’en Espagne. Il a résidé en France de 1893 au 18 mai 1909 date de sa mort à Cambo-les-Bains.), avec 2 pièces pour piano d’Isaac Manuel Francisco Albéniz y Pascual (1860-1909), la France avec la danse antique de Faust de Charles Gounod (1818-1893), l’Habanéra et l’Aragonaise de Carmen de Georges Bizet (1838-1875).

 

 

 

Un Quizz a permis au public (une bonne soixantaine de personnes) de s’illustrer en trouvant les titres des morceaux extraits de Carmen et le nom du musicien.

 

 

Pour finir, après un premier rappel, le quintet à, avec l’humour qui a présidé à la présentation de chaque morceau joué, interprété la danse de la joie extraite de la bande originale de Rabi Jacob. Effet assuré.

 

 

 

Madame le Maire, Marie Claude Jarrot, au premier rang a visiblement apprécié le concert en chantant pour elle-même la habanera. Ses adjointes et adjoint assemblés sur le côté de l’assistance semblent eux aussi avoir goûté à sa juste valeur la parfaite exécution musicale.

Ensuite tout le monde s’est retrouvé pour le verre de l’amitié et les discours. D’ailleurs cela failli avoir lieu dans cet ordre. Mais Mme la Présidente Marie-Claude Valabrègue (Comité de jumelage Montceau/Geislingen) et la première Magistrate ont rappelé à l’ordre les convives trop pressés et qui s’étaient précipités vers un superbe buffet. Et les discours ont pu avoir lieu.

 

 

 

Outre les deux présidentes Christiane Duda (Comité de Jumelage Montceau-Zory), Marie-Claude Valabrègue, Mme Marie-Claude Jarrot, se trouvent face au public, Jocelyne Buchalik, Marie-Thérèse Frizot, Marie-Noëlle Laforest, les 5 musiciens. Au cœur de l’assistance, discrètement, Guy Souvigny.

Il y a d’abord les remerciements pour les musiciens « pour l’ouverture ou la fermeture du prochain « Joli mois de l’Europe » nous comptons sur vous et sur le CRC » précise Marie-Claude Valabrègue. Elle rappelle que le Joli mois de l’Europe a débuté les 1er et 2 mai avec Eurojeunes et gastronomie. Cf. http://montceau-news.com/saone_et_loire/248428-willkommen-bienvenue-welcome.html, http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/blanzy/248571-euromarche-deuro-culture-et-gastronomie-a-blanzy.html, http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/blanzy/248647-deuxieme-soiree-deuro-culture-et-gastronomie-bassin-minier.html.

 

 

 

Ce joli mois de l’Europe c’est poursuivi le 29 mars aux Ateliers du coin par les lectures « Eclats d’humour, éclats d’Europe » par la Compagnie Golmus. Et il se termine par ce concert de fermeture.

 

 

Avant le concert les présidentes des deux comités de jumelage avec Geislingen et Zory nous ont précisé que ce joli mois d’Europe avait été réalisé à leur initiative avec l’aide de la ville, la participation d’Eurojeunes 2012, des ateliers du coin, de la compagnie Golmus, du CRC, du moulin Enchanté, sans oublier la ville de Blanzy.

 

 

Elles semblent satisfaites même si des réglages sont à réaliser pour la prochaine fois. Elles regrettent de ne pas avoir pu articuler ce mois de l’Europe sur le 9 mai qui est le jour de l’Europe, elles espèrent réussir à ça l’an prochain bien que cette date soit un lundi.

 

 

On sent leurs convictions dans le développement de l’Europe des jeunes. Elle ne regrettent pas les grosses dépense d’énergie consenties pour faire comprendre aux jeunes qu’il est vital pour eux de voyager en Europe, de vivre l’Europe et d’apprendre les langues étrangères et en particulier l’allemand. L’Allemagne est le check point vers l’Europe de l’EST, c’est aussi le pays qui tracte l’économie Européenne. Le traité Européen prévoit l’obligation de l’apprentissage réciproque du Français et de l’allemand dans nos deux pays.

 

Et c’est pour cela qu’elles s’élèvent avec force contre la fermeture de classes bi-langue. Mais ceci est un autre sujet.

 

 

Madame Buchalik prend la parole pour dire que « si vous prenez la musique que vous venez d’entendre, les instruments qui l’ont jouée, de Stockholm à Athènes, de Riga à Madrid c’est la même chose. Cela fait partie de notre culture globale européenne. La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée. ./… ce joli moi de l’Europe ne l’est pas forcément, lui, pour tout le monde de la même manière, par exemple pour les grecs. Nous devons combattre pour conserver l’unité. Ce qui nous unit est bien plus important que ce qui nous désunit. Surtout à une époque de remise en question de l’Europe et de l’idée Européenne. Ce sont les jeunes qui doivent faire le travail de fond, nous faisons, nous, le travail de base, discrètement, volontairement, durablement. Rappelons nous l’idée Européenne est née lors du règne du Fils de Berthe aux Grands pieds et de Pépin le Bref, Charlemagne. Regardons autour de nous et pensons à l’abbaye de Cîteaux, centre spirituel majeur de l’Europe de 1098 à 1791, ayant donné naissance à plusieurs centaines de monastères sur le territoire européen. »

 

 

 

Madame le Maire commence par « voila Jocelyne Buchalik à tout dit. » Elle continue ensuite en exprimant son « plaisir de partager les propos de son adjointe à la culture. Chaque jour qui passe, je suis contente de l’avoir choisie comme adjointe à la culture. Et les autres personnes de mon équipe qui sont présentes autour de moi ne sont pas là par hasard. Outre Jocelyne Buchalik, Marie-Thérèse Frizot, Maire-adjointe à l’Education et à la Petite enfance, Vice-Présidente du Conseil Départemental chargée des dossiers du Département liés à l’Éducation, l’enfance et la famille, Marie-Noëlle Laforest, Maire-adjointe aux Solidarités, Guy Souvigny, Maire-adjoint à l’Economie et à l’Emploi, représentent notre vision et notre volonté d’Europe. Cette dernière est en phase de finalisation. Certains pays ne sont pas encore stabilisés économiquement et politiquement arrimés à l’Europe. Notre histoire est effectivement européenne depuis longtemps, douloureuse aussi et le siècle dernier en a fait la preuve. Mais nous avons su nous réunir pour mieux nous unir autour de buts élevés. Le Général De Gaulle avait dit que le plus difficile à réaliser serait l’Europe politique, sa prémonition s’est réalisée. Et il parlait de la politique au sens noble du terme. Cette noblesse est malmenée par l’émergence d’éléments ou de partis d’essence fasciste. Mais l’idée originelle subsiste.

 

 

Montceau est une ville Européenne. Ce que nous avons vécu, ce mois, ce soir constitue une petite pièce de ce grand puzzle. Ce soir c’est la musique qui nous a réunis, elle sait rassembler les peuples autour des son art et de l’humanité.

 

Merci encore aux professeurs du CRC, ce fut un beau concert.

 

En plus des actions des jumelages, nous allons conduire des actions privilégiées avec l’Italie, le Portugal qui disposent à Montceau et dans le bassin minier de fortes communautés bien implantées, bien intégrées.

 

En septembre j’assisterai à un colloque des villes jumelées sur la sécurité, et bien sur en juillet j’assisterai à la fête de la ville de Geislingen. »

Il convient de souligner le travail de tout le monde pour assurer la réussite de ce mois de l’Europe. Gageons qu’en 2016 nous assisterons à un grand millésime comme le fut 2015, malgré la pluie de début mai.

 

Ce fut un bel et bon concert ce soir avec des musiciens habités par leurs partitions.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

jumelage 1106159


jumelage 1106153

 

 

jumelage 1106154

 

 

jumelage 1106155

 

 

jumelage 1106156

 

 

jumelage 1106157

 

 

jumelage 1106158

 

 

 

jumelage 11061510

 

 

jumelage 11061511

 

jumelage 1106152

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer