Autres journaux :



mardi 16 juin 2015 à 06:23

Montceau évasion c’est…

L’évasion en pleine nature, la marche avec les amis, le repas en commun, combattre l’isolement…



 

J’ai connu une bonne de Sous-Préfet qui commentait ses réflexions et ses actions par « entre moi, j’m’est dit »

 

 

Dimanche matin 14 juin lors de l’interview du très sympathique Président de Montceau évasion, ce dernier a évoqué la nécessité de lutter contre l’isolement et la solitude du dimanche, « entre moi, j’m’est dit » que c’était effectivement triste, voire dramatique de se retrouver seul ou seule à la suite des aléas de la vie.

 

Et derechef, sans désemparer, « entre moi, j’m’est dit » les gens en fait cherchent l’âme sœur. Cette lucidité bouleversante sur moi-même et mon empathie pour la race humaine, voire même pour mes semblables, m’a fait rater la phrase suivante sans aucun doute très certainement intéressante comme tout le reste d’ailleurs.

 

 

L’âme sœur, même chez les athées ? Sans doute, mais qu’est-ce que cela veut dire ? Est-ce un concept chrétien ?

 

 

Que nenni. L’explication complète est de Platon dans son banquet. A l’origine l’humain aurait eu quatre bras, quatre jambes et d’une seule tête à deux visages. La pétoche aurait saisi Zeus (pas si courageux que ça le gars avec ses gros éclairs) parce qu’il pensait qu’un truc à 8 pattes et une tête pouvait tisser sa toile pour le prendre dans ses filets. Enfin un truc comme ça, les journaux de l’époque ne présentaient pas la fiabilité de Montceau News, faut en être conscients. Du coup, un jour de mauvais trip, il aurait coupé les humains en deux et les aurait maudits (ça se faisait beaucoup à l’époque chez les grecs comme au paradis) et les aurait condamnés a passer le reste de leur existence à rechercher la part manquante.

 

 

Des fois quand on voit la part manquante on se dit que c’est parfaitement idiot d’avoir passé des millénaires à sa rechercher, mais bon.

 

 

En même temps lorsque les membres de Montceau évasion partis en randonnée (on dit une marche) reviennent au bercail où l’apéritif et le repas partagé les attendent, qu’on les voit s’appuyer sur leurs bâtons comme deux autres jambes, on se dit que le petit père Platon avait sans doute raison.

Quoique, il a pondu ça au cours d’un banquet, mais si c’est à la fin, avec les pintes d’ouzo et de retsina qu’il a du avaler…

 

 

Bref, Montceau évasion c’est de l’humanité à l’état pur, de l’amitié sans forcément plus si affinité, de l’empathie et du souci de l’autre comme avec une âme sœur.

 

 

Comme dans le « tàijí tú » symbole taoïste du Yin et du Yang qui explique entre autres le blanc, le masculin, le soleil, la clarté, la chaleur, le plein, par le yang et le noir, le féminin, la lune, le sombre, le froid, le vacant, par le Yin.

 

 

Bon c’est un peu grandiloquent sans doute pour des garçons et des filles aussi simples et sympathiques que le sont les membres de Montceau évasion. Mais a les voir plaisanter ensemble, se congratuler après leur marche, partager sur mille sujets, on sent que ces gens qui viennent d’horizons différents, qui ont, sans doute, eu des parcours dissemblables sont unis, en phase, heureux d’être ensemble, mais acharnés lors de parties de tarot ou de pétanque.

 

 

On se sent bien avec eux alors qu’ils posent pour la photo, qu’ils envisagent déjà les agapes, et scrutent le ciel pour savoir si ce sera concours de tarot ou de pétanque cet après midi. C’est un bain d’amitié.

 

 

Le Président Rémy Develay énumère les activités de son association qui compte 57 adhérents âgés de 40 à 70 ans. Diverses activités sont proposées toute l’année.

 

Marches, comme à Solutré chaque été ou l’an passé visite d’un four à chaux à Ternant dans la Nièvre, concours de pèche à l’étang de Gourdon au 15 août avec barbecue, les escargots à Digoin, la sortie au Hameau Duboeuf dans le beaujolais, la soirée Théâtre avec la compagnie l’éventail, la soirée beaujolais nouveau.la brocante du Bois du Verne.

 

 

Il répète que son association permet à des personnes de tous horizons de partager des activités et des loisirs, de combattre l’isolement et la solitude. Il vient des personnes de Chalon et d’ailleurs en dehors du bassin minier.

 

Aujourd’hui réunion de l’amitié avec pour ceux qui veulent marcher 7km entre le château des Brosses et l’étang du bois D’arrêt. Au menu, après l’apéritif, Tripes, tête de veau, frites. Une bonne quarantaine de personnes se mettront à table et vingt cinq auront effectué la marche ce matin, préjugeons que leur appétit en sera aiguisé.

 

 

C’est toujours bon d’être entre ami et de partager. Dans notre tissu social et urbain lâche c’est tellement sympa de pouvoir compter sur les autres et de compter pour eux.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

evasion 1606153

 

 

 

 

evasion 1606152

 

 


evasion 1606154

 

 

evasion 1606155

 

 

evasion 1606156

 

 

evasion 1606157

 

 

evasion 1606158

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer