Autres journaux :


samedi 20 juin 2015 à 10:24

Venez comme vous êtes, mais venez, c’est portes ouvertes !

Réagissez à la régie



 

Montceau News qui ne recule devant rien pour vous informer et donner nourriture et joie pétulante à vos petites cellules grises, vous offrira pour le même prix (un vrai sacrifice) un article de fond sur la régie de quartier et son histoire. Mais pour cette fois je vous fais un condensé.

 

 

 

Une Régie de quartier (créée en 1997 à Montceau avec l’Opac, et le soutien de la ville) regroupe collectivités locales, bailleurs sociaux et habitants. Ensemble, ils interviennent sur la gestion urbaine de cet espace géographique et social sur lequel se fonde leur action. Sa mission technique est d’entretenir, d’embellir et de veiller sur le quartier. Elle se traduit par une activité économique qui favorise l’insertion sociale et professionnelle d’habitants en difficulté et l’émergence de nouveaux services.

 

L’ancienne régie de quartier des rives du Plessis devenue Régie inter quartier, puis Régie intercommunautaire du sud de la communauté urbaine, installée au 6, rue Foretale organise ce 19 juin une journée porte ouverte dans le local de son atelier couture au sous sol du 11 rue Foretale.

Isabelle Beaucaire la Directrice accueille les visiteurs dans le couloir d’accès de son local. Cet étroit passage est transformé en vestiaire de dépôt vente. L’accès à la salle principale donne directement sur deux espaces reconstituant l’atelier esthétique et l’atelier coiffure. Sur la gauche, juste après la porte une table figure l’atelier pâtisserie.

 

 

Attention ce dernier permet à des femmes n’ayant pas l’habitude de confectionner des gâteaux d’apprendre à le faire, à découvrir des recettes, et surtout d’échanger avec d’autres, de partager. Mais aussi d’œuvrer dans un cadre associatif et selon les saisons d’apporter leur concours à d’autres organisation, comme confectionner un gâteau piano pour la fête de la musique.

 

 

Sur la droite un plateau de travail pour l’atelier créatif. Là ce sont les artistes qui laissent libre cours à leur imagination et qui produisent des fleurs, des bijoux, des animaux en livre pliés, et tout ce que vous pouvez imaginer. C’est vraiment créatif et souvent de belle facture. Réalisation de clé de sol porte photos pour la fête de la musique également.

 

 

Puis le dernier atelier celui de la couture. Du tricot aussi, comme le montrent ces petits chaussons pour bébé.

 

 

On trouve également un présentoir de l’atelier du coin, toujours passionnant, car il est partenaire de la régie de quartier.

 

 

L’exposition des productions des ateliers attire les regards et les commentaires des visiteurs. Cela donne une bonne idée du travail effectué.

 

 

A 15H00 une vingtaine de visiteurs sont présents, essentiellement des femmes. Mais que ce nombre ne trompe personne, car ça va ; ça vient, ça discute aussi dehors, ça chine, ça écoute les explications des créateurs, on se fait coiffer. En fait cet après midi on peut estimer que la centaine de visiteurs aura été dépassée. On y rencontre aussi Marie Thérèse Gaétan, une des fondatrices de la régie en 1997.

 

Une tombola remplit ses cases, c’est Monique qui s’y colle et personne ne résiste à son sourire, 1€ la case.

 

 

Isabelle Beaucaire décrypte pour nous les motivations de cette journée porte ouverte.

 

« Il s’agit de faire connaître au grand public les activités sociales de la Régie, de valoriser les travaux effectués tout au cours de l’année par nos adhérents. Nous établissons un programme pour toute l’année, mais en lien avec les saisons. Notre territoire c’est le sud de la communauté avec comme partenariats privilégiés Montceau, Saint Vallier, Sanvignes et Blanzy. Notre public cible ce sont les personnes ayant de faibles moyens, ayant besoin de faire du lien. Mais en fait l’accueil est universel nous ne contrôlons pas les ressources des adhérents. Tout le monde peut, pour 4€ l’an adhérer à la régie. Et la carte de membre permet d’accéder à tous les ateliers pour le titulaire et sa famille. Bien sur il y a des gens qui ne font que consommer les services proposés, mais d’autres vont plus loin et créent vraiment du lien et s’impliquent dans les activités.

 

La régie permet ainsi à des personnes à faibles revenus de profiter des prestations de Clarisse pour le salon esthétique ou de Joséphine pour la coiffure. Deux vraies professionnelles qui réalisent des prestations dans le cadre de la régie.

 

Tout ceci n’est pas forcément lié à des parcours d’insertion ou à des recherches d’emplois, cela peut être, mais ici essentiellement on crée du lien, on vient se faire du bien, égayer son existence, partager avec d’autres. »

 

 

Il y a de la passion en cette directrice qui semble « vivre » sa régie et pas seulement la diriger.

 

 

Cette initiative qui fait suite à beaucoup d’autres tend à mieux faire connaître la régie de quartier mais aussi à faire venir de nouvelles personnes intéressées qui jusque là ignoraient de quoi il s’agissait et ce qu’elles pouvaient y trouver.

 

 

Tout une chacune, tout un chacun, et les autres encore, peuvent trouver là bien mieux que dans la solitude ou les quêtes virtuelles sur le net.

Rappelez-vous : « concourir à l’amélioration de la vie quotidienne des habitants en les impliquant dans diverses activités liées à la gestion de proximité de leur quartier »

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

regie q 2006152

 

 

 

regie q 2006153

 

 

regie q 2006154

 

 

regie q 2006155

 

 

regie q 2006156

 

 

regie q 2006157

 

 

regie q 2006158

 

 

regie q 2006159

 

 

regie q 20061510

 

 

regie q 20061511

 

 

regie q 20061512

 

 

regie q 20061513

 

 

regie q 20061514

 

 

regie q 20061515

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer