Autres journaux :


mardi 23 juin 2015 à 19:16

Conseil municipal de Montceau…

... les propos liminaires de Marie-Claude Jarrot, maire !



 

 

… les propos liminaires de 

 

Marie-Claude Jarrot, maire !

 

Un discours prononcé en ouverture de la réunion de mardi soir qui se tient, actuellement à l’hôtel de ville !

 

 

Voici donc ce qu’elle a lu en préambule de cette réunion :

 

 

« Traditionnellement, comme j’ai souhaité le faire depuis le début de ce mandat, permettez-moi de revenir sur quelques points d’actualité municipale dont j’ai choisi de vous parler parce qu’ils nous engagent tous.

 

 

Certains seront repris dans les délibérations de ce soir. D’autres non.

 

 

Le TSB tout d’abord

 

 

Avec la fierté de pouvoir poursuivre, au moment où tant d’autres communes sont contraintes de les annuler purement et simplement, un festival comme le TSB, initié par mon prédécesseur et qui fait rayonner le territoire.

 

 

Avec pour seul regret, mais la population jugera, que certains élus et notamment ceux de communes voisines, aient voulu faire de ce rendez-vous culturel et festif un enjeu politicien sous prétexte que nous avons préféré, en responsabilité et notamment dans un souci de ne pas jeter par les fenêtres l’argent public, organiser cette édition sur la base des équipements existants.

 

 

Permettez-moi de penser que c’est avoir l’esprit bien étriqué pour des gens qui se disent très ouverts sauf à la critique que nous pourrions leur faire au regard des bilans financiers mitigés des éditions de 2011, 2012 ou 2013… Je m’en garderai bien.

 

 

Oui nous avons quelques états d’âme à dépenser sans compter l’argent des Montcelliens. Le temps des jeux du cirque à tous prix est sans doute un peu révolu.

 

 

Oui, nous affirmons haut et fort que le TSB sert aussi de découvreur et d’incubateur de talents locaux et régionaux…

 

 

Et puis j’ai envie de dire à d’autres : « mais pour qui vous prenez-vous pour juger de la ligne artistique du TSB en vous moquant de la programmation de certains artistes locaux ? ».

 

 

La fête des voisins nous a réuni il y a quelques jours. Ce fut un succès.

 

 

Le TSB le sera aussi.

 

 

Les élus de Saint Vallier, Sanvignes et du Creusot ont fait le choix de ne plus participer. C’est leur problème. Ce n’est pas très grave. Leurs populations, bien au dessus de tout cela, continueront à venir. Et c’est cela qui est important.

 

 

Et parmi cette population qui assistera nombreuse aux différents spectacles proposés, il y aura aussi j’en suis certaine, une bonne partie de la jeunesse montcellienne.

 

 

Celle en direction de laquelle, les mêmes qui crient au scandale de voir partir un chapiteau dans une époque de restriction budgétaire, n’ont jamais fait grand chose.

 

 

Permettez-moi de penser qu’une ambition en direction des Jeunes qui se résume dans une délibération du Conseil municipal du 17 décembre 2012 à 22 lignes nous expliquant que les grandes orientations devaient reposer sur la notion du je cite « bien vivre ensemble » de « découverte de nouveaux lieux » ou encore de « favoriser l’accès aux loisirs pour tous » est un peu légère et enfonce des portes déjà bien ouvertes.

 

 

Il s’est donc agi de mettre sur pied quelques sorties pour 20 ado avec des tarifs soit disant attractifs, pourtant « illégaux et iniques » parce qu’ils n’avaient pas d’unité de compte et ne permettaient même pas d’envisager des nuitées.

 

 

Vos reproches sont les suivants, avec la grandeur et l’ambition qui vous animent je cite je n’invente rien : « le séjour d’un enfant à Eurodisney coûtait à la famille 60€ pour deux jours, maintenant ce sera 90 €. »

 

 

Voilà résumée votre ambition en faveur des jeunes montcelliens !

 

 

En sachant que vous n’avez jamais proposé à ces jeunes une sortie de plus d’un jour.

 

 

Notre ambition, nous, en direction de la jeunesse montcellienne, ce ne sont pas des inscriptions à des sorties mais plutôt que des jeunes, plus nombreux, participent et soient acteurs et pas seulement consommateurs, un peu comme l’avait prévu et imaginé une note de l’ancienne DGS de la Mairie de Montceau que je tiens à votre disposition.

 

 

Mais, même là dessus, nous ne pourrons apparemment pas obtenir un consensus.

 

 

La politique en faveur de la jeunesse c’est aussi, et sur les deux mois de juillet et d’ août, l’été du lac qui a connu un grand succès l’année dernière et se poursuivra donc cette année avec un budget de 20 000 euros mais subventionné…

 

 

Une politique, c’est une réflexion, c’est la mise en place d’idées et ensuite l’évaluation.

 

 

C’est dès la rentrée prochaine, à moindre coût, un lieu pour se réunir, aux Ateliers du Jour.

 

 

Le dossier Moncia ensuite…

 

 

Vous allez me redire que j’ai voté Moncia en son temps. Mais je vous assure que si j’avais su tout ce que je sais aujourd’hui et que vous avez tenté sans vergogne de nous cacher, plus grave de cacher aux Montcelliens, j’aurais demandé à ce que des explications transparentes leur soient données.

 

 

Parlons économie et Emploi.

 

 

Je suis heureuse que le Préfet de Saône et Loire qui a souhaité découvrir la ville, ses élus, ses installations et ses équipements, ses projets aussi naturellement, nous ait apporté son soutien plein et entier dans notre démarche sur le chemin de la filière textile, entamé avec son prédécesseur et qu’il a décidé d’accompagner, parce qu’il est convaincu de son opportunité en termes de créations d’emplois pour la ville et le bassin minier.

 

 

C’est d’ailleurs ce que je défends à l’Association des Maires de France, en tant que co référente Emploi avec un maire socialiste d’Indre et Loire, parce que notre action a été remarquée par le président François Baroin.

 

 

Dans le cadre de cette politique en faveur de l’emploi, nous développons également les CAE pour permettre aux demandeurs d’emploi de retrouver durablement le chemin du travail.

 

 

S’il a déploré, et comment pourrait-il en être autrement, l’état d’un patrimoine municipal qui part à vau l’eau parce qu’il a si longtemps été négligé par mon prédécesseur, avec des enfants accueillis dans des conditions indignes dans des centres de loisirs d’une autre époque, il nous a dit en revanche son accompagnement sur le dossier économie emploi et aussi celui de la requalification de Lucy. C’est une bonne nouvelle.

 

 

Nous aborderons aussi ce soir la tarification en direction des associations. Dossier qui, j’en suis certaine, appellera des commentaires. Je veux d’ailleurs à cet instant remercier Michel Tramoy, Daniel Perrigeur et le Pôle Sport et Vie associative pour la qualité de leur réflexion.

 

 

J’ai souhaité en effet remettre à plat tous les tarifs afin de les rendre transparents et équitables en appliquant deux principes simples :

 

 

– Des tarifs très modestes en direction des Montcelliens et de nos partenaires,

 

– Une participation systématique, même si symbolique, en cas de location de salle.

 

 

Le travail se poursuit en ce sens et donnera lieu au prochain conseil municipal, certainement le 22 septembre, à une délibération proposant la suite de cette tarification, après avoir été présentée en commission.

 

 

Pour ce qui est de la fermeture de l’école Colette, dont ceux qui criaient au scandale, en reconnaissent aujourd’hui la nécessité, il faut en effet en venir à l’évidence.

 

 

Comment voulez-vous en effet être crédible en maintenant une école avec 18 enfants alors qu’il y en a une autre à 1,2 kms ?

 

 

Certains ont essayé d’entrainer des Montcelliens derrière eux, en instrumentalisant et en politisant ce dossier.

 

 

Sincèrement, ce n’est pas crédible, si ce n’est pitoyable.

 

 

Je sais d’ailleurs pouvoir compter sur l’engagement sur ce dossier et bien d’autres, de la nouvelle conseillère départementale Marie-Thérèse Frizot, que je veux publiquement féliciter pour son élection.

 

 

Permettez-moi aussi d’adresser ces mêmes félicitations à l’endroit du Docteur Dubreuil.

 

 

Ils porteront haut, tous les deux, les couleurs de Montceau au Département de Saône et Loire.

 

 

Il y a le dossier DSU.

 

 

Je suis abasourdie de me rendre compte où se place l’ambition de quelques uns à la hauteur de la Dotation de Solidarité Urbaine, espérant que cette DSU croisse d’année en année.

 

 

Je suis désolée, mais je préférerais que cette DSU soit moins importante. Cela prouverait que notre commune retrouve une belle embellie économique.

 

 

Cette DSU va nous permettre simplement de palier les carences passées.

 

 

Pour nous, la DSU c’est une somme d’accompagnement d’un projet politique. Pour vous, c’est une fin en soi.

 

 

Quelle ambition… A la hauteur de celle de la rénovation du centre ville.

 

 

Vous avez déclaré dernièrement que le développement du centre ville avait été « purement et simplement abandonné depuis un an ».

 

 

Avez vous perdu la raison en disant cela ? Je m’interroge quand on voit l’état de délabrement avancé de la Place de l’Eglise.

 

 

Je constate avec satisfaction l’implantation récente de nouveaux commerces, n’est-ce pas Guy Souvigny ?

 

 

Alors qu’importe chers conseillers municipaux, chers collègues, ce ne sont pas les états d’âme de quelques uns, mauvais perdants, qui vont dicter notre calendrier ou atteindre notre détermination à tenter de rendre aux Montcelliennes et aux Montcelliens ce à quoi ils ont droit c’est à dire du respect, des emplois, du pouvoir d’achat, de la solidarité, un territoire de santé, des équipements en bon état. Bref, de la considération.

 

 

N’en déplaise aux esprits chagrins et mal intentionnés, l’équipe municipale que j’ai l’honneur de conduire est au travail, au service de l’ensemble des montcelliens, sans exclusive.

 

 

Notre parti pris, c’est Montceau !

 

 

Ce slogan, c’est aujourd’hui le fil de l’action que je conduis avec les maires-adjoints et conseillers municipaux de la majorité.

 

 

Bien sûr, en un an, tout n’a pas été fait, parce qu’un an, c’est bien court, et qu’il nous a fallu résoudre dans l’urgence, avec responsabilité, certains dossiers en souffrance, et parce que nos marges financières sont limitées et que nous n’avons pas voulu augmenter les impôts des Montcelliens, qui souffrent déjà trop du fait du matraquage fiscal imposé par le gouvernement.

 

 

Quelques mots sur le dossier de l’hôpital…

 

 

La communauté hospitalière de territoire vit. L’offre hospitalière s’étoffe à Montceau. Nous travaillons en collaboration étroite avec Chalon et Autun. Les médecins se partagent le travail sur ces différents sites. Il reste encore un long chemin à parcourir. Avec des dates clé : le passage devant le COPERMO en novembre et le retour à l’équilibre.

 

 

Dernier point, le Center Parcs.

 

 

Accompagnée d’un grand nombre d’élus de la majorité, j’ai participé à toutes les réunions (sauf Charolles) du débat public qui fut enrichissant. J’espère que le projet center Parcs aboutira. Parce que c’est une vraie chance pour notre territoire. C’est la raison pour laquelle, nous vous proposons un vœu qui, je l’espère, je l’imagine, sera voté à l’unanimité.

 

 

Chers collègues, soyez en convaincus, les engagements que nous avons pris sont tenus et seront tenus, parce que nous avons été élu sur un vrai projet pour Montceau, ambitieux mais réaliste.

 

 

La politique c’est un engagement. C’est quoi un engagement ? C’est déjà avoir l’idée ferme de le tenir.

 

 

Un engagement c’est exigeant. Un engagement ça ne se décrète pas, ça se construit. Un engagement n’a de valeur que s’il n’est pas celui du service minimum.

 

 

Alors ce n’est pas facile tous les jours. Mais l’absence de facilité, nous l’imaginions un peu, ne donne pas droit au renoncement. Bien au contraire. Et j’en profite pour remercier les services qui travaillent en étroite collaboration et en toute loyauté avec les élus. Et j’en profite aussi pour remercier tous les élus de la majorité pour la qualité de leur engagement….

 

Des propos qui ont été « commentés » par Mme Elodie Vendramini (opposition) sur lesquels nous reviendrons, bien entendu !

 

 

 

 

conseil 2406154

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




10 commentaires sur “Conseil municipal de Montceau…”

  1. mistigri dit :

    quand est-ce que nos dirigeants vont enfin comprendre que leurs petits conflits ne nous intéressent plus ? ignorez les critiques et mettez-vous au boulot. Montceau meurt, il est temps de réagir !!

  2. gcm dit :

    HE bien « catalogne » va avoir du boulot : lire tout ces articles et les commenter bon courage.

  3. MT71 dit :

    Je suis particulièrement satisfait que Madame le Maire fasse un point complet de la situation à l’ensemble du Conseil Municipal.
    Cela s’appelle la démocratie, bien souvent oubliée ces dernières années.
    Un travail important a déjà été effectué, vous avez pu vous en rendre compte.
    Bien sur lors de la présentation de TSB, des critiques issues d’une certaine partie de la gauche, celle que je qualifierai de « gauche caviar », ont été émises. Elles portaient essentiellement sur le choix des artistes.
    Qui êtes vous pour juger, et prétendre opposer cette programmation à votre culture…..
    Merci Madame le Maire pour cette mise au point, qui contraste totalement avec l’attitude déplorable du chef de l’opposition, Monsieur Selvez

    Cordialement

    Jacki Talpin

    • catalogne dit :

      Cher monsieur, le fait de ne pas partager vos idées proches du néant en matière de culture, ne vous autorise pas à traiter vos contradicteurs avec mépris. Si vous pensez que le caviar est l’apanage d’une certaine gauche, n’oubliez pas que votre idole, Mr SARKOZY ne fréquente pas le FOUQUET’S pour y manger des coquillettes au beurre, sauf si elles sont parsemées de truffe blanche d’ALBA. Quant aux propos liminaires de votre icône montcellienne, comme d’habitude, ce ne sont que des paroles vides de sens et sans aucune application pratique dans la vie des montcelliens.

  4. virginie85 dit :

    hé oui….cette gauche caviar avec ses priviléges qui passe son temps a critiquer tout ce qui n est pas d eux….la pensée unique comme de bon vieux camarades…..heureusement les francais commencent a ouvrir les yeux et a comprendre……avant de critiquer qu ils analysent le bilan de celui qu ils ont élu…..lol

  5. MT71 dit :

    Lettre à Catalogne

    Cher Monsieur,

    N’employez pas le mépris à l’égard des Montcelliens qui pensent différemment de vous. Le règne de la pensée unique est terminé.
    Bien sur, nous avons des divergences de vue non pas sur la culture en elle-même, mais sur le choix des artistes pour TSB.
    Ce n’est pas pour cela que je vous insulte en disant que vos idées sont proches du néant.
    Cela démontre l’esprit qui caractérise cette gauche bourgeoise dont vous êtes issu.
    Pourquoi citez vous Monsieur Sarkozy, il n’a rien à voir dans nos propos à ce que je sache.
    Sur ce terrain rappelez vous les repas de certains leaders du P.S. chez Georges Blanc.
    Personnellement je ne fréquente pas ce milieu, peut-être le connaissez vous mieux que moi.
    Vous pouvez bien sur trouver que les paroles de Madame Jarrot ne vous conviennent pas, mais notre Maire a le mérite de rendre compte de son mandat, ce que son prédécesseur dont vous êtes proche ne faisait jamais.
    Soyez beau joueur.
    Je pense que nos débats n’apportent rien aux lecteurs, je vous propose donc simplement d’en parler entre nous et pour cela je suis prêt à vous laisser mon adresse mail, à moins que vous ne l’ayez déjà.

    Très cordialement

    Jacki TALPIN

    • catalogne dit :

      Si je répond de cette façon, c’est parce que je suis horripilé par les allusions constantes de commentaires qui ne font que disserter sur les « bobos » et « la gauche caviar », C’est aussi parce que Mme JARROT se permet des allusions pour le moins oiseuses sur son prédécesseur( que ce soit pendant la campagne électorale ou dans son communiqué d’il y a quelques jours). C’est vous, la droite, qui pratiquer l’attaque personnelle. Quant aux montcelliens que vous chérissez tant, c’est vous, la droite qui les méprisez quand vous proposez en particulier un programme culturel désuet et sans créativité aucune. Pour moi, MONTCEAU, au moins sur le plan culturel, avait crée avec TSB un outil formidable que peu de petites villes avaient à leur disposition pour sortir de la morosité et pour retrouver le gout du savoir vivre ensemble. Tout cela a été balayé d’un revers de mains pour des pseudo raisons budgétaires.

  6. Raspoutine dit :

    Madame la maire: au sujet de center parcs.
    Ce projet ne peux pas voir le jour au Rousset pour la raison que vous connaissez.
    Essayez ailleurs…
    Ne tenez pas ce désaccord pour une offense.

  7. rosemicjar dit :

    Le discours de Madame le Maire est sincère..et mérite un merci..Certains ne sont pas d’accord avec elle..L’opposition est nécessaire, et elle y répond..Pour toutes ses querelles, ses attaques de gauche caviar, de dire nous sommes les meilleurs, ect…Il n’y a plus d’argent et quand je vois les comptes surtout le coût des masses salariales et de plus est, dans le sport, je me pose vraiment des questions..

  8. fredo dit :

    Quand la culture est entre les mains de politiciens, elle court à sa perte…
    La preuve : comme le dit Mme MCJ, 2011, 2012 et 2013 ont été des fiascos, un suicide culturel commencé par le PS…mais avec le déplacement du festival TSB dans la salle (un comble pour un festival qui va perdre de son ambiance…), Mme Jarrot va l’achever…

    La Communauté Urbaine ne s’occupe plus de culture, mais les mairies de Montceau et du Creusot ont tué les 2 plus gros festivals de la Communauté…

    Qu’ils soient PS ou UMP (oupppsss…républicains…), ils ne font que tuer la culture !!!…