Autres journaux :



jeudi 9 juillet 2015 à 05:17

Crise Grecque, où est le vrai et le faux ?

Et si je vais me faire voir chez le Grecs combien ça va me coûter ?



 

 

Et si je vais me faire voir chez le Grecs

 

combien ça va me coûter ?

 

 

 

 

Il est des questions qui attendent tellement de vraies réponses que l’on en vient à se demander s’il faut continuer à les poser.

 

Et des questions j’en ai quelques unes.

 

 

 

 

Du genre : n’importe quel clampin, comme moi, savait depuis quarante ans que la Grèce n’a pas de cadastre, que personne ne paie d’impôts, que la corruption s’étale devant les yeux de tout le monde et constitue le squelette d’une société méditerranéenne mère de nos sociétés à nous.

 

 

Une discussion d’une heure avec un grec devant un ouzo bien frais vous en apprenait plus semble-t-il que toute une vie  à des technocrates européens. Comment a-t-on pu ignorer ce que n’importe quel citoyen savait et paraître le découvrir que maintenant ?

 

 

 

 

grece 0907152

 

 

 

 

Autre question : pourquoi sont-ce des technocrates nommés (et non élus, donc) qui décident du sort des peuples, au dessus de toutes les représentations nationales et même la représentation européenne ?

 

 

 

Une dernière pour la route : Les « journalistes » des médias nationaux bêlent à longueur de bulletins catastrophistes sur la faillite bancaire grecque qui impacte durement le peuple qui ne peut plus retirer que 60€ par jour et par personne. Ma pauvre dame Michu, vous vous rendez compte de la misère effroyable…60€ par jour et par personne…

 

 

 

Combien de familles françaises, attention soyez attentifs, combien de familles françaises peuvent retirer 60€ par jour et par personne ? On ne parle pas de prélèvements, non de retraits au guichet automatique ou non de la banque, donc en liquide.

 

 

Nous parlons là de 1800€ par mois et par personne, donc pour un couple de 3600€ par mois retirés au guichet. Je repose donc ma question quels sont ces miséreux français qui peuvent se permettre ça ? Vous avez une heure et après je ramasse les copies.

 

 

Bon faisons fi de cette alacrité, sans aucun doute de mauvaise foi, et concentrons nous sur l’essentiel, mon porte monnaie.

 

Comme tout bon français fier de l’être, cartésien et tout ça, je ne fais pas plus confiance aux politiques qu’aux soi-disant experts autoproclamés ou aux grands médias  (tous tenus par des intérêts super puissants, voire apatrides, enfin c’est ce qu’on peut lire, voir entendre sur le Web). Donc je cherche des réponses comme Diogène cherchait un Homme. J’aimerais bien que tous s’ôtent de mon soleil.

 

Par exemple, tous les « économistes », tous les « spécialistes », « experts radio-télévisuels », tous les journalistes en cour, nous assènent, en écho à nombre de politiques, que le français va payer pour le grec.

 

 

Et pas qu’un peu.

 

 

Une fois on nous annonce 673€, une autre fois 1 100€.

 

 

Et pas dans 15 ans, mais demain, là, tout de suite, immédiatement, si la Grèce fait défaut.

 

 

Et les pythies de rendre leur oracle : « Avec un « dictateur », un « antidémocrate » comme Alexis Tsipras la Grèce va au chaos. » je synthétise à peine…

 

Que ceux qui depuis au moins dimanche, nous ne retournerons pas plus loin, n’ont pas entendu ce type d’affirmation se lèvent… et sortent. Pas plus tard que tout à l’heure sur Europe n°1 ou dans l’émission C dans l’air.

 

Or de quoi s’agit il réellement? De 11,4 milliards d’Euros empruntés par la France et prêtés à la Grèce qui ne doit  pas rembourser le capital à la France avant 2019.

Si la Grèce dénonçait les prêts accordés ils rentreraient en débit dans la comptabilité du pays, et donc resteraient dans la dette de 2000 milliards de la France qui devraient les rembourser au travers des échéanciers prévus avec les créanciers.

 

Il ne faut pas confondre les emprunts faits par la France à moins de 1% et ceux que la France a consenti à la Grèce avec cet argent à des taux 3 fois supérieurs. Pour la France, Bercy préfère donner un chiffre global. Depuis 2010, sur quatre ans, les prêts à la Grèce lui ont rapporté 729 millions d’euros, qui sont rentrés comme des recettes dans le budget de l’Etat. Les sorties, remboursement des prêts par la France s’élèvent à 400 millions d’euros. Donc la France aurait fait un bénéfice de 80 millions d’euros par an avec cette dette grecque.

 

Ensuite il s’agit d’une garantie de la France dans le cadre du Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) à hauteur de 31 milliards. Les remboursements ne sont pas dus avant 2023 et s’étalent jusqu’en 2054. Si jamais  la Grèce faisait défaut elle n’aurait pas à rembourser les 31 milliards de suite, mais successivement des dizaines d’échéances. Donc le défaut sera constaté à chaque fois et pas d’un seul coup. Ce n’est pas la France qui devra rembourser la totalité d’un coup, mais le FESF qui appellerait la France en garantie, soit à hauteur d’un milliard par an. Et là nous sommes à hauteur de 15€ par habitant et non pas entre 673€ ou 1 100€.

 

 

1 Milliard par an entre 2023 et 2054. En 2012 les Français et les entreprises ont payé, directement ou indirectement, 572 milliards d’euros d’impôts, soit 8 800€ par habitant.

 

Extrait du rapport d’information n° 599 (2014-2015) de M. Albéric de MONTGOLFIER, fait au nom de la commission des finances, déposé le 8 juillet 2015

 

 

« S’agissant des garanties apportées par la France au Fonds européen de stabilité financière (FESF), celles-ci ne seraient appelées que si le Fonds risquait de ne pas être en mesure d’honorer le paiement des sommes dues au titre des obligations émises afin d’apporter des prêts à la Grèce. Toutefois, une publication du FESF précise qu’« aussi longtemps que le [Fonds] continue à bénéficier d’un accès favorable au marché et est en mesure de refinancer ses instruments de dette, il ne sera pas nécessaire d’appeler la garantie des États membres », avant de conclure qu’« il n’y a aucune raison de croire que le FESF perdra son accès au marché »21(*). En tout état de cause, les principaux remboursements de la Grèce au FESF doivent intervenir entre 2023 et 2054 ; avant cela, les paiements grecs ne présenteront qu’une ampleur modeste, permettant au Fonds de faire « tampon » face à un éventuel défaut grec. »

 

Les sénateurs sont ils de dangereux anarchistes ?, des hurluberlus ? Les gens du FESF sont ils des mous du bulbe ? Ou alors nous ment-on ? Non, comment peut on passer ça ?

 

Et donc pan sur le bec pour ceux qui prétendent que mon petit cochon tirelire, en fait chez moi c’est une poule, allait maigrir outrageusement du fait des grecs.

 

Gilles Desnoix

 

 

 

Documents ayant servi de base à l’article, pour en savoir plus et vous faire votre propre idée :

 

http://www.20minutes.fr/economie/1526231-20150126-dette-combien-grece-peut-couter-francais

 

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/1100-euros-cout-moyen-francais-en-cas-faillite-grecque-pourquoi-avez-peu-risque-en-realite-faire-partie-ceux-qui-vont-payer-eric-2217813.html

 

 

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/06/06/29006-20150606ARTFIG00005–qui-la-grece-doit-rembourser-ses-284-milliards-d-euros-de-dette.php

 

 

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-france-doit-elle-redouter-un-effacement-de-la-dette-grecque_1696677.html

 

 

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-france-doit-elle-redouter-un-effacement-de-la-dette-grecque_1696677.html

 

 

http://www.senat.fr/rap/r14-599/r14-599_mono.html

 

 

http://www.franceculture.fr/2015-06-30-tout-comprendre-sur-la-dette-grecque-en-six-etapes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “Crise Grecque, où est le vrai et le faux ?”

  1. Daniel Z dit :

    Voudriez vous sous-entendre qu’on nous ment à l’insu de notre plein gré et transférer incompétence voire escroquerie en bande organisée sur des boucs émissaires ?

    Bel article, merci.

    Amitiés

  2. Nonmerci dit :

    Bel article.
    Nous en avons marre d’être bassinés à longueur d’infos de ce problème qui durera ad vitam eternam.
    Je viens d’entendre à la radio qu’un milliardaire grec se vante d’avoir transféré sa fortune à l’&tranger pour ne pas payer d’impotsss !

    • catalogne dit :

      Il n’y a pas plus de milliardaires grecs qui pratiquent l’évasion fiscale que dans le reste de l’Europe. Cette dernière ferait bien de régler le problème du Luxembourg, ainsi que les montages juridiques posés par le laxisme des Pays-Bas. L’Espagne et la France devraient, de concert, régler l’absence de toute fiscalité en Andorre. Que les partis politiques prennent des positions fortes sur ce sujet mais , à mon humble avis, vue la méconnaissance totale des élus de base en la matière, j’ai des doutes.

  3. Totem71 dit :

    Bonjour.
    Enfin quelqu’un qui dit la vérité sur la crise grecque. Bravo, très bel article. J’aimerai bien avoir un commentaire d’un de nos responsables politiques sur cet article. Mais là, je rève…

    • chimel dit :

      bjr ,

      je crois que vous avez raison c’est un reve !! que vous voulez vous attendre d’hommes politiques de tous bords qui pendant 31 ans ont fait semblant de ne pas voir comment ont été utilisés les centaines de milliards alloués a la grece (beaucoup plus qu’a n’importe quel autre pays européen ).
      destinés à remettre a niveau l’économie grecque ils ont été utilisés a renflouer les banques ,a éxonérer d’impots les armateurs et l’église (entre autres) et accessoirement a accorder la retraite entre 53 et 58 ans ,au taux de 90/93 % de l’ancien salaire et l’attribution d’un 13ème mois a ces memes retraités . qu’en pensent les petits retraité français qui ont financé ces largesses ?

  4. Electron libre dit :

    « … la faillite bancaire grecque qui impacte durement le peuple qui ne peut plus retirer que 60€ par jour et par personne. Ma pauvre dame Michu, vous vous rendez compte de la misère effroyable…60€ par jour et par personne…
    Combien de familles françaises, attention soyez attentifs, combien de familles françaises peuvent retirer 60€ par jour et par personne ? On ne parle pas de prélèvements, non de retraits au guichet automatique ou non de la banque, donc en liquide.
    Nous parlons là de 1800€ par mois et par personne, donc pour un couple de 3600€ par mois retirés au guichet. Je repose donc ma question quels sont ces miséreux français qui peuvent se permettre ça ? Vous avez une heure et après je ramasse les copies. »

    Vous faites là , cher monsieur Desnoix , un raccourci quelque peu tendancieux … qui peut inciter le bon français « cartésien » à penser qu’il s’agit d’un cadeau dont il n’a pas le bénéfice !
    Or , il n’en est rien !
    Les 60 euros en question constituent un montant maximum de retrait (d’ailleurs ramené depuis quelques jours à 50 euros) , tout comme nous avons , dans notre pays , un plafond de retrait hebdomadaire en argent liquide !
    Il n’en reste pas moins que si le compte n’est pas approvisionné , aucun billet ne sortira du distributeur !
    De plus , il faut savoir qu’en Grèce , toutes les autres transactions bancaires sont suspendues (chèques , paiements par cartes , virements )

    Il ne m’a fallut que 2 minutes pour rendre ma copie … Vous aurez donc 58 minutes supplémentaires pour la corriger … si nécessaire !

    Bien cordialement !

  5. Seb Frezza dit :

    on peut trouver également d’ autres sons de cloches, car il y a encore des gens censés qu’ on n’ entend pas ou peu dans les médias, à l’ exception de Olivier Delamarche qui passe régulièrement sur BFM WC, et c’est une très bonne chose.
    Il y a également Pierre Hillard, Pierre Jovanovic, Michel Collon etc …
    Il y a beaucoup de vidéos intéressantes sur le net les concernant.