Autres journaux :


jeudi 30 juillet 2015 à 06:25

Au doigt et à l’œil ce n’est pas forcément un cliché…



 

… mais pour démontrer ce qui

 

ne se voit pas il n’y a pas photo

 

 

Des Georges Simon artistes il y en a

 

 

Suit une longue liste de Simon avant d’arriver à celui qui nous intéresse plus particulièrement !

 

 

 

Georges Simon, né en 1906 à Paris, mort en 1982, est un sculpteur et médailleur français. George Simon, né le 23 Avril 1947 est un Lokono Arawak artiste et archéologue de la Guyane. Luc Georges Maxime Simon, 1879–1941, est d’abord un portraitiste, parfois dans le goût impressionniste, qui s’adonne aussi à la nature-morte et excelle dans le traitement des bouquets de fleurs. Georges Eugène Simon, 1864-1931, est lieutenant de vaisseau, photographe et géographe, Il participe à la Mission hydrographique du Haut-Mékong. Jean Georges Simon ,1894-1968, est Hongrois et artiste visuel.

 

 

Mais il y a surtout notre Georges Simon. Photographe comme Nadar, Daguerre, Niepce, et Montcellien s’il vous plait, Artiste comme tous ceux que nous venons de nommer, son œil est plus précis que son objectif, ce que l’on admire sur papier photo c’est ce qu’il a vu.

 

« Si lors du tirage tu trouves le résultat attendu, c’est une bonne photo, sinon c’est une mauvaise photo. Ce qui compte c’est l’instantané. Pour moi si un cliché est retravaillé ce n’est plus de la photographie mais de l’art plastique. »

 

 

Il a l’art de suggérer en ne montrant pas directement. Par exemple lorsqu’il photographie des mains qui agissent vous imaginez ce qu’elles font et surtout la beauté de l’acte, la sincérité du geste, le professionnalisme du processus, il ne vous en donne pas plus, surtout pas trop, mais tout est là devant vous.

 

 

Lui, il ne se met pas en avant avec une invention de cadrage acrobatique, de lumière saturée, de flou artistique, de perspective désaxée. Non, il voit, un clic et hop dans la boite. Après c’est tellement bien fait que ça le fait vraiment. C’est au spectateur de jouer.

 

 

Mais derrière les mains de ses photos il y a des humains, les salariés de l’association Arc en ciel de l’Atelier du coin. Vous savez ces gens qui raccommodent leur vie avec leurs mains pour se remettre sur pied sans perdre la tête. Quand on voit ce qu’ils produisent on se dit « pourquoi je ne suis pas capable d’en faire le dixième aussi bien ? ». Enfin c’est ce que je me dis, vous, je ne sais pas après tout.

 

 

Georges Simon et l’atelier du coin, par une exposition dans le hall, donnent rendez vous aux clients qui entrent et sortent de l’espace culturel. Il s’agit de susciter le désir d’aller visiter l’exposition « brique et briquetiers » à la briqueterie de Ciry.

 

 

Quelques objets, créations, expressions artistiques se mêlent aux tirages des photos de Georges Simon et démontrent la créativité, la délicatesse, et le savoir faire de l’atelier du coin. Mais franchement à la briqueterie il y a plus encore et chaque métier concernant la gravure, la céramique, l’imprimerie et la menuiserie est mis en valeur. Et vous aurez encore plus de photos de Georges Simon.

 

 

Cette exposition a pour but d’éveiller la curiosité du public mais aussi d’augmenter la visibilité de l’initiative estivale de la Ville de Ciry le Noble.

 

 

A ce sujet un travail semble effectué entre le Président Marti et la municipalité Cirysienne sur la signalétique du lieu, sa pré signalisation et sur les synergies pouvant se créer entre les collectivités et les prescripteurs privés. Enfin c’est ce qui se dit.

 

 

C’est vrai qu’il est dommage qu’actuellement il faille suivre le canal et passer devant la briqueterie pour prendre conscience de son existence, sans savoir ce qui s’y passe.

 

 

De toute façon heureusement il y a Montceau News pour informer. D’ailleurs la commission Européenne dont on se demande souvent de quoi elle se mêle, devrait rendre la consultation de Montceau News obligatoire pour les touristes étrangers, non ?!?

 

 

C’est vrai qu’il y a peut être un déficit d’information publique, mais cette initiative des élus est la première, elle sera suivie d’autres saisons estivales sans aucun doute et les prochaines profiteront donc de l’expérience 2015. Cette dernière se déroule bien, il y a du passage la semaine et plus d’activité le week-end.

 

 

N’oublions pas qu’à la briqueterie une exposition des œuvres d’Isabelle Nugues se poursuit. Ça aussi mérite le déplacement. On vous rappelle la complète : Ecomusée, Brique et briquetier, Isabelle Nugues, vous ne le regretterez pas.

 

 

Mais en attendant lorsque vous déambulez sur Montceau allez vous faire plaisir avec les photos de Georges Simon et les productions de l’atelier du coin.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

GIL 29 07 15

 

 

 

 

GEORGES SIMON 29 07 151

 

 

GIL 29 07 151

 

 

GIL 29 07 152

 

 

GIL 29 07 153

 

 

GIL 29 07 156

 

 

GIL 29 07 157

 

 

GIL 29 07 158

 

 

GIL 29 07 159

 

 

GIL 29 07 1510

 

 

 

GIL 29 07 1511

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer