Autres journaux :



vendredi 8 décembre 2017 à 10:16

Grève KONECRANES Montceau les Mines (Social)

Le soutien de Solidaires 71 et SUD Industrie 71



 

On nous prie d’insérer :

 

 

« Ceux qui luttent ont raison !

 

Maintien de tous les EMPLOIS, Maintien de de tous les POSTES

 

Maintien des SAVOIR FAIRE chez KONECRANES et AILLEURS (EOLANE, SIAP….)

 

Après une semaine de grève, une détermination intacte des salariés de KONECRANES (TEREX) STVALLIER MONTCEAU les MINES et une intersyndicale sans faille pour lutter contre le plan de licenciement et obtenir son annulation !

 

L’union syndicale Solidaires 71 et Sud Industrie 71 soutiennent depuis le début ce mouvement et se sont mis à disposition de l’intersyndicale CFDT CGT SUD KONECRANES pour que cette grève tienne et réussisse.

 

Depuis jeudi 30 novembre plus rien n’est fabriqué ni ne sort de l’usine de ST VALLIER !

 

C’est l’ unique moyen de pression des salariés -es face à ce gâchis que représente le rachat de TEREX par KONECRANES : empêcher que les pièces détachées, les machines et les savoir faire permettant la fabrication des grues ne soient délocalisées au Pays Bas.

 

Lancer une grève reconductible jours et nuits , avec blocage du site et dans des conditions climatiques riguoureuses, de plus dans un contexte social difficile paraît un peu fou, mais ils l’ont fait et ils tiennent bons depuis une semaine. Ils tiennent bons parce que les Délégués Syndicaux CFDT CGT SUD KONECRANES agissent avec eux, ils tiennent bons parce que la solidarité du bassin minier n’est pas un vain mot, ils tiennent bons parce qu’ils savent qu’ils ont raison de se battre pour leur emplois, ils tiennent bons parce qu’ils savent qu’une lutte n’est jamais vaine et qu’il en restera toujours quelque chose !

 

KONECRANES et TEREX doivent respecter leur engagement : Non l’usine de ST VALLIER n’est absolument pas obsolète ! Oui elle est rentable ! Oui la fabrication peut continuer ! Oui les salariés sont prêts à continuer et à montrer leur savoir faire !

 

Cela fait 50 ans que l’on fabrique des grues et des « stacker » à MONTCEAU il n’y a aucunes raisons valables à ce que la production s’arrête ! Les salariés ne sont pas dupes, faire un 1er plan social aujourd’hui, signifie la mort du site.

 

Que leur restera t’il à fabriquer demain quand l’usine sera vide, que les compétences auront disparu et qu’il n’y aura plus assez de salariés ?

 

Non au gâchis industriel sous pretexte d’augementer encore les bénéfices d’un groupe qui gagne des milliards et qui ne cherche qu’à accroitre sa suprématie dans ce domaine !

 

Alors comment un groupe international comme KONE, leader mondial dans le domaine des grues portuaires, des charriots porte container, qui réalise un chiffre d’affaire de plus de 3,5 Milliard d’euros /an peut il justifier que ce site « n’aurait pas d’avenir à court terme » c’est à dire d’ici 2 ou 3 ans ?

 

Oui comment ? Depuis 2 ans les salariés de ST VALLIER vivent dans l’inquiétude, 2 ans que le rachat de TEREX par KONECRANES engendre un malaise croissant au sein de l’usine et une dégradation importante des conditions de travail . Il s’agit bien d’une mise à mort, où comment organiser la « non rentabilité » d’un site en réduisant sciemment ses moyens de production.

 

 

Maintenant de deux choses l’une, où les directions de KONECRANE et de TEREX arrêtent de jouer avec la vie et l’avenir des salariés en engageant une discussion sérieuse sur l’avenir du site et le maintien de tous les emplois avec les représentants des salariés -es où elle continue les provocations et récoltera ce qu’elle aura
semé !

 

Vendredi 1er décembre, la table ronde organisée par l’UL CGT du Bassin Minier à la mairie de MONTCEAU les MINES à laquelle participait l’intersyndicale de KONECRANES a mis les représentants politiques locaux face à leurs responsabiltés.

 

S’ils le veulent nos représentants politiques ont les moyens de demander des comptes aux directions d’entreprises qui organisent le dépeçage de ce bassin d’emploi en licenciant sans raison, s’ils le veulent ils peuvent empêcher les licenciements en faisant voter des lois pour interdire les licenciements, en demandant au gouvernement des prises de participation dans ces entreprises pour le maintien des sites et des emplois !

 

La grève et le blocage d’un site restent toujours un moyen d’action efficace pour les salariés -es afin de se faire entendre et faire connaître leur lutte, mais rien ne pourra se faire sans la solidarité et chacun -e à la hauteur de ses moyens peut les soutenir en alimentant la caisse de grève mise en place par les salariés de l’usine KONECRANES de ST VALLIER.

 

Ce qui se passe ici n’est pas un fait isolé, il s’agit bien d’une politique de désindustrialisation menée par des groupes et des financiers qui veulent d’accroître encore plus leurs profits sur le dos de celles et ceux qui bossent avec la bénédiction du gouvernement qui fait adopter des lois allant à l’encontre de l’intérêt des salariés -es et de leurs représentants. Il s’agit d’une véritable politique de classe qui est menée contre la classe ouvrière !

 

Les conséquences sont directement mesurables sur les communes du bassin minier : une usine qui ferme, ce sont des familles dans la détresse et la précarité financière, des communes qui voient leurs habitants partir et les commerces fermer, des services publics comme l’hopital qui n’auront plus les moyens de répondre aux besoins des populations .

 

L’union syndicale Solidaires 71 et SUD Industrie 71 apportent également leur soutien aux salariés-es d’EOLANE et de la SIAP dans le combat qu’ils ménent pour empêcher les licenciements voire la fermeture de leurs usines.

 

Rien, absolument rien n’est perdu aujourd’hui !

 

Isolés , nous ne sommes rien, mais ENSEMBLE nous pouvons et nous pourrons beaucoup !

 

Informez vous auprès des organisations syndicales sur vos droits, comment vous défendre, refusez d’écouter ceux qui n’ont comme solution que la haine et le rejet à proposer !

 

Vive la solidarité, à bas la misère et l’exploitation !

 

Organisons nous, débattons des moyens d’actions que nous pouvons mettre en place pour stopper cette hémorragie et reconquérir ce qui nous appartient !

 

Une page Facebook a été crée par les salariés -es de KONECRANES pour faire connaître leurs actions, n’hésitez pas à la consulter et à aller à leur rencontre et à la rencontre de leurs camarades qui subissent le même sort !

 

FACEBOOK « Sauver KoneCranes »

 

 

 

 

 

sud 081217

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer