Autres journaux :



vendredi 16 octobre 2015 à 06:05

Résidence des Peupliers (Montceau-les-Mines)

Semaine bleue du goût ou semaine du goût bleue ?



Quand Céline SIVIGNON et son équipe s’y mettent, ça zouk sec aux peupliers. Et attention on ne boit pas de la tisane, des infusions ou du vin de noix, non, du punch coco à l’apéro.

 

 

Mais pour qu’elle occasion en ce jeudi 15 octobre midi ?

 

Un amalgame savant entre semaine bleue et semaine du goût. D’où la question : Semaine bleue du goût ou semaine du goût bleu ?

 

 

En attendant, dans les cuisines on s’affaire, l’équipe a été renforcée pour l’occasion.

 

 

Faut dire que les résidents disposent d’une vraie restauration de qualité avec une vraie équipe aux fourneaux, ils ont l’habitude des banquets, des occasions spéciales, des menus particuliers.

 

Cette fois, c’est gastronomie antillaise pour une centaine de couverts (les résidents et leurs invités). Même pas peur, l’équipe va servir des plats dont chacun sait qu’ils sont subtils et symboles de l’excellente cuisine antillaise.

 

 

En entrée Mousseline de crevettes, suivie d’un colombo de poulet.

 

 

Le colombo Késako ? C’est un mélange d’épices (coriandre en grain : 20 g, curcuma en poudre : 20 g, graine(s) de moutarde blonde : 20 g, graine(s) de fenugrec : 10 pièce(s), graine(s) de cumin : 10 g, poudre de gingembre : 10 g, poivre noir : 10 g, paprika : 15 g , safran en poudre : 2 g) et un mode de préparation culinaire de la cuisine indienne devenu depuis le XIXe siècle, un élément traditionnel de la cuisine antillaise.

 

 

Donc colombo de poulet, plateau de fromages et en dessert Blanc-manger.

 

 

Le blanc-manger est un entremet sucré, se présentant comme un flan à base de lait aromatisé et épaissi avec de la fécule de pomme de terre ou de maïs, d’une parfaite blancheur. Le blanc manger coco est typique des Antilles.

 

 

C’est le top du top, et les résidents ont de la chance. Enfin, ils l’ont provoquée cette chance, parce que c’est eux qui ont voté pour ce choix. Et ils jubilent en se mettant à table.

 

 

En visitant les cuisines le fumet des mousselines mises au four donne vraiment envie de réserver une table.

 

 

Les services de la résidence ont fait les choses en grand et avec panache. Serviettes en forme de fleurs tropicales, menus individuels dignes d’un bon restaurant. C’est comme d’habitude un gros travail commencé minimum la veille, et cette équipe à l’habitude de ce genre de challenge.

 

 

Et pas question que la digestion gâche l’après-midi, la cuisine antillaise est légère nous dit-on, parce qu’il y a orchestre et danse.

 

 

Et en fait ça danse cet après-midi et il y a du monde au spectacle. L’ensemble Patrick Pierre band fait zouker les résidents.

 

Encore une bonne journée dans un l’intérieur bien au chaud alors qu’il fait froid et qu’il pleut à l’extérieur. Le repas a été délicieux et il fallait continuer la béatitude par les accords musicaux des caraïbes.

 

 

Gilles Desnoix

 

PEU 15 11 15

 

 

PEU 15 11 1516

 

 

PEU 15 11 1515

 

 

PEU 15 11 1517

PEU 15 11 1514

 

 

PEU 15 11 1513

 

 

PEU 15 11 153

 

 

PEU 15 11 1512

 

 

PEU 15 11 1511

 



PEU 15 11 158

 

 

PEU 15 11 157

 

 

PEU 15 11 156

 

 

PEU 15 11 155

 

 

PEU 15 11 154

 

 

 

PEU 15 11 152

 

 

PEU 15 11 151

 

PEU 15 11 1510

 

 

PEU 15 11 159

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer