Autres journaux :


lundi 23 novembre 2015 à 16:34

Ecole Louis Aragon de Montceau…

... un restaurant scolaire "pilote".



 

Vous vous demandez bien ce que peut être un restaurant scolaire « pilote » et bien sachez que c’est un lieu où le méridien d’une journée d’école doit être, pour les enfants, un moment de détente, de découverte du vivre ensemble et cela dans un cadre feutré et surtout convivial !

 

 

C’est monsieur Mokrane Khier, maire-adjoint au cadre de vie qui a été, aux côtés de Marie-Thérèse Fizot, maire-adjoint à l’éducation, à qui avait été confiée cette mission qui tenait de l’équation impossible mais pari tenu et gagné.

 

100 000…

 

Ces 100 000 sont : en euros la somme qui a été investie dans ce restaurant qui porte aujourd’hui bien son nom puisque, désormais le nombre de décibels « supporté » (mal, évidemment) est passé 110 à à peine 50 aujourd’hui.

 

Une qualité de vie gagnée en refaisant les plafonds, en isolant les murs, les fenêtres, les portes… et cela avec des entreprises du bassin montcellien.

 

« La salle a aussi été agrandie de 60 mètres carré » a expliqué Marie-Claude Jarrot, maire, lors de cette inauguration. Mais là n’est pas la seule amélioration apportée à ce lieu de vie puisque 25 000 euros ont été investis dans du mobilier neuf !

 

90…

 

C’est le nombre de repas servis chaque midi dans cette « cantine » qui n’en porte plus guère le nom !

 

« Cantine » le terme n’est en effet plus guère approprié puisque la SOGERES, qui a obtenu le marché de la restauration scolaire de la ville s’est par contre engagée à se fournir auprès de producteurs locaux et cela à hauteur de 25% d’où la présence, ce midi, de la laiterie Girard de Torcy, le groupement « Boeuf de Bourgogne » (producteurs locaux), de la SAPAM Bourgogne qui fournit les fruits et légumes frais et bio en s’approvisionnant évidemment « local » etc. 

 

« Nous voulons que les enfants apprennent non seulement à bien vivre ensemble mais surtout qu’ils découvrent le « vrai goût » des choses et cela tout en les sensibilisant au problème du gaspillage… » a conclu Mme Jarrot.

 

Un jus de fruit d’honneur est venu clore cette manifestation pour le moins conviviale est détendue ; moment de détente au cours duquel les producteurs locaux n’ont pu que se féliciter de l’engagement d’une ville de cette importance dans ce que l’on appelle communément « le circuit court »…

 

Annabelle Berthier

 

 

cantine aragon 2311158

 

 

cantine aragon 2311159

 

 

 

cantine aragon 23111510

 

 

cantine aragon 2311152

 

 

cantine aragon 23111511

 

cantine aragon 2311153

 

 

cantine aragon 2311156

 

cantine aragon 2311154

 

 

cantine aragon 23111512

 

cantine aragon 2311155

 

cantine aragon 23111513

 

cantine aragon 2311157

 


cantine aragon 23111514

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer