Autres journaux :


lundi 21 décembre 2015 à 05:27

Patrimoine de Montceau-les-Mines…

... les archives Aillot remises à l’association Camion ancien !



 

Belle histoire que celle de cette association qui s’est donnée pour mission de faire revivre l’ancienne usine Alliot. Après l’ouverture du musée en 2015 et celle du Baralliot, se prépare la création d’un espace dédié au fondateur Jean-Baptise Aillot qui se situera dans la grande hall de l’usine dite « du bas ». Son arrière-petit-fils vient à cette occasion de mettre en dépôt auprès de l’association les archives de son aïeul afin qu’elles puissent être consultées par les visiteurs.

 

 

Les documents commerciaux, avec les publicités de fabrication des rouleaux compresseurs, seront certainement l’un des points forts de cet espace qui devraient attirer autant les adeptes d’archives industrielles que de technologies : « Il faut savoir que mon aïeul a breveté une roue sans pneu dès 1911 » explique M. Aillot. « Et de nos jours, Michelin travaille aussi sur ce concept ! » renchérit François Gambut, président de l’association.

 

La signature de la convention de mise à disposition a été précédée d’une assemblée générale au cours de laquelle François Gambut a remercié tous les bénévoles pour l’énorme travail fourni l’an dernier afin de pouvoir ouvrir le musée au public. Un public qui a répondu présent tout au long des ouvertures et des manifestations proposées dans ces lieux qui, eux aussi, ont su attirer les regards de professionnels à la recherche de lieux insolites.

 

En effet, le réalisateur du long métrage « Hurle et Tue », film qui sera projeté sur les écrans en mai prochain, a effectué plusieurs jours de tournage dans l’ancienne usine. Le site devrait d’ailleurs être prochainement référencé comme potentiel lieu de tournage et attirer ainsi d’autres professionnels du cinéma. Plus localement, la web télé creusotine La Baraque TV a proposé d’effectuer un tournage d’une année pour retracer la vie du site et l’association. D’anciens salariés, venant régulièrement au Baraillot le vendredi soir pour se retrouver, ont enfin accepté de témoigner oralement : une série d’enregistrements sonores enrichiront ainsi le patrimoine local.

 

La prochaine saison sera truffée d’événements tous plus singuliers les uns que les autres, avec en particulier un week-end « Brèves rencontres gourmandes » au mois de mai, qui alliera concert, apéro dinatoire, artisanat, spectacle plus ou moins improvisé, visite des lieux, rencontre avec des écrivains… Le tout en suivant le fil rouge de la gourmandise.

 

Le musée réouvrira quant à lui ses portes en mai, un dimanche sur deux pour le public, et sur rendez-vous pour les groupes.

 

L’association souhaite ainsi davantage accueillir d’associations, de comités d’entreprises, de touristes, voire de scolaires pour découvrir les richesses du patrimoine architectural et routier. Plusieurs achats ou prêts de camions sont d’ailleurs en cours de négociation visant à renouveler la collection et la rendre toujours plus vivante.

 

En attendant tous ces événements, les bénévoles vont devoir se retrousser les manches pour réparer les vitres, réaménager le bar, nettoyer le site, monter l’espace Jean-Baptiste Aillot… Bref, préparer dès maintenant une nouvelle saison d’ores et déjà alléchante !

 

 

 

 

 

cam 20 12 15

 

 

 

cam 20 12 151

 

 

cam 20 12 152

 

 

cam 20 12 153

 

 

cam 20 12 154



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Patrimoine de Montceau-les-Mines…”

  1. Babs210 dit :

    Et bien voici la preuve que la conservation de notre patrimoine peut se faire en bonne intelligence et sans problème, lorsque certaines personnes politiques ne s’en mêlent pas !!!