Autres journaux :


mardi 5 janvier 2016 à 06:48

Le comédien Michel Galabru n’est plus mais…

... sa péniche amarrée à Montceau est son plus beau souvenir !



 

 

Il l’avait vendue, mais il le regretta longtemps, c’était en quelque sorte un de ses enfants… Il avait dit oui à la vente, mais elle lui manquait souvent. C’est ce que les uns et les autres rapportaient à Christelle Angora et Jean-Max Jalin les heureux propriétaires de ce bateau-théâtre. Mais le grand homme avait du caractère, on dit même un sacré caractère, même un caractère certain, mais n’est-ce pas le cas de tous ces monstres sacrés…

 

 

Christelle Angora et Jean-Max Jalin connaissaient bien Michel Galabru, ils l’ont rencontré grâce à deux de leurs amis : Robert Manuel et Claudine Coster. Non vous ne rêvez pas… Robert Manuel ce prodigieux acteur et metteur en scène, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, Claudine Coster une immense actrice et comédienne.

 

Mais un autre ami Alain Reynaud-Fourton a été un lien important avec Michel Galabru et aussi avec son agent Babette Pouget.

 

 

Alain Reynaud-Fourton, là aussi c’est du lourd, moins connu, mais du lourd quand même. Cet homme de lettre né en 1932 et mort le 11 janvier 2014 à Paris, est un écrivain et dramaturge français, auteur de roman policier, dont l’un a eu une sacrée carrière : traduit aux états unis Il a été adapté en France au cinéma par José Giovanni et Claude Sautet sous le titre Symphonie pour un massacre réalisé par Jacques Deray en 1963.

 

 

Babette Pouget, c’est l’agent de Michel Galabru, certes, mais aussi de Régis Mailhot, Jean Claude Dreyfus, Laurent Baffie, Patrick Préjean, Luis Régo, et d’une bonne soixantaine d’autres acteurs, de Catherine Alric, Marie Christine Barrault, Claudine Coster, Claude Gensac, Charlotte Kady, Pascal Roberts et une bonne quarantaine d’autres actrices et comédiennes. C’est là aussi une grosse pointure.

 

 

Alain et Babette furent les chevilles ouvrières de ce qui allait devenir le futur destin de Christelle Angora et Jean-Max Jalin.
Ces deux-là, ils étaient partis sur l’idée d’un camping-car. Car ils voulaient vivre de manière itinérante, faire du théâtre, mais voyager…

 

La fille de Robert Manuel a suggéré l’idée du bateau au lieu du camping-car. Le concept a fait son chemin, ils l’ont creusé, puis on leur a parlé de la péniche de Galabru…illumination et volonté d’aboutir. « Babette nous a vu arriver comme le Messie, elle devait gérer en plus de tout le reste cette fameuse péniche ».

 

 

Ils ont visité et après l’illumination ce fut le coup de cœur. Les lieux étaient parfaits pour ce qu’ils voulaient faire, l’appartement à créer plus petit que prévu, mais quand on aime ça ne compte pas.

 

Michel Galabru venait d’acheter le théâtre Maubel pour sa fille. Cette dernière lui a donné le nom de son fameux père.
Alors lorsque Christine et Jean Max ont voulu baptiser « Michel Galabru » leur péniche, celui-ci a refusé, puisqu’il y avait déjà un théâtre de ce nom, alors ils ont transigé sur le nom de la salle. Donc le théâtre dans la péniche s’appelle Michel Galabru et le bateau autrement.

 

 

Nos deux artistes ne regrettent pas l’acquisition, mais Michel Galabru a mis une année avant de se décider à leur vendre et l’a longtemps regretté ensuite. Mais c’est un tel bijou. En même temps vu la qualité de ce qui s’y produit ce formidable écrin en prend encore plus de valeur.

 

Au fil des années ils ont rencontré plusieurs fois Michel Galabru, grâce à Robert, à Claudine, Alain, Babette. Mais jamais il n’a voulu revoir sa péniche, sans doute à cause de la nostalgie…

 

 

Christelle Angora est triste du départ de cet immense acteur, nous avons pu la joindre au téléphone sur sa péniche et avons recueilli ses propos… Mais au moins elle sait que la péniche continuera d’en perpétuer le souvenir. Amoureuse du théâtre et des beaux textes comme elle est, chaque voix qui s’éteint c’est l’histoire des planches qui continue de s’écrire.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

peniche theatre 2412152

 

peniche theatre 2412153

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Le comédien Michel Galabru n’est plus mais…”

  1. Doisneau dit :

    Spectacle mené par d’excellents comédiens en super forme, sympas
    c’est une chance de les rencontrer dans un tel endroit.
    N’hésitez pas à Embarquer