Autres journaux :



vendredi 8 janvier 2016 à 06:01

Vœux 2016 au personnel municipal (Montceau)

Du rire, de l’émotion, de la célébration, du sérieux, du partage



 

Salle de spectacle de l’embarcadère le Conseil municipal quasiment au complet, minorités présentes, est aligné sur la scène et sur plusieurs rangs. Devant un pupitre, côté cour une desserte avec de beaux bouquets, des cadeaux des médailles pour les distinctions de tout à l’heure : le décor est posé.

 


En face dans les gradins les fonctionnaires invités. Tous n’ont pas répondu présent pour des raisons personnelles, parce qu’il y a les gosses, parce qu’ils sont malades ou tout simplement parce que certains et certaines travaillent encore. Un certain nombre viendra rejoindre les présents au moment du repas.

 

Et ce face à face avec les élus sera pacifique, convivial et interactif.

 

 

On sent que la soirée va être longue et sans aucun doute agréable. C’est l’une des occasions données aux fonctionnaires et aux élus de se retrouver, de partager, d’échanger hors cadre du travail. C’est une manière de dire aux habitants « vous voyez nous travaillons tous ensemble pour vous, pour votre bien être, pour votre satisfaction. »

 

 

Un type balaie la scène, tiens, il n’aurait pas pu faire ça à un autre moment ? Un autre s’affaire de son côté… Bizarre les deux ont des micro-oreillettes… C’est suspect… La ville aurait-elle engagé des gardes du corps ? Sont pas très discrets, alors…

 

Une voix vient des cintres « faut lire le discours de William Dumont, il est malade, il a mangé quelque chose de pas frais »… après quelques tergiversations nous versons dans le grand guignol avec un discours délirant sur la construction à Montceau d’une base spatiale « la ville de Montceau à les moyens de ses ambitions. C’est vous les services qui allez créer cette base spatiale ». Le délire est complet lorsqu’enfin, dirons-nous, le Directeur Général des services William Dumont arrive et met fin à ce qui faisait crouler de rire la salle. (Nos deux comparses sont deux comédiens de talent Francis et Gunther)

 

L’ambiance retombe un peu. On Passe au sérieux maintenant !

 

 

Le DGS rend hommage à Clarissa Jean-Philippe la policière municipale tuée en fonctions à Montrouge lors des dramatiques évènements des 7, 8, 9 janvier 2015. Il rend hommage aussi à un collègue décédé et à d’autres actuellement malades. Il énumère les missions et tâches essentielles qui attendent en 2016 l’ensemble du personnel qu’il appelle à se grouper et à travailler avec lui et les directeurs.

 

 

Il prône la concertation, la confiance mutuelle car dit-il « les objectifs fixés par Mme le Maire sont à notre portée, mais pour cela, pour réussir, j’ai besoin de vous, de votre savoir-faire, de votre expertise. Sans vous il ne sera pas possible d’atteindre les objectifs. ». Il dit avoir conscience des besoins en formation. Il insiste sur la mobilité interne. « J’ai bien entendu aussi l’attente d’une bonne définition de la chaine de décision. ». Il met en valeur le travail accompli par les services et rappelle que « l’action publique c’est le ciment du bien vivre ensemble. »

 

Se retournant vers Mme le Maire et le Conseil Municipal assemblé « Mesdames, Messieurs, les agents municipaux sont prêts à mettre en œuvre vos projets ».

 

 

Mme Odile Rames prend la parole pour traiter elle aussi du travail accompli en 2014 et 2015 et du travail à effectuer en 2016.

 

2014 Bilan, donc diagnostic, avec des entretiens concernant tous les agents (il y en a 4 centaines, alors il faut du temps et les entretiens ne sont pas encore terminés), audit d’un intervenant extérieur, travail sur les postes, l’organisation générale, les pôles, etc.

 

 

2015 ! La phase action commence avec l’évolution de l’organigramme, la mise en place de deux pôles après césure des missions entre éducation et petite enfance. Création d’un pôle santé si cher à Eric Dubreuil, réactivation des groupes de travail avec les représentants du personnel et le CHSCT.

 

 

2016 : année plus opérationnelle pour la GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences), la formation et la prévention.

 

Elle fait l’éloge du travail du CASC (comité d’action sociale et culturelle) de la ville et encourage les bonnes volontés pour aider ceux qui se dévouent d’ores et déjà dans le cadre du crédit d’heures octroyé.

 

 

Mme le Maire qui appelle les 180 et quelques agents réunis dans les gradins, « Collègues » articule son discours autour de notions simples mais très claires : bonheur, honneur, responsabilités, ambition, optimisme, volonté, renoncement aux mauvaises habitudes, innovation, courage.

 

 

Elle a des phrases choc « 

 

« en 2016 c’est ce bonheur et cet honneur [de travailler pour la collectivité] qui doit nous habiter pour participer à cette aventure collective »

 

Elle cite Becket faisant dire à Godot « l’habitude est une grande sourdine.)

 

Elle prend l’engagement d’en finir avec sa « mauvaise habitude » de rester trop longtemps dans son bureau et donc de visiter plus fréquemment les services comme elle s’y était engagée.

 

 

Elle adresse un vibrant « nous ne pouvons rien faire sans vous » Elle explique qu’il s’agit « d’enjeux collectifs élevés qui nécessitent qu’il y ait une vraie dualité et complémentarité entre vous et nous. Les élus sont les maillons d’une chaine historique au service de la ville, vous êtes les garants de la continuité et de la qualité, dans la durée, des services publics. Vous êtes les donneurs de sens aux projets de la municipalité. »

 

 

Elle ne lâche jamais rien, et donc elle monte à l’assaut en présentant le bilan du travail fait en 2015 et les prévisions 2016. Elle ne cache rien des difficultés que la baisse drastique des dotations de l’état va occasionner pour l’investissement et donc entrainer aussi la nécessité de gros efforts de gestion en fonctionnement et dans l’organisation et l’action fonctionnelle des services.

 

Elle passe en revue chaque élément et explique l’importance des besoins et l’action nécessaire à mener.

 

« J’ai définitivement renoncé à faire l’unanimité. Je ne suis ni sourde ni aveugle et je vous entends, je prends l’engagement de travailler plus avec vous »

 

 

Un instant d’émotion, un vrai, nature… Lionel Malot est sur l’écran derrière les élus. Il raconte sa vie…de mineur. C’est simple, c’est sincère, c’est vraiment émouvant. Mme le Maire a rappelé son premier entretien avec lui et Marie Odile Rames. « Il ne nous a pas parlé d’abord de son travail, non il nous a déclaré : je suis mineur. »

 

Et dans l’interview qui est réalisée dans les serres, il reste cet homme simple et modeste. Il parle des agents qui travaillent avec lui, des autres anciens mineurs qui sont agents municipaux avec lui. 23 ans qu’il est le Monsieur Fleurs de la ville, celui qui fait naitre les corolles qui enchantent les habitants, et lui, il dit « je suis mineur ». Il faut que l’intervieweuse le pousse dans ces retranchements pour qu’il rappelle qu’il était mineur de fond dès ses 18 ans, qu’il a travaillé à Rozelay et à Darcy et qu’il fut de la dernière remontée de Darcy à la fermeture des houillères. Lui, vous dit que c’est génial de se lever le matin pour créer, soigner des fleurs. Un vrai moment d’humanité et personne ne s’y trompe. C’est un peu son César d’honneur à Lionel Malot.

 

 

Après cet instant dont Mme le Maire nous dit qu’elle le renouvellera sans doute chaque année avec des agents ayant aussi des parcours extraordinaires, un instant de reconnaissance, c’est celui de la remise des Médailles d’honneur régionales, départementales et communales (agent titulaires).

 

 

3 agents reçoivent la médaille d’Argent des 20 ans : Sylvie Emorine, Chantal Gaspard, Murielle Perucho

 

3 Agents ont atteint les 30 ans et cela est reconnu par une médaille Vermeil : Bernadette Marascia, Bret Frédéric, Daniel Ribolet

4 agents en sont eux à 35 ans au moins et c’est la médaille d’or qui leur est remise :

 

Anne-Marie Augoyard, Evelyne Gomet, Alain Goyard, Patrick Lagrange

 

Re intervention du tandem Francis et Gunther qui improvisent une chanson pour une femme choisie au hasard dans les gradins et au bout de la troisième fois. Cela tombe sur la très souriante Caroline (Directrice de pôle) qui n’en peut mais.

 

Pour ne pas heurter les oreilles sensibles nous ne reproduirons que le refrain :

Ô Caroline tu es ma Cocaïne, tu es ma rime en « ine »
Re foutoir complet pendant 3 minutes, il y a du rythme et ça swingue.

 

 

Médaille d’ancienneté du travail (agent non titulaire) 35 ans pour Marylène Nunes.
Madame le Maire invite ensuite les retraités 2015 à monter sur la scène (Sauf Mme Malot excusée.) : Julie Mourey, Solange Simon, Nadine Baillet, Monique Montagnon, Chantal Pouzin, Françoise Boullard.

 

 

Madame le Maire s’apprête à clore la cérémonie et inviter tout le monde à gagner la magnifique salle dressée pour le repas du soir quand… eh oui, vous avez deviné…

 

Les improbables reviennent pour entonner une chanson écrite en l’honneur de Montceau. Même dans vos rêves les plus loufdingues vous ne risquez pas d’en rencontrer des comme eux : donc refrain…

 

 

« A Montceau tout le monde a bonne mine
Dans le bassin minier c’est toujours l’été
A Montceau personne ne fait grise mine
Dans le bassin minier tout le monde est motivé »

 

 

C’est sur ces bonnes paroles que nous sommes obligés de rendre l’Antenne, à vous Cognacq-Jay.

 

 

voeux mont 08011617

 

 

voeux mont 08011633

 

 

voeux mont 0801162

 

voeux mont 0801163

 

 

voeux mont 0801164

 

 

voeux mont 0801165

 

 

 

voeux mont 0801166

 

 

voeux mont 0801167

 

 

voeux mont 0801168

 

 

voeux mont 0801169

 

 

voeux mont 08011610

 

 

voeux mont 08011611

 

 

voeux mont 08011612

 

 

voeux mont 08011613

 

 

voeux mont 08011614

 

voeux mont 08011615

 

 

voeux mont 08011616

 

 

voeux mont 08011618

 

 

voeux mont 08011619

 

 

voeux mont 08011620

 

 

voeux mont 08011621

 

 

voeux mont 08011622

 

 

voeux mont 08011623

 

 

voeux mont 08011624

 

 

voeux mont 08011625

 

 

voeux mont 08011626

 

 

voeux mont 08011627

 

 

voeux mont 08011628

 

 

voeux mont 08011629

 

 

voeux mont 08011630

 

voeux mont 08011631

 

voeux mont 08011632

 

 

voeux mont 08011634

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Vœux 2016 au personnel municipal (Montceau)”

  1. rosemicjar dit :

    Ce que je déplore, c’est qu’il y a des économies et des réformes à faire à Montceau, et que l’on s’applique à dépenser l’argent des contribuables à ce spectacle et qui plus est, se termine par un repas..Dans le privé au sein du cabinet, les collaborateurs responsables ou non, à la fin d’une journée se délectaient d’un verre d’amitié sans que cela vienne amputer l’argent des autres, ni le travail pour les gens qui nous payaient..Je n’ai rien contre Marie Claude JARROT, mais le bon coeur avec notre argent, doit cesser.

  2. roussillon dit :

    S’agissant des frais de bouche,un ancien maire de Paris s’y connaissait au point qu’on n’a jamais su comment il pouvait nourrir 1000 personnes facturées comme s’il y en avait 500.

    On a bien vu aussi aux Régionales que les socialistes appelaient à voter UMP, quand ce n’était pas l’inverse! De là à régler la note de la cérémonie du personnel municipal de Montceau !

    Peut être c’est la cagnotte de la précédente municipalité qui en a pris un coup? A voir au prochain conseil municipal !!!