Autres journaux :



samedi 16 janvier 2016 à 05:05

Résidence Malot : repas « galette des rois » …(Montceau-les-Mines)

Et après midi en chansons



La tradition provient des us et coutumes romaines. Les saturnales sont les ancêtres du tirage des rois actuel. Il s’agissait de désigner parmi les serviteurs le « roi d’un jour » (Saturnalicius princeps) grâce à une fève dans un gâteau. 

 

 

Il était déjà coutume que le plus jeune de l’assemblée se place sous la table pour nommer les destinataires des parts. Bon, à la résidence Malot, même si les esprits sont très jeunes, il parait difficile de contraindre des articulations rétives à passer sous la table pour le tirage au sort.

 

 

Les saturnales c’était la fête du changement de rôle et d’identité pour tromper le dieu maléfique. Le « roi d’un jour » pouvait réaliser tous ses désirs pendant la journée. C’était bien, non ?!?

 

A la Résidence Malot les souhaits des résidents sont exaucés chaque jour, donc là c’est un surplus.

 

 

L’ensemble de l’équipe est sur le pied de guerre ce vendredi midi. Et dans la bonne humeur comme à l’accoutumée. La Directrice Isabelle DESBOIS et ses dévouées collègues sont mobilisées autour du traditionnel repas à thème « Galette des Rois »

 

 

La salle de restaurant a un air de fête, les 70 convives sont dans les starting-blocks, le starter fourbi son pistolet, la course à la couronne va bientôt commencer.

 

Les fèves sont bien au chaud au cœur de galettes appétissantes en diable, les coquines. Saveurs restauration n’a pas lésiné. Les gâteaux sont beaux, gros, dorés, imposants et leur parfum, qui filtre depuis l’office, attise l’appétit dans la salle de restaurant.

 

 

Chez Domisol, les reines du bal ont les fait chanter, danser pour celle qui veulent, mais surtout on leur offre, et à leurs rois ou Princes Consort, un bel après-midi festif.

 

Et qui est le DJ ? Françoise Lagrue. Donc du solide, du sérieux, du haut niveau. Et le répertoire, Français Monsieur, Français, est de haute tenue. Que du beau, que du bon, de l’Aznavour, du traditionnel, du répertoire des années 70, 80 ,90. C’est la chorale de la Résidence qui pousse le contre ut. Là aussi, on côtoie les sommets.

 

Chez Domisol on connait la musique…humour…

 

 

Les résidents ne boudent pas leur plaisir, même si certains trouvent que le chœur ne chante pas assez fort. Une bien sympathique journée dans cet établissement paisible et confortable. On peut y ajouter une bonne restauration, ce qui ne gâte rien, surtout lorsque des animations de qualité sont proposées.

 

 

Bon, à la prochaine dégustation…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

mal 15 01 166

 

 

mal 15 01 16

 

 

mal 15 01 161

 

 

mal 15 01 162

 

 

mal 15 01 163

 

 

mal 15 01 164

 

 

mal 15 01 165

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer