Autres journaux :


dimanche 14 février 2016 à 07:07

Trouver le grand Amour à Montceau..

Le célibat en hausse et le mariage en baisse, 2016, la confiance se perd




C’est quoi l’amour. Une question longtemps restée sans réponse. On peut dire, sans prendre trop de risques, qu’il n’est pas visible à l’oeil nu. Il se retrouve très souvent dans les lieux propices aux sentiments humains. Que ce soit, à la maison ou dans la rue, chez un ami ou dans l’air, il est là, bien présent, prêt à pénétrer notre âme, notre esprit et surtout notre coeur. Entre passion et raison, haine et amitié, tantôt éphémère, tantôt durable, l’Amour n’a ni forme, ni odeur, on ne peut, ni le reconnaître, ni le palper, on peut tout juste le ressentir.

 

 

D’antan, les hommes et les femmes se mariaient très jeune, les couples étaient beaucoup plus solides. Le mariage étant sacré, la confiance était là, présente, rassurante ou tout du moins de façade. On a coutume de dire, « qu’avant, quand quelque chose se cassait, on le réparait. De nos jours, on le remplace. »

 

 

 

L’Amour et le Sexe, sont devenus des produits de consommation..

 

 

L’Amour, dont le produit d’appel est le Sexe, se consomme comme on mange une Orange. Après l’avoir préalablement « épluchée puis découpée », on la consomme le plus naturellement du monde, pour son propre Plaisir. C’est là que le bas blesse, le partage n’est plus. On prend et on jette, on se lasse très vite. Le monde qui nous entoure nous impose d’en vouloir toujours plus. La société de consommation et de l’image fait passer le coeur au second plan, on veut ce qui brille, ce qui flatte, ce qui se voit. Triste époque.

 

 

 

Après avoir fait ce constat alarmant, penchons nous un peu plus sur Montceau Les Mines et les communes environnantes. Existe-t-il des lieux propices aux rencontres? Peut-on rencontrer des personnes du coin, via Internet en toute confiance? Ou via les agences matrimoniales? Ou le plus simplement du monde, dans la rue ou entre amis. Chez nous comme ailleurs, la tendance est à la solitude. Subsiste toujours le mirage du partenaire idéal, cette personne idoine, la pièce manquante du puzzle.

 

 

Génération Badoo, TINDER, Porno.. on veut tout et tout de suite !

 

 

 

L’explosion d’Internet est néfaste à l’amour, avec ses multiples applications, beaucoup plus gores les unes que les autres. L’Amour remplacé par « l’industrie du sexe« . Société de l’image au détriment de la personne. Classique.

 

 

Le côté pudique de la télé n’étant plus qu’un vieux souvenir, le Sexe se libéralise. L’explosion de la fréquentation des sites pornographiques (surtout chez les jeunes), qui soyons clair, sont loins d’être les meilleurs exemples en terme d’éducation sexuelle, provoque de profonds dommages dans notre rapport avec le Sexe et par effet domino, avec l’Amour.

 

 

Chez les adultes, la génération TINDER retient l’attention, même si son utilisation locale reste mesurée. C’est une application de rencontres qui vous permet de vous faire livrer un partenaire Sexuel, comme on commande une Pizza, Glauque. Que le plaisir ait vocation à rester en ligne ou à s’épanouir réellement, il demeure toujours sans lendemain.

 

 

Lâchez vos écrans, sortez de chez vous..  » l’Amour est dans le pré « 

 

 

Alors, toujours célib’?” Elles ont le don d’agacer, ces petites phrases assénées en permanence aux jeunes célibataires. Familles, amis et collègues de boulot, chacun y va de son grain de sel, du banal “Et les amours, ça en est où?” au piquant “Tu es trop difficile”. Car être célibataire, quand on a entre 25 et 35 ans, est encore considéré comme anormal.

 

 

Les statistiques nationales nous montrent qu’en 1960, l’âge moyen du premier mariage était de 25 ans pour les hommes et 23 pour les femmes. Depuis, la moyenne ne cesse d’augmenter, elle était début 2010 à plus de 32 ans chez les hommes et 30 ans chez les femmes !

 

 

 

Ici, à Montceau, on peut aisément se laisser bercer par des sentiments amoureux, dans les troquets ou brasseries du centre ville notamment. L’ambiance y est propice, les lieux respirent l’amour, quand bien même, on peut encore le ressentir. En effet, cette société tue l’instinct, tout doit être contrôlé et c’est pourquoi les plus grands esprits de ce monde sont souvent marginalisés.

 

 

 

S’aimer à Montceau c’est possible, encore faut-il décrocher les yeux, de son écran d’ordinateur ou de téléphone, et se laisser bercer par la douce mélodie des sentiments amoureux. Les quais du canal par exemple, sont un lieu empli d’émotions, à qui sait les reconnaître. La fidélité et la confiance se construisent par des actes et non par des mots, par des instants vécus ou imagés et non par des désirs incontrôlés . Génération Blabla mais pas que.

 

 

 

Provoquez la rencontre, imaginez là dans vos esprits et vivez là. Profitez du marché le mardi ou le samedi matin pour aller au contact des autres. Une fois un contact établi, balladez vous, que ce soit dans les sentiers de la forêt du Plessis si vous aimez la Nature ou encore dans les brasseries du Centre Ville si vous préférez le confort. Ne restez pas le nez derrière votre écran.

 

 

Donnez la chance à l’autre, prenez le temps de découvrir ses passions, ses envies, son caractère ou sa folie. Vous ne risquez rien, si ce n’est de compter un ami de plus dans votre vie, ou au pire une connaissance. Montceau a de l’Amour à revendre, à vous de savoir le saisir, n’ayez plus peur, demain il sera peut être trop tard.

 

 

Avis à tous les célibataires de Montceau, sortez de chez vous, faîtes des rencontres, soyez fiers de ce que vous êtes et n’ayez pas peur d’aimer et d’être aimés, non, jamais et partout. Cupidon et ses flèches vous ont à l’oeil, soyez attentifs.

 

 

 

Mustapha Sofi

 

 

coeur 1402162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer