Autres journaux :



jeudi 4 février 2016 à 07:54

Social : Réponse Solidaires 71 à ….

...l'article du 02/02 de l' UL CGT Montceau !



 

 

 

On nous prie d’insérer : 

 

« En réponse aux 2 articles cités en objet et publiés sur votre site et dont je viens de prendre connaissance, il me semble nécessaire d’apporter quelques précisions afin d’éclairer les lecteurs et lectrices de Montceau News.

 

Je m’exprime donc en tant que secrétaire départemental de l’union syndicale Solidaires 71, dont SUD Michelin est adhérent depuis la création de notre union syndicale.

 

Tout d’abord je tiens à remercier Montceau News d’avoir publié le droit de réponse demandé par les camarades de SUD Michelin et ensuite d’avoir mis en ligne le lien vers le site :

 

http://observatoire-repression-syndicale.org

 

J’incite fortement vos lecteurs à s’y rendre, je pense qu’ils y trouveront des éclairages à certaines questions soulevés par les 2 articles publiés.

 

Mon but n’est pas de polémiquer par voie de presse avec les camarades de la CGT Montceau et Michelin ! Je leur laisse leurs propos, ils en prennent la responsabilité. C’est bien la question de certaines pratiques syndicales qui est ici convoquée et pas autre chose. Pour notre part nous n’avons
jamais refusé le dialogue et nous sommes toujours disponibles pour en discuter.

 

Je rappellerai simplement qu’en 2009, SUD Michelin et Solidaires 71 ont soutenu jusqu’au bout les salariés Michelin en lutte contre les licenciements, que SUD Solidaires a aussi dénoncé les sanctions prononcées contre 5 salariés notamment pour faits de grève et que les autocollants collés sur les tee shirt des grévistes ne laissaient aucun doute quant à leurs choix syndical : CGT et SUD souvent ensemble !

 

Je ne suis pas ici pour faire l’inventaire duquel de nos 2 syndicats subit le plus de répressions, ça n’aurait aucun sens mais je tiens à porter à votre connaissances quelques éléments face à la situation que nous traversons !

 

De tout temps, le syndicalisme de lutte, celui qui se bat, a été réprimé, qu’il soit à la CGT, à SUD, à la CNT…de même que tous les mouvements sociaux qui remettent en cause l’ordre établi : Front Populaire, mai 68 ou plus récemment le CPE, celles et ceux qui se battent contre des choix politiques ou de société : Larzac, Notre Dame des Landes, Sivens etc

 

Bien sûr et personne ne le conteste, l’histoire de la CGT est difficile et émaillée durant son parcours de multiples injustices et répressions patronales voir politiques mais ce n’est plus la seule à le subir.

 

Depuis sa création SUD Solidaires connaît et subi réguliérement une répression patronale, administrative, judiciaire, policière, voir de certains représentants syndicaux qui ne voient qu’en nous qu’ une remise en cause de leur pré carré. Quelques exemples : sans jouer les martyres, c’est
bien un syndicaliste de SUD qui a failli y passer à Paris en 2006 au plus fort des manifs anti CPE, c’est aujourd’hui Yann LEQUERER de SUD PTT qui est licencié pour avoir défendu ses collègues en s’opposant à la direction de la Poste, ce sont des syndicalistes de SUD Rail qui risquent malheureusement d’être sanctionnés pour avoir dénoncé les manquements de la SNCF suite au déraillement du train à Bretigny dans l’Essonne, ce sont les élues DP et CE de DAUNAT Bourgogne qui subissent tous les jours une direction qui ne veut rien entendre, ce sont des salariés qui veulent se présenter à des élections professionnelles sous l’étiquette SUD et à qui ont refuse de prendre leur liste alors que le Code du travail les y autorisent ! Les exemples sont bien trop nombreux.

 

Alors faudrait il se taire et refuser de nous associer avec qui que ce soit quand cela devient nécessaire ? Et bien n’en déplaise à certains, la réponse est non !

 

A chaque fois que la situation l’a exigé, Solidaires a répondu présents, malgré les divergences qui parfois nous opposent parfois à la CGT. Mais en l’occurrence, face à la répression syndicale, il n’y a pas de divergences à avoir et ce devrait être la règle dans tous les secteurs !

 

Nous étions à Roanne en novembre 2013 pour soutenir les syndicalistes de la CGT ici aussi lourdement sanctionnés pour faits de grève et plus récemment le 2 décembre nous étions également au côté des inspecteurs du travail à Mâcon en soutien des salariés d’Air France, pour soutenir Laura
FLESSEL sanctionné pour avoir fait simplement et honnêtement son travail contre l’entreprise TEFAL à Chambéry, et nous serons présents le 4 février !
« Demain je reviendrai et on sera des milliers ! »

 

A l’heure ou tout syndicaliste digne de ce nom, qu’il soit salarié du privé ou du public, qui se bat pour empêcher la fermeture de sa boîte, ou contre les remises en cause de ses statuts ou de son métier risque à tout moment de se retrouver convoqué devant un juge et sanctionné ensuite, c’est l’unité syndicale pour exiger l’abandon immédiat des sanctions qui doit s’imposer sans autre préalable, sans autre forme de procès !

 

A ce titre, je me félicite de l’appel départemental commun des UD CGT, FO, FSU et Solidaires 71 à manifester unitairement ce 4 février dans 4 villes du département en soutien des 8 GoodYear lourdement sanctionné et contre toute répression pour faits syndicaux.

 

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément »

 

Je vous joins cet appel que l’UL CGT Montceau a sûrement du relayer. »

 

Pascal POYEN pour l’union syndicale SOLIDAIRES 71

 

 

sud 04 02 16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer