Autres journaux :



mardi 8 mars 2016 à 20:16

Maison médicale – Vœu Groupe « la Gauche rassemblée »

"Une maison de santé, OUI, mais avec des garanties"



Un voeu qui n’a pas été voté !

 

« Les enjeux de lutte contre la désertification médicale sont réels. A Montceau particulièrement. Aujourd’hui, avec le départ en retraite de médecins généralistes, des centaines de personnes se retrouvent sans médecin traitant. Les élus se doivent, collectivement, de développer des politiques publiques qui contribuent à maintenir une offre de santé accessible et pérenne.

 

 

Le projet de maison de santé pluridisciplinaire présenté par la municipalité va dans le bon sens. Il représente une offre complémentaire au nouveau centre de santé porté par la Carmi sur le quartier des Equipages. Nous nous associons donc à ce projet. Car de tels sujets ne peuvent s’inscrire dans un débat politicien. Nous sommes ici pour représenter les montcellien(ne)s et leurs intérêts, toute initiative qui puisse enrayer la perte de professionnels de santé doit être encouragée.

 

 

Mais notre soutien n’est pas un chèque en blanc à un projet que nous jugeons essentiel mais encore incomplet. Des questions majeures sont aujourd’hui restées sans réponse, et nous n’avons pas encore à ce jour le protocole d’accord avec le cabinet Esculape.

 

 

Rappelons que la Ville investit 1,5millions sur le site. Et donc s’endettera davantage pour les années à venir. Ce sont les contribuables qui paieront. Ils sont donc en droit d’avoir des garanties, bien-sûr des garanties financières, qui assureront à la Ville un remboursement de l’emprunt contracté par des loyers assurés, mais aussi des garanties sociales.

 

 

D’abord le principe généralisé de non dépassement d’honoraire. Nous demandons à ce qu’il y ait un engagement du cabinet Esculape assurant un accès à tous les professionnels de la maison de santé sur les tarifs conventionnés en vigueur.

 

 

Ensuite un travail partenarial avec le CCAS et les structures médico-sociales de la Ville. Nous demandons l’élaboration d’un partenariat formalisé avec le CCAS de la Ville et les services sociaux et médico-sociaux afin de garantir l’accès aux soins pour tous, et de développer des actions de prévention et de promotion de la santé.

 

 

Enfin des horaires d’ouverture élargis. Nous demandons à ce que les horaires d’ouverture soient étendus de telles sorte à ce que la population puisse avoir accès à la maison de santé du lundi au samedi matin.

 

 

S’il est normal que la Ville puisse porter financièrement un tel projet, il est légitime que la Ville puisse avoir des garanties. »

 

Les élus de la gauche rassemblée.

 

Julien BRETIN, Catherine DECROZANT, Marie-Lise GRAZIA, Laurence LEBLANC, Cyrille POLITI, Laurent SELVEZ, Elodie VENDRAMINI

 

 

 

cm 08 03 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “Maison médicale – Vœu Groupe « la Gauche rassemblée »”

  1. sloup dit :

    Si j’ai bien lu par ailleurs, vous soutenez le projet, mais en tant que personnes responsables vous vous abstenez de voter. Et dire que vous vilipendez les abstentionnistes qui n’ont pas permis la réélection de M. Mathus. Qu’avez vous faits pendant toutes ces années où les praticiens quittaient Montceau ?
    Si la place de l’église, 2 fois, qu’il faudra refaire. Comment allez vous voter?

  2. sloup dit :

    Pardon je n’ai pas terminé au sujet le la place de l’église
    Comment allez vous voter M. Servez ,vice président de la C.U. quand il faudra régler l’ardoise a Montceau et auprès de vos collègues.

  3. MSV dit :

    Le problème de Montceau, comme de nombreuses autres villes sans parler du problème de la désertification des campagnes est bien celui de la carence de médecins et non pas de locaux.
    Créer une maison médicale à grand frais, c’est bien mais sera-t-elle la garantie de l’arrivée de nouveaux médecins à Montceau. Car s’il s’agit uniquement de déménager les praticiens en place, quel est l’intérêt de l ‘opération ? La maison médicale de Saint-Vallier n’a vu l’arrivée que d’un seul nouveau médecin ……
    La politique de ces dernières décennies a fait le choix de diminuer le numerus clausus avec le raisonnement suivant : moins de médecins donc moins de consommation médicale. On voit le résultat.
    De plus, les jeunes générations,n’acceptent plus les conditions de travail inhérentes à la profession avec de plus en plus de contraintes administratives et de moins en moins de reconnaissance.
    Cordialement.

    • chimel dit :

      bjr ,

      d’accord avec vous sur les ravages du numerus clausus initialisé par martine aubry et poursuivi sans état d’ame par tous ses successeurs.

      par contre ce sont 2 medecins qui sont venus a st vallier parce qu’il venait d’etre décidé la réalisation d’une maison médicale et meme 3 praticiens si on tient compte de l’arrivée du dr niemiec .

      bonne journée a vous .

      • catalogne dit :

        Le problème n’est pas en FRANCE le nombre de médecins. Le problème est celui de la répartition de ces derniers sur le territoire national et il est simple à régler. Pour toute installation d’un praticien dans une zone déja largement dotée dans sa spécialité, la sécurité sociale devrait refuser le conventionnement du dit médecin.

  4. MSV dit :

    Peut-être 2 effectivement mais je ne considère pas l’arrivée du praticien que vous citez comme une création puisque ce médecin était installé à Montceau depuis quelques années déjà: on a déshabillé Pierre (Montceau) pour habiller Paul ( St vallier) et ce médecin sera-til remplacé quand l heure de la retraite sonnera car il me semble ne pas en être très loin?

    Cordialement

    • chimel dit :

      re ,

      ce n’est pas tout a fait ce qu’il m’a dit réçament : mais pour moi ce qui est important c’est que dans le centre ville nous avions 2 médecins avant la maison médicale et maintenant il y en a 5 .

  5. clovis dit :

    si je vous lis bien , vous les gens de l’opposition municipale vous ètes d’accord pour faire quelques choses mais vous ne savez pas quoi , on vous propose la création d’une maison de santé vous dites oui lors du vote on s’abstient et puis après réflexion je dois vous avouez que tout cela ne me rassure pas pour le devenir des soins dans les année qui viennent